Avatar guyness

Critiques de guyness

Versus
  Suivre
7.1

Baraque au bas mots

C'est avant même de passer à l'âge adulte que je compris, en tant que tout jeune musicien, la force et l'influence d'un lieu sur la musique que l'on joue. Alors même que, au milieu des années 80, je m'échinais à essayer de marquer le rythme d'un fougueux combo de speed-metal (genre que j'allais rapidement abandonner), pouvoir pendant les répétitions m'adonner à ces basses besognes dans un... Lire la critique de For Their Love

22 3
Avatar guyness
9
guyness ·
Bande-annonce
7.1

Ray sur le côté

Il faut quelques minutes pour tomber sur le cadeau merveilleux que propose le documentaire de Christophe Conte. L’anecdote est si glaçante et merveilleuse qu’on en voudrait même pas à Carey Fleiner, qui tient le pub en face de la maison d’enfance des frères Davis, si par hasard elle avait inventé ou même juste enjolivé l’histoire, tant elle est frappante. Ray et Dave sont les 7 et... Lire la critique de The Kinks, trouble-fêtes du rock anglais

29 20
Avatar guyness
7
guyness ·
Bande-annonce
8.0

Extorsion de fous-rires en bande organisée

Parler d'un des films les plus drôles de tous les temps nécessite d'éviter deux écueils: une thèse doctorante et pontifiante (du genre de celles qui expliquent en 20 pages scientifiques pourquoi glisser sur une peau de banane est drôle) ou, à l'autre opposé, une somme de citations de ses moments célèbres et de ses gags hilarants, la dite-somme se transformant immédiatement en private-joie... Lire l'avis à propos de Monty Python : Sacré Graal !

31 6
Avatar guyness
10
guyness ·
Bande-annonce
7.9

Larmes de fond

S'ils l'ont fait dans un registre assez différent, Alien et Blade Runner ont, en trois ans, bouleversé l'univers de la SF au cinéma pour une raison commune, et il n'est pas envisageable que le réalisateur de ces deux films majeurs n'ait été poussé par une seule et même vision. Avant Alien, les films spatiaux les plus sérieux n'avaient jamais montré de travailleurs... Lire l'avis à propos de Blade Runner

44 15
Avatar guyness
10
guyness ·
Bande-annonce
7.4

White spirit (of Saint Louis)

A la joie de voir se télescoper le travail d'immenses artistes, vient s'ajouter l'excitation de découvrir comment leurs démarches respectives vont parvenir à se compéter et s'enrichir. Initié avant sa mort (puisqu'il apparait comme co-producteur de la série), l'adaptation d'un des romans de Philip Roth par le duo David Simon et Ed Burns, les géniaux serialists (Sur Ecoute, Treme, Génération... Lire l'avis à propos de The Plot Against America

31 2
Avatar guyness
8
guyness ·
Bande-annonce
5.9

Cage thoracique

Finalement, quoi de plus logique que la planète Nicolas Cage pénètre l'univers de H.P. Lovecraft ? On peut même se poser la question: comment la chose n'est pas arrivée avant ? Mais oui: Cage. Cage performeur de l'indicible, tragédien antique dont le visage aux angles non-euclidiens défie la logique et la pesanteur. Cage l'artiste qui est d'ailleurs, comme issu d'un... Lire la critique de Color Out of Space

27 8
Avatar guyness
5
guyness ·
8.1

Compartiment tueur

L'idée de Robert Merle en 1952, un récit à la première personne sur l'édification méthodique de la plus absurde horreur de l'histoire de l'humanité, possède deux vertus immenses, deux façons d'imaginer un fond à un gouffre jusque là insondable. En expliquant comment la mécanique des camps de la mort se met en place, il fait sauter la gangue historique qui a immédiatement enserré les... Lire la critique de La Mort est mon métier

33 4
Avatar guyness
9
guyness ·
-

Vous les flammes

Le premier coup de génie de ce petit concentré de polar est de nous confronter à nos préjugés, en nous forçant à accepter qu'un type ressemblant à ça puisse écrire ce type de bouquin. Le gars s'appelle Iglesias, est culturiste, dort quatre heures par nuit et gratte même de la guitare à ses moments perdus. Existe-t-il... Lire l'avis à propos de Santa Muerte

20 6
Avatar guyness
9
guyness ·
Bande-annonce
7.6

Territoires éperdus de la république

Une scène, plus que les autres, est assez parfaite et résume beaucoup des qualités du film. La chaleur écrase Montfermeil, et au pied des barres, des enfants jouent avec leurs pistolets à eau. Quand la 308 de la BAC déboule, les gamins se jettent sur la voiture et asperge les policiers en riant. Ce n'est qu'un jeu, et la frontière entre les habitants du quartier et sa police semble, au moins... Lire l'avis à propos de Les Misérables

46 23
Avatar guyness
6
guyness ·
Bande-annonce
7.1

Docteurs Feelgood

Il est deux ou trois catégories de films qui semblent devoir souffrir de défauts d'écritures récurrents, et qui ont le don, au fil des années, de m'énerver de plus en plus. Parmi ces genres, le feel-good movie vient sans problème en tête de peloton. On ne peut plus en trouver un qui ne souffre du syndrome "on dirait…" (Mais si, vous savez, cette façon qu'on avait, enfants, d'imaginer le truc... Lire la critique de La Belle Époque

30 15
Avatar guyness
5
guyness ·