Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Je me faisais une réflexion il n'y a pas très longtemps : en matière de critique ciné, et plus généralement, dans le domaine de la littérature relative au septième art, de plus en plus de choses ont tendance à me tomber des mains.


Car j'ai l'impression qu'il s'agit plus aujourd'hui de rallier les gens à son propre avis, voire d'imposer une doxa, que d'évoquer un ressenti, bon ou mauvais. Car il s'agit plus de ramener l'affaire à ses petites fixettes perso revenant en boucle que de développer son enthousiasme ou son dégoût avec son contemporain.


Dead Reckoning : Partie 1 constituera ainsi le terrain de jeu idéal pour vous bassiner avec Tom le control freak, réflexion sur l'état de santé du blockbuster désincarné au bord du gouffre, ou encore le méta-texte obligatoire de la lutte de l'acteur contre l'IA, les CGI dégueulasses et l'inconséquence Marvel.


S'il faut avoir quelque chose à l'esprit avant de rentrer dans la salle, c'est que l'opus précédent, Fallout, ne sera probablement jamais dépassé, tellement celui-ci tenait du miracle d'équilibre, regorgeait d'action spectaculaire et transpirait le charisme, Henry Cavill n'y étant bien sûr pas pour rien.


Tom Cruise et Christopher McQuarrie semblent donc reculer quelque peu a priori, aucune scène d'action n'arrivant à la cheville du maxi climax de Fallout, tandis que cette histoire d'IA représenterait presque une mutation de la franchise vers une anticipation claustro tout droit sortie de la série Black Mirror.


Mais les coquins, via cette IA toute puissante en capacité de brouiller les pistes, d'anticiper et de toujours tendre vers un scénario qui lui serait favorable, en profite pour réinscrire la franchise Mission : Impossible dans une impression de jeu d'échecs grandeur nature, comme un souvenir des racines de la série télévisée originelle.


Sans pour autant sacrifier l'impression de suspense qui irrigue constamment ce septième opus, qui prend littéralement à la gorge en certaines occasions.


L'action, quant à elle, est toujours aussi inspirée, efficace et trépidante, garantissant à elle seule que l'on ne s'ennuie jamais pendant les presque trois heures de projection. Tout comme la présence de la très jolie Hayley Atwell, dont le personnage très Ocean's Eleven représente la plus belle surprise par sa malice et son rôle d'improbable alter ego improvisé d'Ethan Hunt.


Dead Reckoning : Partie 1 ne trahit donc jamais les attentes induites par sa franchise et s'impose facilement comme un très bon Mission : Impossible, même s'il n'échappe pas totalement au piège tendu par l'Entité qu'il met en scène. Car à force de présenter cette intelligence artificielle comme omnipotente et ayant toujours deux coups d'avance sur notre team, une fausse idée d'automaticité s'insinue par instant, allant jusqu'à parasiter des moments qui auraient dû porter l'émotion tragique de la disparition.


Mais heureusement, rien qui ne soit de nature à tempérer l'attente d'un dénouement qui ne pourra que clore en beauté une mission, par définition, impossible.


Behind_the_Mask, espion et demi.

Behind_the_Mask
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de cœur et l'a ajouté à sa liste Les meilleurs films de 2023

Créée

le 12 juil. 2023

Critique lue 1.7K fois

49 j'aime

7 commentaires

Behind_the_Mask

Écrit par

Critique lue 1.7K fois

49
7

D'autres avis sur Mission: Impossible - Dead Reckoning Partie 1

Du même critique

Avengers: Infinity War
Behind_the_Mask
10

On s'était dit rendez vous dans dix ans...

Le succès tient à peu de choses, parfois. C'était il y a dix ans. Un réalisateur et un acteur charismatique, dont les traits ont servi de support dans les pages Marvel en version Ultimates. Un éclat...

le 25 avr. 2018

204 j'aime

54

Star Wars - Les Derniers Jedi
Behind_the_Mask
7

Mauvaise foi nocturne

˗ Dis Luke ! ˗ ... ˗ Hé ! Luke... ˗ ... ˗ Dis Luke, c'est quoi la Force ? ˗ TA GUEULE ! Laisse-moi tranquille ! ˗ Mais... Mais... Luke, je suis ton padawan ? ˗ Pfff... La Force. Vous commencez à tous...

le 13 déc. 2017

189 j'aime

37

Logan
Behind_the_Mask
8

Le vieil homme et l'enfant

Le corps ne suit plus. Il est haletant, en souffrance, cassé. Il reste parfois assommé, fourbu, sous les coups de ses adversaires. Chaque geste lui coûte et semble de plus en plus lourd. Ses plaies,...

le 2 mars 2017

184 j'aime

25