Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Critiques de Opening Night

Rawi
10

Critique de par Rawi

Opening night est une déclaration d'amour d'un homme à sa femme. En écrivant ce rôle pour Gena, John lui offre une magnifique occasion de montrer son aura exceptionnelle et son talent...

Par

le 8 juin 2013

59 j'aime

32

Sergent_Pepper
8

Une femme sans influences

Quelque soit son sujet, Cassavetes ne déroge jamais, au fil de sa filmographie, à une ambition de plus en plus précise : celle d’un portrait obsessionnel. Alors que ses premiers films s’attachaient...

le 17 mai 2015

41 j'aime

EIA
10

Miroir, miroir ( critique fleuve)

AVEC DU SPOIL DEDANS Un film qui m'a intéressée sur plusieurs points. Une réflexion sur la condition d'actrice, d'abord. Il n'est pas facile de vieillir quand on est une femme. Il l'est encore moins...

Par

le 13 juil. 2013

28 j'aime

20

Fatpooper
5

Un égo gros comme ça

John Cassevetes, j'ai un peu de mal. Pourtant y a toujours des choses qui me plaisent dans ses films. Mis je ne m'avoue pas vaincu, je verrai ses films que je n'ai pas encore vu. Le scénario m'a paru...

le 22 mars 2015

11 j'aime

EricDebarnot
9

Débordant de vie !

En faisant cette fois interpréter à sa femme Gena Rowlands le personnage de Myrtle, une actrice tourmentée, Cassavetes poursuit dans "Opening Night" l'exploration de l'un de ses thèmes de...

le 10 nov. 2014

9 j'aime

Plume231
6

S'il y a une bonne raison de voir ce film, c'est bien Gena... !!!

Le cinéma de John Cassavetes n'a jamais été ma tasse de thé, je l'avoue. Je le trouve parfois trop excessif, dépourvu de rigueur dans l'écriture scénaristique, et ponctué (conséquence de l'écriture...

le 5 juil. 2014

7 j'aime

3

Thaddeus
9

Anatomie d'une actrice

Parce qu’il est gouverné par des forces aisément reconnaissables, on pourrait penser avoir trop identifié le cinéma de John Cassavetes, savoir le résumer à quelques-unes de ses apparences : humanité...

le 2 sept. 2014

6 j'aime

SansEchafaudage
5

Critique de par SansEchafaudage

J'adore Cassavetes et j'adore Gena Rowlands. Et pourtant ce film ne passe pas. Ce n'est pas sa longueur qui ne m'a pas personnellement rebuté (et pourtant j'étais fatigué en regardant ce film) c'est...

le 30 avr. 2012

5 j'aime

Zogarok
6

Critique de par Zogarok

Tourné à la fin de la carrière de Cassavetes, Opening Night se situe entre Meurtre d'un bookmaker chinois et Gloria. Il prolonge la réflexion ou du moins la prise de position du premier, où...

le 12 avr. 2015

4 j'aime