Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Critiques de Oslo, 31 août

Velvetman
10

Les illusions disparues

Le film commence par un homme qui se réveille le regard blafard, une fille dans son lit. Le visage sombre, il semble de plus rien ressentir. L’œuvre de Joachim Trier raconte la chronique portant sur...

le 4 janv. 2015

138 j'aime

7

emmanazoe
9

L'impression d'avoir rencontré quelqu'un...

Oslo, 31 août n'est pas un moment de cinéma comme un autre. Tout d'abord, rien que son titre, son affiche (très belle affiche !), et sa bande-annonce suggèrent un film assez énigmatique. Qui sait...

le 27 avr. 2012

112 j'aime

16

Sergent_Pepper
8

Comment vous dire adieu

S’il fallait résumer Oslo, 31 aout, on pourrait le décrire comme un film qui ne cesse de finir. Dès sa première séquence, celle d’un lent suicide raté, c’est l’adieu au monde qui prévaut, tout comme...

le 24 sept. 2015

103 j'aime

4

PatrickBraganti
10

Mélancolie norvégienne

Pour filmer vingt-quatre heures de l'existence de son héros qui a tout d'une non-vie, le norvégien Joachim Trier met à profit dans Oslo, 31 août son expérience d'ex-champion de skateboard puisqu'il y...

le 2 mars 2012

98 j'aime

11

Morrinson
10

Oslo, 31 août

Oslo, 31 août est un film de Joachim Trier sorti le 31 août 2011 en Norvège. Il s'agit d'une adaptation libre du roman de Pierre Drieu La Rochelle, Le Feu Follet, publié en 1931, et qui avait déjà...

le 15 févr. 2013

46 j'aime

14

Docteur_Jivago
8

À l'heure du bilan...

Librement adapté de Feu Follet de Pierre Drieu, Oslo 31 Août, signé Joachim Tier, nous fait suivre une journée dans la vie d'Anders, dépressif en fin de cure de désintoxication, qui va renouer avec...

le 8 févr. 2016

33 j'aime

2

JZD
8

Oslo, petit matin.

Il y a quelque chose de fascinant, j'hésite à dire de merveilleux, à regarder une personne s'éteindre, une vie s'arrêter. Régulièrement, pour de nombreuses raisons - ici, hélas, j'ai lu le Feu follet...

le 10 juin 2013

28 j'aime

7

Gand-Alf
5

Summer end.

Regarder un film norvégien sur un ancien toxicomane alors que l'on est grippé et que les potes font la fête de l'autre côté du périph, c'est un peu comme se mater un documentaire sur les khmers...

le 8 févr. 2013

25 j'aime

9

Lilange
8

l'insoutenable insuffisance de l'être

Oslo, je me souviens. Ses rues, ses gens, ses bâtisses, ses nuits, ses aubes, ses ritournelles… D’un pas décidé, je fuis. Je me noie, je coule, j’oublie. Même ces eaux froides ne veulent pas de moi...

le 30 oct. 2020

24 j'aime

4

Kenshin
6

Se faire la malle....

Peu de temps avant d'aller voir Oslo, 31 août, j'avais décidé de voir Le Feu Follet car les deux films adaptent le même roman. Je voulais pouvoir, pour ainsi dire, comparer "l'original" et la...

le 12 avr. 2012

22 j'aime

10