Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Spiderhead
4.9
Spiderhead

Film de Joseph Kosinski (2022)

Voir le film

Ils ont trouvé le moyen de faire plus long que la nouvelle originelle en disant moins de choses

Je n'ai pas pour habitude de comparer les films avec les romans dont ils sont pompés mais par malheur j'ai lu la nouvelle de 20 pages dont est issu ce film il y a à peine 2 mois.


Quelle erreur. La nouvelle allait droit au but et tout son intérêt reposait dans le dialogue interne du personnage principal - quand il reçoit des coups de jus on comprend ses émotions, ses hauts et ses bas, mais aussi son nihilisme. Ca ouvre la porte à une réflexion pas très complexe mais néanmoins intéressante.


Cette version est passée à travers le filtre débilos Netflix-Hollywood. Dans la nouvelle originelle les prisonniers avaient commis des crimes, dans le film ils sont toujours prisonniers mais moult flashbacks nous font comprendre que c'est injuste car leurs crimes sont des accidents ou des oublis. C'est limite s'ils n'ont pas été emprisonnés pour avoir sauvé des chatons d'une maison en flammes. Allez, forcément c'est mal qu'on fasse des expériences sur eux, c'est des gens bien après tout ! Faudrait pas qu'on s'interroge de savoir si c'est mal de torturer des tueurs ou des violeurs en série, ça c'est trop compliqué.


Dans la nouvelle le personnage principal se suicide pour échapper au contrôle du scientifique et ne pas être forcé de torturer un des autres prisonniers. Dans le film, le prisonnier qu'il doit torturer est son amoureuse (trop compliqué d'avoir de l'humanité ou de la bonté humaine pour quelqu'un qu'on ne baise pas vous comprenez, pas assez percutant comme sentiment ça l'empathie pour son prochain). Ils ont aussi rajouté une histoire comme quoi le scientifique les contrôle tous secrètement depuis le début car il a son propre passif traumatique, puis un petit combat au couteau avec un jeu de mot stupide histoire qu'il y ai un twist et de la violence, et puis finalement tout le monde s'enfuit en bateau en hurlant "je t'aime vive la vie" pendant que le grand méchant pleure tout seul dans son hélicoptère.


La télé c'est pas obligé d'être un média stupide comparé à la lecture, il suffit de pas détruire tout ce qu'on touche. Tout était servi sur un plateau d'argent en moins de 20 pages... vraiment des gros problèmes de choix de priorités, je me demande si c'est la faute à Netflix, au réal à ou à l'écrivain.

Diaboloque
2
Écrit par

Créée

le 18 juin 2022

Critique lue 1.6K fois

23 j'aime

2 commentaires

Diaboloque

Écrit par

Critique lue 1.6K fois

23
2

D'autres avis sur Spiderhead

Spiderhead
Tonto
6

Prison broke

Jeff (Miles Teller) est enfermé dans une prison au concept novateur. Sur une île déserte, sans aucune serrure (sauf sur la porte principale), les détenus sont ici sur la base du volontariat. Ils...

le 3 juil. 2022

11 j'aime

2

Spiderhead
Buddy_Noone
6

Vol au-dessus d'un nid de coucous

Un complexe pénitentiaire insulaire transformé en laboratoire de recherche. Un scientifique cool et son assistant dubitatif, testant quotidiennement sur leurs pensionnaires des molécules agissant sur...

le 6 mai 2023

7 j'aime

3

Spiderhead
lugdunum91
6

Spiderhead: Mouais, pourquoi pas

Découverte du nouveau block Netflix avec en tête d'affiche de nouveau Chris "Thor" Hemswrth qui essait par tous les moyens, non sans mal, de se débarrasser de l'image du superhéros qui lui colle à la...

le 17 juin 2022

7 j'aime

5

Du même critique

Arcane
Diaboloque
2

Pour les enfants

Suite de clichés avec une direction artistique techniquement bien réalisée, mais terriblement ennuyeuse. L'impression de regarder un trailer qui dure 3h et qui ne veut pas commencer à être quelque...

le 11 nov. 2021

50 j'aime

Spiderhead
Diaboloque
2

Ils ont trouvé le moyen de faire plus long que la nouvelle originelle en disant moins de choses

Je n'ai pas pour habitude de comparer les films avec les romans dont ils sont pompés mais par malheur j'ai lu la nouvelle de 20 pages dont est issu ce film il y a à peine 2 mois. Quelle erreur. La...

le 18 juin 2022

23 j'aime

2

Sous emprise
Diaboloque
2

Avertissement salutaire sur les hommes basanés

Ca commence avec le cliché de la bonnasse française, bien dégueulasse : l'actrice principale est une étudiante blonde à l'air vaguement anorexique et demeurée, arborant cet air d'ingénue qui regarde...

le 11 sept. 2022

20 j'aime

2