👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

J'ai toujours bien aimé les films de Tom McCarthy. The Station Agent et The visitor font même partie de mes films préférés. Ajouté à cela le sujet, gros scandale des années 2000, un superbe casting et un long métrage donné comme favori aux prochains Oscar, c'est dire si l'attente était grande. J'ai bien vite déchanté. Je suis bien peiné de dire que je me suis bien ennuyé. Ce qui me rassure, c'est qu'apparemment je ne suis pas le seul. Une investigation de ce genre prend beaucoup de temps, des semaines, des mois. Etait-ce utile de nous faire ressentir cela ? Cela tourne vite en rond. C'est fait de façon classique (pour ne pas dire poussiéreuse), on pourrait dire que c'est méticuleux, qu'il n'y a pas de pathos, que cela va à l'essentiel. Mais aussi qu'il n'y a aucune originalité dans le scénario et dans la mise en scène. Je n'ai pas réussi à me passionner pour cette enquête. Même si, heureusement et logiquement, cela s’accélère un peu sur la fin et devient un peu plus haletant. Mais trop tard, le mal est fait. Le sujet, vu uniquement du côté journalistes, est bien sûr à la fois aussi horrible qu'intéressant. Mais c'est le traitement qui pose problème. Un film documentaire aurait peut être eu plus d'impact. A vouloir faire dans le sobre et le rigoureux, l'ensemble finit par manquer de force et d'émotion. Même le casting ne sauve pas vraiment quelque chose. Ils s'en sortent tous plutôt bien mais aucun ne se détache vraiment, sauf peut être Mark Ruffalo. Ils ont tous été bien meilleurs ailleurs. Le mystère reste entier quant à la nomination à l'Oscar du second rôle féminin pour Rachel McAdams. C'est bien le rôle le plus discret et le plus mal exploité du film. J'ai pourtant, comme pour tout ce que j'attends avec intérêt, fait l'impasse totale sur la bande-annonce et autres promos. Un film qui rentre dans la catégorie des films "à aimer impérativement". Mais rien n'y a donc fait, ce Spotlight est donc pour moi une cruelle déception.

ffred
4
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Classement International 2016

il y a 6 ans

31 j'aime

1 commentaire

Spotlight
Sergent_Pepper
7
Spotlight

Trash investigation

Retraçant l’enquête journalistique au long cours sur la façon dont l’Eglise a étouffé les scandales de pédophilie sur la ville de Boston, Spotlight impressionne avant tout par son sujet. Méticuleux,...

Lire la critique

il y a 6 ans

104 j'aime

10

Spotlight
Vivienn
7
Spotlight

Profession : Journaliste

Tom McCarthy est une figure étonnante du cinéma indépendant américain, se figeant depuis ses débuts – à partir du touchant The Station Agent – dans la poursuite d’une sobriété de forme indéfectible,...

Lire la critique

il y a 6 ans

58 j'aime

6

Spotlight
Aldup
5
Spotlight

Une bonne histoire ne fait pas un bon film

Spotlight, le film qui raconte l'histoire des journalistes qui ont prouvé à la face du monde l’abus sexuels de certains catholiques de haut rang sur de très jeunes enfants. Le film a le mérite...

Lire la critique

il y a 6 ans

52 j'aime

Spotlight
ffred
4
Spotlight

Critique de Spotlight par ffred

J'ai toujours bien aimé les films de Tom McCarthy. The Station Agent et The visitor font même partie de mes films préférés. Ajouté à cela le sujet, gros scandale des années 2000, un superbe casting...

Lire la critique

il y a 6 ans

31 j'aime

1

Manchester by the Sea
ffred
3

Critique de Manchester by the Sea par ffred

Après Premier contact qui devait révolutionner la science-fiction, voici Manchester by the sea qui devait redonner un nouveau souffle au mélo. Plusieurs semaines de buzz et de matraquage médiatique,...

Lire la critique

il y a 5 ans

24 j'aime

10

Le Pont des espions
ffred
5

Critique de Le Pont des espions par ffred

Avec Steven Spielberg derrière la caméra et les frères Coen au scénario, je m'attendais franchement à autre chose. Non pas que Le pont des espions soit raté, mais tout cela est sans surpise, d'un...

Lire la critique

il y a 6 ans

23 j'aime

1