Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Je regarde toujours un film avec un objectif. Je voulais voir un film d'action divertissant et qui n'en fait pas des caisses. Tolérance Zéro répond plutôt bien aux critères ; étant issu d'une histoire vraie, les limites de la véracité l'empêchent de tomber dans la sur-exagération burlesque que je déplore souvent dans les films d'action d'aujourd'hui.


Derrière ses airs de film de gros balèzes qui se foutent sur la gueule, avec de grosses voitures et une gente féminine qui se trémousse, Tolérance Zéro se révèle en fait être un rape and revenge assez standardisé. Son personnage principal, incarné par Dwayne Johnson, a tous les traits du héros invincible suit ses propres règles.


Le film souffre malheureusement d'un certain manque de crédibilité. Les gentils et méchants sont trop catégorisés, et la domination du casino sur toute la ville paraît un peu exagérée : il contrôle tout de même l'entièreté de la police et ne s'inquiète jamais d'une répression judiciaire. La seule barrière, et pas des moindres, est notre personnage principal et sa massue proéminente...


Ceci étant dit, Tolérance Zéro reste sympathique à suivre. Les scènes d'action sont pas mal, sans être transcendantales, et le film profite d'une durée restreinte d'1h10 qui empêche tout sentiment d'ennui. Les personnages secondaires manquant cruellement d'intérêt (la présence d'Ashley Scott ne s'explique que par le respect du cota féminin, et l'arc narratif introduit avec le personnage de Khleo Thomas n'est jamais vraiment conclu), une durée courte s'avérait nécessaire pour réduire ce film à son simple rôle de film d'action.


Tolérance Zéro souffre de beaucoup de défauts, même au niveau de sa narration. La fin m'a étonné, il finit un peu comme sur les chapeaux de roues, sans réelle apothéose (alors que le contexte de la scierie s'y prêtait). Pour de nombreuses raisons, c'est un film oubliable, et même déjà presque oublié. Malgré cela, Tolérance Zéro fait son taf : il a répondu à mes objectifs.

Monsieur_Cintre
6
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les films qui sont des plaisirs coupables

Créée

le 6 juin 2020

Critique lue 190 fois

6 j'aime

1 commentaire

Monsieur_Cintre

Écrit par

Critique lue 190 fois

6
1

D'autres avis sur Tolérance zéro

Tolérance zéro
Play-It-Again-Seb
6

Tolérance souhaitable

Relecture d’un fait divers déjà porté à l’écran dans les années 1970 sous le titre de Justice sauvage, Tolérance zéro est un des premiers films de Dwayne Johnson, encore crédité sous le nom de The...

Par

le 21 août 2022

8 j'aime

5

Tolérance zéro
HITMAN
6

Justice sauvage.

Tolérance zéro (Walking Tall) est le premier volet d'une trilogie, mais les deux derniers sont sortie directement en vidéo avec l'acteur Kévin Sorbo dans le rôle titre, Tolérance Zéro 2 (Walking Tall...

le 5 oct. 2016

8 j'aime

1

Tolérance zéro
Monsieur_Cintre
6

Certes y a mieux, mais y a pire

Je regarde toujours un film avec un objectif. Je voulais voir un film d'action divertissant et qui n'en fait pas des caisses. Tolérance Zéro répond plutôt bien aux critères ; étant issu d'une...

le 6 juin 2020

6 j'aime

1

Du même critique

Les Aventuriers de l'arche perdue
Monsieur_Cintre
5

Archéologue : un métier badass

Je trouve que Spielberg a un sens tout particulièrement affûté lorsqu'il est question de rythmer ses films. Il rend la narration très simple, si bien qu'à chaque moment du film, nous savons à peu...

le 1 oct. 2018

19 j'aime

7

The Big Lebowski
Monsieur_Cintre
10

Tout commença par une souillure de tapis...

En 1998, les frères Coen ont déjà maintes fois affirmé leur style à la fois étrange, absurde, dramatique, noir et comique. Un savant mélange qui, deux ans après la réussite de Fargo, donnera...

le 26 avr. 2020

19 j'aime

3

Mon nom est Personne
Monsieur_Cintre
7

Le chemin vers la reconnaissance

Mon Nom est Personne est à la fois un western spaghetti et un hommage au genre. Il s'agirait à l'origine d'un projet de Leone - le roi des spaghettis - qui en est le producteur, et qui souhaite...

le 5 sept. 2020

17 j'aime

10