⚠️ Une maintenance est prévue le Mercredi 26 juin à 8h00 pour une durée d'environ 2h. Le site sera inacessible pendant cette période.

Avec un titre comme Pride, difficile de ne pas deviner le thème du film. Encore moins quand la première chanson de la bande son est « I want to break free » de Queen. Inspiré de faits réels, le film relate la curieuse alliance d’un groupe gay et lesbien avec des mineurs qui petit à petit va devenir un succès, au-delà des préjugés.
L’histoire se déroule durant la grève des mineurs de 1984-1985 qui a frappé le Royaume-Uni. Un groupe de jeunes homosexuels se sentent proche de la manière dont les mineurs sont abandonnés par la société et décident de leur venir en aide. C’est ainsi que se créé le groupe Lesbians and Gays Support the Miners (LGSM). A l’époque, le fait de s’associer publiquement avec un groupe gay est évidemment mal vu. Après que le Syndicat national des mineurs ait refusé leur aide, LGSM décide d'apporter directement leurs dons à Onllwyn, un petit village minier de la Dulais Valley du Pays de Galles.

Il est difficile de résister au charme de ce petit bijou anglais. La bande son ambiance pop-rock et l’esthétique nous entraîne directement au cœur du Royaume-Uni des années 90. Humour british, blouson de cuir, pinte de bière, aucun détail n’est laissé au hasard. On voyage à travers divers tableaux, de la Gay Pride jusqu’au village minier grisonnant, en passant par la campagne verdoyante, les clubs gays ou encore la petite maison typique anglaise. Le film permet une immersion totale, ce le rend encore plus plaisant. Cela nous rappelle avec plaisir d’autres pépites anglaises comme Good Morning England ou Love Actually.

L’histoire est touchante, faisant facilement passer du rire aux larmes. Elle aborde avec beaucoup de justesse des thèmes comme l’acceptation, la différence, le sida ou encore l’homophobie. Cependant, le film ne tombe jamais dans le pathos. Pourtant, il y a quelques scènes très émouvantes, comme elle du rejet de parents qui apprennent l’homosexualité de leur enfant ou celle du passage à tabac d’un des membres de LGSM par des homophobes. Mais le film reste dans une finesse très agréable. Il revendique aussi l’importance de la lutte et l’entraide, portant un message positif qui fait chaud au cœur.

Le tout est porté par des personnages dépeint à la perfection, incarnés par des acteurs brillants. Bill Nighy, Andrew Scott ou encore Imelda Staunton (professeure Ombrage, pour les fans d’Harry Potter) font partis du casting, mais aussi des têtes plus jeunes et moins connues. Il y a le touchant George MacKay, qui incarne Joe, un jeune homosexuel qui a du mal à s’assumer, ou encore Ben Schnetzer qui incarne lui le leader de LGSM qui semble se revendiquer gay plus facilement. Puis en pêle-mêle, des personnages tout aussi intéressants : la lesbienne un peu punk, la mère de famille homophobe, la femme au foyer qui décide de faire entendre sa voix, etc.

Pride fait donc partie de ces films qui savent toucher nos cordes sensibles sans en faire trop. Malgré la lourdeur des thèmes abordés, il nous fait rire et nous plonge dans l’univers des mineurs et des homosexuels des années 90 avec beaucoup de plaisir. En conclusion, une petite citation du personage de Dai, le mineur qui rencontre LGSM et s’allie avec eux pour la première fois : « When you're in a battle with an enemy that's so much bigger, so much stronger than you, to find out you had a friend you never knew existed, well that's the best feeling in the world. Can you see what we've done here, by coming together all of us? We made history! » A méditer.
bybyberryy
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de cœur et l'a ajouté à sa liste Les meilleurs films de 2014

Créée

le 6 déc. 2014

Critique lue 999 fois

bybyberry

Écrit par

Critique lue 999 fois

D'autres avis sur Pride

Pride
Frusciendrix
10

Be proud!

Il est des films qu'il fait bon voir, tout simplement. Je n'avais jamais vu, jamais, une salle, à moitié pleine, en dernière semaine de projection, applaudir un film qui n'est pas un blockbuster,...

le 12 oct. 2014

41 j'aime

Pride
Alex-La-Biche
7

They're Still Standing

Depuis quelques années, les histoires qui tournent autour des minorités sexuelles ont fait couler beaucoup d'encre notamment avec la récente loi sur le mariage gay qui engendra de nombreuses...

le 10 sept. 2014

23 j'aime

10

Pride
Kalimera
8

Germinal au Bonheur des dames

Ben moi je trouve que l'année 2015 commence bien. Pride m'a mise d'excellente humeur, je me suis souvenue( avec des ricanements de la part de mon homme et des gloussements de dinde pour ma part) que...

le 1 janv. 2015

21 j'aime

4