Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures par Tonton_Paso

C'est le premier film d'Apichatpong Weerasethakul que je vois, ayant toujours été un peu réticent à l'idée de m'infliger la vision d'un cinéma aussi radical — pour de mauvaises raisons, sans doute, dont l'appréhension sommes toutes assez compréhensible de me faire joyeusement chier.

Dès le pré-générique je suis pris à la gorge : un buffle domestique se détache et s'enfuit dans la jungle, avant d'être récupéré par son propriétaire, observé par les yeux rouges phosphorescents d'une créature mystérieuse. Des images nocturnes magnifiques, une bande-son envoûtante, le film, bien que très lent et contemplatif ne va plus me lâcher jusqu'à la fin.

Oncle Boonmee est un homme vieillissant atteint d'une grave insuffisance rénale. Sentant la mort venir, il se retire dans sa ferme, accompagné de quelques proches, pour y finir ses jours. Un soir, en plein dîner, le petit comité est rejoint par le fantôme de l'épouse de Boonmee et par son fils, transformé en homme-singe aux yeux rouges. Cette intrusion soudaine, presque normative, du fantastique dans un climat naturaliste m'a rappelé cette très belle scène de The Host, lorsque la petite fille enlevée par le monstre rejoint de manière presque surnaturelle sa famille partie à sa recherche, pour partager les moments simples d'un repas de fortune.

Le reste du film est à l'avenant, entre réalisme (le quotidien d'une exploitation agricole) et mythologique (une princesse lépreuse fécondée par un poisson-chat), essayant de brasser, à travers les derniers instants d'un homme qui se rappelle par bribes presque incohérentes ses vies antérieures, folklore, croyances, contes, histoire et sociologie de la Thaïlande. Le cinéaste n'est jamais très loin de l'autisme : à l'image d'Inland Empire, le projet jusqu'au-boutiste de David Lynch, c'est un film un peu replié sur lui-même, un peu théorique. Mais c'est aussi une œuvre universelle, apaisée et apaisante, sur l'acceptation de la mort.
Tonton_Paso
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Les meilleurs films des années 2010 et Les meilleurs films de 2010

Le 16 septembre 2010

48 j'aime

7 commentaires

Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures
Tonton_Paso
9

Critique de Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures par Tonton_Paso

C'est le premier film d'Apichatpong Weerasethakul que je vois, ayant toujours été un peu réticent à l'idée de m'infliger la vision d'un cinéma aussi radical — pour de mauvaises raisons, sans doute,...

Lire la critique

il y a 12 ans

48 j'aime

7

Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures
Tonton_Paso
9

Critique de Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures par Tonton_Paso

C'est le premier film d'Apichatpong Weerasethakul que je vois, ayant toujours été un peu réticent à l'idée de m'infliger la vision d'un cinéma aussi radical — pour de mauvaises raisons, sans doute,...

Lire la critique

il y a 12 ans

48 j'aime

7

Speed Racer
Tonton_Paso
8
Speed Racer

Critique de Speed Racer par Tonton_Paso

Elles sont marrantes les sœurs Wachowski. Alors qu'elles se traînaient depuis quelques années une réputation d'intellos pompeuses auprès de quelques geeks rageux qui ne leur ont jamais pardonné...

Lire la critique

il y a 12 ans

42 j'aime

3

Sunshine
Tonton_Paso
6
Sunshine

Critique de Sunshine par Tonton_Paso

L'avantage, avec les œuvres dont on attend pas grand chose, c'est qu'on peut avoir le plaisir de tomber sur une bonne surprise : cas d'école avec Sunshine, film de Danny Boyle, cinéaste inégal dont...

Lire la critique

il y a 12 ans

39 j'aime