Après Le Lauréat et Macadam Cowboy, Little Big Man est le film qui achève de faire de Dustin Hoffman une icône du renouveau du cinéma américain des années 70. Ce western sans héros égratigne les mythes du far west américain dans une succession... (la suite de la critique sur http://tedsifflera3fois.com/2011/06/18/little-big-man-critique/)
ted284
5
Écrit par

Le 18 juin 2011

3 j'aime

1 commentaire

Little Big Man
DjeeVanCleef
10

Les Extravagantes Aventures d'un visage pâle.

Mes parents d'abord, mes voisins assez vite puis les gens qui, aujourd'hui partagent ma vie.Tout le monde déteste que je regarde ce film, et ce depuis toujours. Pourquoi ? Parce que c'est tous des...

il y a 9 ans

81 j'aime

27

Little Big Man
Sergent_Pepper
9

Confusions d’un enfant du siècle

Qu’un cinéaste au regard aussi acéré et lucide qu’Arthur Penn s’empare de la question indienne est une véritable aubaine. C’est évidemment l’occasion d’un regard qui va, à la suite des Cheyennes de...

il y a 6 ans

78 j'aime

4

Little Big Man
Aloysius
9

L'âme e(s)t la richesse

Little Big Man, contre toute attente, a gravé quelque chose en moi, une sorte de souvenir indicible et ambigu, teinté de respect, d'admiration, d'engouement et de surprise. Je pense à un long-métrage...

il y a 11 ans

63 j'aime

12

4 aventures de Reinette et Mirabelle
ted284
7

Critique de 4 aventures de Reinette et Mirabelle par ted284

Eric Rohmer propose en un seul film 4 « aventures », autant de court-métrages et de courts contes moraux qui étudient la puissance et l'impuissance des mots, la puissance et l'impuissance du silence...

il y a 11 ans

4 j'aime

Little Big Man
ted284
5

Critique de Little Big Man par ted284

Après Le Lauréat et Macadam Cowboy, Little Big Man est le film qui achève de faire de Dustin Hoffman une icône du renouveau du cinéma américain des années 70. Ce western sans héros égratigne les...

il y a 11 ans

3 j'aime

1

Omar m'a tuer
ted284
2

Critique de Omar m'a tuer par ted284

Omar est immigré, ne parle pas français, il est faible et devient le coupable idéal, même si aucune preuve cohérente ne l'accuse. Roschdy Zem raconte exactement ça, sagement, maladroitement, sans...

il y a 11 ans

2 j'aime