Loin de moi, près de toi
6.3
Loin de moi, près de toi

Long-métrage d'animation de Jun'ichi Satō et Tomotaka Shibayama (2020)

Voir le film

Il ne sera pas interdit de penser tout d'abord, devant Loin de Moi, Près de Toi, que l'animation japonaise tendance fleur bleue, quand elle parle des tourments des collégiens et de l'incommunicabilité de leur sentiment amoureux, commence à gentiment ronronner.


Sans pourtant déplaire, il ne sera pas interdit de se rappeler d'oeuvres comme celles de Makoto Shinkai ou encore Je Veux Manger ton Pancréas, plus fouillées, plus éperdues, plus touchantes. Même si son héroïne, malgré son comportement extraverti parfois un peu gênant, se montre attachante.


Elle porte le masque de l'exubérance et de la bonne humeur parfois trop lourd quand son petit monde s'écroule, quand l'abandon de ses proches l'étreint. Quand celui dont elle est amoureuse s'éloigne. Surgit alors, dans cette chronique adolescente, un étrange vendeur de masques aux allures faustiennes, qui permet à Muge de se contenter de peu.


Car capable de se transformer en adorable petit chat, ce qu'elle ne peut faire en tant que jeune fille se réalise sous sa forme féline : s'approcher de son Hinode, l'apprendre, partager sa vie et enfin s'abandonner dans ses bras.


Et petit à petit, Loin de Moi, Près de Toi semble muer. Empruntant une part d'étrangeté et de fantastique qui donne toute sa saveur au film. Et l'on pensera immédiatement, dans le virage pris, à des films comme Le Royaume des Chats, ou un Voyage de Chihiro light.


Et la magie donne un nouveau souffle à l'oeuvre qui, si elle ne révolutionne pas le genre abordé, intrigue et euphorise, tandis que la nouvelle vie de Muge lui permet de fuir le monde et de mettre à distance ceux qui l'ont déçue ou rejetée : sa mère inconséquente, cette belle-mère étrangère ou son père aimant mais absent.


Un autre monde se dessine tandis que les enjeux touchent le dramatique. Le rythme de Loin de Moi, Près de Toi s'emballe alors pour embrasser pleinement l'aspect magique de son script et ses arguments purement fantastiques plaisants et accrocheurs. Tandis qu'une certaine tendresse se dégage et qu'un mysticisme s'empare du film.


Et que celui-ci se pose sur la cellule familiale de chacun de ses héros, qu'elle soit recomposée et difficile dans ses relations pour l'une, douce et portée sur la tradition et l'héritage pour l'autre, achevant de dépasser, finalement, les enjeux amoureux basiques promis par un résumé assez réducteur.


L'aventure est très plaisante, baignée d'une jolie atmosphère balançant constamment entre mélancolie et joie de vivre, aidée par des décors superbes et une musique soulignant les touches d'étrangeté d'une oeuvre charmante et fraîche.


Dommage seulement de ne pas pouvoir la savourer en salles, comme envisagé initialement...


Behind_the_Mask, fan des Rubettes.

Behind_the_Mask
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de cœur et l'a ajouté à sa liste Les meilleurs films de 2020

Créée

le 19 juin 2020

Critique lue 2.4K fois

22 j'aime

4 commentaires

Behind_the_Mask

Écrit par

Critique lue 2.4K fois

22
4

D'autres avis sur Loin de moi, près de toi

Loin de moi, près de toi
Lordlyonor
7

“Sous le masque de la naïveté, la fatalité se questionne.”

Inspiré de la citation “Sous le masque de la complexité, la simplicité se questionne.” de Monique Keurentjes L'adolescence est, surtout dans l'animation japonaise, un thème souvent abordé. On pensera...

le 5 sept. 2020

14 j'aime

3

Loin de moi, près de toi
Pinpin2
6

They wanted me to cry

I pretend to be a critic. [UN PEU DE SPOIL] C’est probablement le type de film d’animation que l’on regarde sous la couette, tard le soir ou un jour de pluie à un moment où la nostalgie d’une époque...

le 18 juin 2020

10 j'aime

2

Loin de moi, près de toi
FloYuki
7

Quand on cache ce qu'on ressent derrière un masque. Un premier long-métrage d'animation sympathique.

Ma critique vidéo de loin de moi, près de toi Je suis fan d'animation japonaise et c'est en me baladant sur le net que j'ai eu envie de découvrir ce nouveau long-métrage d'animation. En regardant la...

le 24 juin 2020

6 j'aime

Du même critique

Avengers: Infinity War
Behind_the_Mask
10

On s'était dit rendez vous dans dix ans...

Le succès tient à peu de choses, parfois. C'était il y a dix ans. Un réalisateur et un acteur charismatique, dont les traits ont servi de support dans les pages Marvel en version Ultimates. Un éclat...

le 25 avr. 2018

204 j'aime

54

Star Wars - Les Derniers Jedi
Behind_the_Mask
7

Mauvaise foi nocturne

˗ Dis Luke ! ˗ ... ˗ Hé ! Luke... ˗ ... ˗ Dis Luke, c'est quoi la Force ? ˗ TA GUEULE ! Laisse-moi tranquille ! ˗ Mais... Mais... Luke, je suis ton padawan ? ˗ Pfff... La Force. Vous commencez à tous...

le 13 déc. 2017

189 j'aime

37

Logan
Behind_the_Mask
8

Le vieil homme et l'enfant

Le corps ne suit plus. Il est haletant, en souffrance, cassé. Il reste parfois assommé, fourbu, sous les coups de ses adversaires. Chaque geste lui coûte et semble de plus en plus lourd. Ses plaies,...

le 2 mars 2017

183 j'aime

25