👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Arf, je suis embêté parce que d'un côté, il n'y a pas grand chose à reprocher à Luca, le dernier né des studios Pixar qui est le deuxième à la suite à débouler sur Disney+ en omettant une sortie en salles après Soul, mais de l'autre côté, je me suis profondément ennuyé pendant un peu plus d'une heure trente, du coup, j'ai essayé de trouver la note la plus juste face à ce ressenti et je ne me voyais pas mettre plus que 5/10 mais pas moins non plus.

Alors, on retrouve quand même une patte Pixar : un univers foisonnant et riche, une animation somptueuse et colorée et une tentative d'associer un propos fort avec de l'émotion. Alors oui, j'ai bien dit "tentative" parce que pour moi, le principal problème du film d'Enrico Casarosa n'est pas tant qu'il n'ait rien à raconter, c'est qu'il ne raconte rien qu'on ait déjà vu dans les précédents films du studio :

cette opposition entre le monde des hommes et le monde des "monstres" (Monstres et cie), le pouvoir de l'amitié qui sera malmenée (Toy Story), une opposition générationnelle (Coco) ou encore s'accomplir tout en dépassant sa propre condition (Ratatouille)


le truc, c'est que tout ces éléments auraient pu donner un film réussi s'il se passait quelque chose. Franchement, le début est looooooooong, puis le milieu est looooooooong, heureusement que la fin se fait plus dynamique et que l'émotion a su enfin marcher sur ma personne, parce que pendant le film, les scènes

oniriques où Luca vole dans les étoiles rappellent Miyazaki


n'ont pas fonctionné sur ma personne, ayant l'impression que le réalisateur voulait faire de la poésie juste pour cocher la case sur le cahier des charges.

D'ailleurs, je n'ai eu que très peu d'empathie pour certains personnages comme celui d'Alberto - le nouvel ami de Luca - ou le "méchant" qui aurait pu être insupportable mais marrant, non, là, il est juste insupportable. Et puis bon, le film ne m'aura que très peu fait rire (heureusement que l'oncle Ugo est là).

Bref, Luca n'est pas une déception à hauteur du Voyage d'Arlo qui était un remake à peine caché du Monde de Nemo, mais le réalisateur Enrico Casarosa n'arrive pas à insuffler une identité propre à son film qui ressemble à un patchwork des thèmes abordés dans les chefs d'oeuvre du studio. Heureusement, la fin sauve le film et me fait penser qu'il aurait peut-être été meilleur en court ou moyen-métrage!!

DanielOceanAndCo
5

il y a 7 mois

23 j'aime

8 commentaires

Luca
DanielOceanAndCo
5
Luca

Critique de Luca par DanielOceanAndCo

Arf, je suis embêté parce que d'un côté, il n'y a pas grand chose à reprocher à Luca, le dernier né des studios Pixar qui est le deuxième à la suite à débouler sur Disney+ en omettant une sortie en...

Lire la critique

il y a 7 mois

23 j'aime

8

Luca
EricDebarnot
7
Luca

Monstres (marins et terrestres) & Cie...

On se doutait bien qu’après une œuvre aussi ambitieuse que "Soul", les Studios Pixar allaient nous proposer un film beaucoup plus « facile », plus « grand public, et l’on n’est donc pas surpris par...

Lire la critique

il y a 1 an

22 j'aime

6

Luca
Alyson_Jensen
5
Luca

Poisson pané

Il fût une époque où l’on attendait le dernier Pixar avec une certaine excitation. D’abord pour la rareté de l’événement puis pour l’aspect technique du film (connaissant la maîtrise du studio en...

Lire la critique

il y a 1 an

19 j'aime

2

Luca
DanielOceanAndCo
5
Luca

Critique de Luca par DanielOceanAndCo

Arf, je suis embêté parce que d'un côté, il n'y a pas grand chose à reprocher à Luca, le dernier né des studios Pixar qui est le deuxième à la suite à débouler sur Disney+ en omettant une sortie en...

Lire la critique

il y a 7 mois

23 j'aime

8

The Tomorrow War
DanielOceanAndCo
3

The World on the Edge of Tomorrow because of Predator Aliens from Jurassic

Pour moi, il y a deux manières de découvrir The Tomorrow War - outre le fait qu'il aurait mérité d'être vu sur grand écran mais là, c'est un autre débat - soit tu le mates avec ton cerveau en off et...

Lire la critique

il y a 7 mois

18 j'aime

6

The Batman
DanielOceanAndCo
8
The Batman

Batman Begins... Again.

Je dois reconnaître que ce film, je l'attendais presque autant que je le redoutais. Dès les premières bandes-annonces, j'avais cette étrange impression que The Batman allait piocher ses inspirations...

Lire la critique

il y a 4 mois

14 j'aime

8