Mirage de la vie

Imitation of Life

1959

1.2K

1.3K

156

8

Film de Douglas Sirk · 2 h 05 min · 2 octobre 1959 (France)

Genre : Drame

Casting (acteurs principaux) :

Lana Turner, John Gavin, Robert Alda, Dan O'Herlihy, Juanita Moore, David Tomack, Paul Bradley, Sandra Dee

Pays d'origine :

États-Unis

Bande originale :

Imitation of Life & Interlude
Casting complet et fiche technique

À New York, Lora Meredith jeune veuve et mère d'une fillette, Susie, veut se lancer dans la carrière d'actrice mais a du mal à joindre les deux bouts. Elle fait la rencontre d'Annie Johnson, une femme noire, également seule dans la vie avec sa fille Sarah Jane. Les deux femmes se lient d'amitié et Lora accueille les Johnson chez elle. Annie tient la maison pendant que Lora cherche du travail. Elle fréquente un jeune photographe Steve Archer quand la chance lui sourit enfin en la personne... Voir plus

Sunsets

Sunsets

Très en avance sur son époque, à voir !

il y a 3 ans

1 j'aime

AttibaoulGounyo

Un des plus beaux et des plus courageux films jamais réalisés!

il y a 9 ans

1 j'aime

PierreAmo

PierreAmo

le générique est un tetris de diamants qui finissent par remplir tout l'écran; puis on passe à une plage remplie de le même manière d'autres...

il y a 3 ans

1

Aurea
9
Aurea

Critique positive la plus appréciée

Une vie sans amour n'est qu'une pâle imitation de LA VIE

Quatre beaux portraits de femmes : Lora, jeune veuve, mère d'une fillette, Susie, comme elle blonde et ravissante, qui rêve de devenir actrice et peine à s'en sortir, sa servante noire et amie,...

Lire la critique

il y a 10 ans

In_Cine_Veritas
3
In_Cine_Veritas

Critique négative la plus appréciée

L'illusion d'un genre rebattu

Sorti en 1959, Mirage de la vie est le dernier mélodrame américain réalisé par Douglas Sirk. Dans l’Amérique conservatrice de la fin des années 50, le cinéaste d’origine danoise s’attache à traiter...

Lire la critique

il y a 4 ans

JeanG55
10
JeanG55

Imitation of life

Voici un film que j'ai vu et revu, vu à nouveau et re-revu …C'est le dernier film de Douglas Sirk réalisé en 1959 : un chef d'œuvre. Bien sûr, il faut accepter de replacer ce film dans un contexte...

Lire la critique

il y a 1 mois

Thaddeus
10
Thaddeus

Tant qu’il y aura des femmes

Aux âmes aristocratiques, l'aspiration au bonheur des personnages de Mirage de la Vie pourra paraître plébéienne. D'aucuns diront que le malheur de vouloir être heureux n'est plus de mise dans le...

Lire la critique

il y a 10 ans

Kiwi-
8

Imitation of life, true beauty.

Avec « Mirage de la vie », Douglas Sirk, cinéaste mésestimé de son temps, livre son chant du cygne, son apothéose, qui, bien des décennies plus tard, conserve des allures testamentaires en...

Lire la critique

il y a 6 ans

Sergent_Pepper
7

L’adieu aux larmes

Douglas Sirk fait partie de ces réalisateurs dont le visionnage d’un ou deux films permet de définir une patte qu’on retrouvera sur l’ensemble de son œuvre. Inséparable du mélodrame dont il a fait...

Lire la critique

il y a plus d’un an