Oklahoma, 1906.


Il ne paye pas de mine, Henry McCarthy, ce paysan chétif au regard torve.


( la fiche SC dit "Une fermière veuve" ; Y a que la foi qui sauve !.... )


Homme de principes --- ce qui plaît très moyennement à son fiston ---, il vient en aide à un cavalier blessé.


Une décision pas forcément judicieuse...



Seal the wound tight so he don't bleed out overnight.



D'entrée, Old Henry captive.


Le passage des sous-bois lugubres aux champs dorés, la fuite, la mise en joue, la confrontation...


Changement de décor (la ferme d'Henry), même tourment : la vie ascétique, laborieuse et monotone du pécore et de son fils retors.


Nouvelle couche de désenchantement. Old Henry, c'est du tout-bon.


L'arrivée de l'étranger blessé va renforcer l’atmosphère déjà lourde et enveloppante ; puis la venue de drôles de zèbres...



Old Henry, insolemment lent, ne vous lâche pas.



Certes, son violoncelle languissant et ses coups de corne de brume désormais si communs pour plomber l'ambiance --- depuis La Guerre des mondes ? depuis Sicario, la guerre des cartels ? --- n'ont rien de très original, mais, combinés au parti-pris du Western les pieds-dans-la-glaise (pas de cavalcade, pas de saloon, pas de canyon... rien), ils sont indéniablement efficaces.


Ce qui ne l'est pas : deux-trois scènes (très) bavardes, une fusillade finale (classique, attendue) décevante et une révélation é-tirée par les cheveux


Le face-à-face final avec le pseudo marshall et ses sbires est très décevante. Henry ( alias Billy The Kid !!!!!!!!!!! ) qui n'a pas perdu sa capacité à manier les armes, a une occasion franche et nette de dézinguer les voyous ; or il attend que ceux-ci aient dégainé pour commencer à jouer les pistoleros.

--- Ben ouais, c'est son truc !
--- Pas d'accord. Il avait son fiston à l'intérieur, merde !


Breaking News :


L'équipe de tournage a été massacrée par des Woke.


Motif : Old Henry ne met en scène aucun.e femme.eu.e ... aucun.e Noir.e.sse ... aucun homosexuel.le.reuse.ice...... ...

Arnaud-Fioutieur
7

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

Le 11 octobre 2021

6 j'aime

1 commentaire

Old Henry
Arnaud-Fioutieur
7
Old Henry

Le vieux fusille

Oklahoma, 1906. Il ne paye pas de mine, Henry McCarthy, ce paysan chétif au regard torve. ( la fiche SC dit "Une fermière veuve" ; Y a que la foi qui sauve !.... ) Homme de principes --- ce...

il y a 12 mois

6 j'aime

1

Old Henry
Fatpooper
7
Old Henry

Le secret de Henry

Je m'attendais à être déçu. Le récit se suit bien, une sorte de sous-unforgiven, mais une bonne histoire quand même, avec des personnages bien écrits, des conflits bien amenés et une escalade...

il y a 11 mois

6 j'aime

Old Henry
CarloLuciolla
5
Old Henry

De beaux cochons bien gras

Un fermier taciturne mais gentil comme tout et son fils en rebellitude recueillent un fugitif blessé,détenteur d'une sacoche pleine d'argent,et poursuivi par un shérif vindicatif.Quand les choses...

il y a 12 mois

5 j'aime

6 Underground
Arnaud-Fioutieur
2

Underground ... et bien profond

Après être parvenu à tenir pendant les vingt premières minutes d'une course poursuite à Florence --- allégorie involontaire de la laideur* investissant (et saccageant) la beauté ---, je me suis dit...

il y a 3 ans

29 j'aime

1

Never Mind the Bollocks Here's the Sex Pistols
Arnaud-Fioutieur
9

Qu'on le veuille ou non

On ne note pas un travail musical comme on note une copie de mathématiques. Déjà que d'ordinaire il faut se déprendre du jugement des disques sous le seul angle du "C'est-bon/C'est-pas-bon", dans le...

il y a 3 ans

29 j'aime

16

Candyman
Arnaud-Fioutieur
4
Candyman

L'abeille et la bête

La pauvre Nia DaCosta a encore et toujours les abeilles... Que sa colère soit sincère ou pas, elle en oublie (presque) le cinéma, ici, à force de chevaucher la Propagande, de faire de la retape pour...

il y a 1 an

27 j'aime

26