Critiques de The Power of the Dog

6nezfil
8
6nezfil

Du genre masculin

Enfin un nouveau film de Jane Campion, 12 ans après Bright Star ! La puissance et la subtilité de la réalisatrice néo-zélandaise ne se sont manifestement pas affadies avec Le pouvoir du chien, un...

Lire la critique

il y a 11 mois

Plume231
3
Plume231

Ce peu obscur objet du désir !

Le protagoniste, ou plutôt l'antagoniste, incarné par Benedict Cumberbatch, veut visiblement réaliser l'exploit de faire comprendre en aussi peu de temps que possible qu'il est un gros con. En deux...

Lire la critique

il y a 9 mois

mymp
8
mymp

Mise à mort du mâle sacré

"I wanted to say how nice it is not to be alone". Alors qu’ils viennent de se marier, Georges, à travers quelques larmes, avoue cela à Rose, la femme qu’il vient d’épouser. Lui avoue que c’est...

Lire la critique

il y a 8 mois

Sergent_Pepper
7

Shadow of a cloud

Alors qu’elle vient de perdre son triste titre d’unique femme à avoir obtenu la Palme d’or et qu’elle n’était pas revenue au long métrage depuis 12 ans, il était temps que des retrouvailles...

Lire la critique

il y a 9 mois

voiron
7
voiron

Critique de par voiron

Phil et George Burbank en 1925 sont deux frères propriétaires d'un immense ranch. Phil est un cowboy rustre, viril et colérique et brut. George est plus raffiné et bienveillant. Lorsque ce dernier...

Lire la critique

il y a 7 mois

Procol-Harum
7
Procol Harum

Wild Hearts on a Closed Frontier

À une époque comme la nôtre où la mythologie du passé entretient l’inextinguible fièvre des esprits, où la culture de la nuance fait moins recette que les rhétoriques simplificatrices, un film comme...

Lire la critique

il y a 9 mois

Emji92
2
Emji92

Éloge de la Nature et de l'Onanisme.

Très dans l'air du temps. Un western désacralisé, quand le héros, violent, plutôt anti- héros, est un cow-boy qui à fait Yale (et qui le garde bien pour lui) , occupe la quasi- totalité des...

Lire la critique

il y a 9 mois

lugdunum91
6
lugdunum91

The Power of the Dog: Netflix s'étoffe

140eme film de l'année et découverte du nouveau Jane Campion, parti chez Netflix qui réussit à briser peu à peu des plafonds de verre, c'est pas mal sans que ce soit ma tasse de thé. Dans les...

Lire la critique

il y a 9 mois

Boubakar
5
Boubakar

La corde raide.

Attendu depuis plus de dix ans, le nouveau film de Jane Campion est au final une douche froide. Et c'est un admirateur de la cinéaste qui le dit, qui tient Bright Star comme un des grands films des...

Lire la critique

il y a 8 mois

EricDebarnot
8
Eric BBYoda

"Protège mon âme contre le glaive, ma vie contre le pouvoir des chiens"

Depuis "An Angel At My Table", on sait que Jane Campion est l'un des talents les plus singuliers du cinéma contemporain, même s'il faut bien admettre qu'il y a une certaine irrégularité qualitative...

Lire la critique

il y a 7 mois