Lou
5.4
Lou

Film de Anna Foerster (2022)

Voir le film

A la vue et surtout quand on connait la qualité généralement très aléatoire de toutes les diverses productions Netflix estampillées « série B » et se positionnant dans la case suspense, on peut aisément dire que « Lou » fait partie du haut du panier. Le long-métrage n’a fondamentalement rien d’exceptionnel ou de transcendant mais il est fait avec un certain savoir-faire et respecte son spectateur sans le prendre pour un idiot. La trame est plutôt classique puisqu’elle voit une enfant être kidnappée par un père psychopathe et que la mère va chercher à récupérer. Deux choses vont venir pimenter ce postulat trivial : la voisine qui va aider cette mère est incarnée par Allison Janey, la Lou du titre, et l’intrigue se déroule sur les îles San Juan, en bordure du Pacifique et au large de Seattle, en pleine tempête. La première permet au film de bénéficier d’une action woman plus qu’originale (sorte de pendant quinquagénaire de Liam Neeson des « Taken » et consorts au féminin) et la seconde donne à « Lou » un cachet visuel peu usité au cinéma au niveau géographique ainsi que très rarement au niveau climatique (on pense à deux autres séries B, « Pluie d’enfer » et ses braqueurs de banque et « Crawl » et ses alligators). Et ces deux aspects qui viennent relever la sauce sont bien optimisés et donnent sa valeur ajoutée au film.


En effet, Allison Janey est une grande actrice malheureusement sous-employée au fil des ans. La reconnaissance lui est venue sur le tard avec l’Oscar du meilleur second rôle pour « Moi, Tonya ». Il n’empêche, ses rôles restent trop marginaux au regard de son talent. Un talent incontestable qu’elle infuse à ce « Lou » et qui lui donnerait presque ses lettres de noblesse. Le rôle était casse-gueule mais en ancienne agente de la CIA à la retraite sacrément burnée elle assure totalement. Ensuite, les îles océaniques et pluvieuses de San Juan et la tempête que le scénario y ajoute permettent d’accentuer la tension et d’offrir un climat singulier à ce thriller carré et efficace. Les autres rôles sont tout aussi bien campés et crédibles. Enfin, le scénario propose un retournement de situation plutôt bien amené, probant et surtout surprenant à mi-chemin qui rebat intelligemment les cartes et donne du corps à un scénario à la base très basique et linéaire. On prend donc plaisir à visionner « Lou » de par le métier humble qui s’en dégage, grâce à des affrontements et péripéties plausibles et un rythme soutenu. Et comme dit plus haut, la présence d’une actrice mésestimée dans un rôle très étonnant dans lequel elle assure royalement gomme un peu le côté prévisible et oubliable de l’ensemble.


Plus de critiques cinéma sur ma page Facebook Ciné Ma Passion.

JorikVesperhaven
6

Créée

le 22 nov. 2022

Critique lue 66 fois

Rémy Fiers

Écrit par

Critique lue 66 fois

D'autres avis sur Lou

Lou
Torrente
4

Mommy issues

Daniel Bernhardt est un cascadeur, artiste martial et acteur de qualité, dont la principale est peut-être son humilité. Acceptant le sort que lui auront réservé public comme producteurs, après...

le 25 sept. 2022

3 j'aime

1

Lou
RedArrow
5

VeeVee, PhiPhi & LouLou

La tempête s'apprête à s'abattre sur l'existence anonyme de Lou, une femme à l'âge avancé, peu avenante et vivant seule avec son chien aux abords forestiers d'une petite ville américaine. Lorsque,...

le 23 sept. 2022

3 j'aime

Lou
estonius
4

Dommage ce scénario abracadabrant.

La réalisation est on ne peut plus correcte, idem pour la photographie, quant à l'interprétation de Allison Janney, elle est magistrale. Et pourtant on n'arrive pas à se passionner pour cette...

le 6 déc. 2022

1 j'aime

Du même critique

Les Animaux fantastiques - Les Crimes de Grindelwald
JorikVesperhaven
5

Formellement irréprochable, une suite confuse qui nous perd à force de sous-intrigues inachevées.

Le premier épisode était une franchement bonne surprise qui étendait l’univers du sorcier à lunettes avec intelligence et de manière plutôt jubilatoire. Une espèce de grand huit plein de nouveautés,...

le 15 nov. 2018

93 j'aime

10

TÁR
JorikVesperhaven
4

Tartare d'auteur.

Si ce n’est une Cate Blanchett au-delà de toute critique et encore une fois impressionnante et monstrueuse de talent - en somme parfaite - c’est peu dire que ce film très attendu et prétendant à de...

le 27 oct. 2022

89 j'aime

11

First Man - Le Premier Homme sur la Lune
JorikVesperhaven
4

Chazelle se loupe avec cette évocation froide et ennuyeuse d'où ne surnage aucune émotion.

On se sent toujours un peu bête lorsqu’on fait partie des seuls à ne pas avoir aimé un film jugé à la quasi unanimité excellent voire proche du chef-d’œuvre, et cela par les critiques comme par une...

le 18 oct. 2018

81 j'aime

11