Le jeu que vous pourriez malencontreusement finir sans même l'avoir fait.

Avis sur Assassin's Creed Odyssey sur PlayStation 4

Avatar CanKrum
Test publié par le
Version PlayStation 4

Un temps révolu

Odyssey sera donc le dernier clou frappé sur le cercueil de la "vieille formule" Assassin's Creed.

Il n'est en effet plus question de rentrer chez soi à la fin d'une dure journée, éteindre son cerveau et se faire guider d'objectif en objectif au sein d'une aventure narrative d'une quinzaine d'heures.

Nous sommes désormais dans ce qu'on peut légitimement, plus que jamais, appeler un "full blown RPG". Et il est important de comprendre dans quoi on s'embarque réellement car là où le précédent épisode Origins faisait déjà un pas vers ce genre, il s'agissait selon moi encore que d'un jeu empruntant des éléments au genre du jeu de rôle à défaut d'en être un dans sa plus pure forme.

Odyssey est un jeu incroyablement chronophage mais dont les récompenses se révèlent à la hauteur du temps investi.

La Grèce Antique au bout de vos fils d'Ariane.

Un des éléments les plus surprenants du jeu se retrouve dans ses choix de dialogue. Loin d'être futiles, les choix moraux et scénaristiques proposées ont leur poids et vont parfois dans des terrains qui selon moi certains gros RPG de la génération (Fallout 4 et Mass Effect Andromeda, je vous épie...) n'ont pas osé s'aventurer.

Certains choix sont difficiles et peuvent véritablement créer des conséquences dans l'histoire et le monde du jeu. Un grand plus qui aide non seulement à l'immersion mais contribue aussi grandement à la présentation de notre personnage jouable.

Un vaste monde à parcourir à pied comme en bateau

Le plaisir d'exploration est à son paroxysme.

Le terrain de jeu est vaste et varié. Une première dans la saga, il est ici question de la modélisation d'un pays entier. L'entièreté de la Grèce de l'époque (et même un bout de la Macédoine) se voit donc ici entièrement modélisée et explorable.

La beauté du jeu, bien qu'inégale par moments arrivent souvent à présenter des panoramas hallucinants de beauté, les paysages montagneux et maritimes de la Grèce jouant grandement en la faveur de la direction artistique particulièrement bien réussie autant dans les environnements naturels qu'urbains.

Le pays étant composé d'innombrables îles, le jeu propose une navigation maritime qui vous permet même de vaquer à quelques batailles navales entre deux destination.

Notez cependant que ceux rebutés par les batailles navales de la saga ne devraient pas s'inquiéter. Le bateau étant surtout un moyen de transport, il n'a qu'un rôle tertiaire dans le tout.

Une narration ambitieuse et l'absence de crédit de fin

L'histoire du jeu est celle de la Grèce durant cette période spécifique de l'Histoire. Pas uniquement celle de Alexios et de Kassandra.

Il est très important de comprendre ça car il est de fait que votre épopée personnelle n'est qu'un premier élément de l'Odyssée.

Pour la première fois, nous n'avons plus de crédit de fin et alors que je trouve le personnage principal plus développé que jamais, il n'est plus le point central de l'aventure, il n'est en tout cas pas sa finalité. Les histoires principales se chevauchent, se croisent et convergent vers la fin de votre (vous, joueur ou joueuse) aventure.

Avec ce simple fait, on se rend compte que pour boucler tous les arcs principaux... Il nous faut pas moins d'une cinquantaine, voire soixantaine d'heures au minimum pour avoir un maximum.

Car le jeu étant très long et certaines séquences de l'histoire assez espacées, on vous suggérera de faire quelques quêtes ou autres activités annexes pour monter de niveau, acquérir de meilleures armes et équipements.

Heureusement que les quêtes annexes sont d'excellente qualité, pour la grande majorité de ces dernières en tout cas. Le niveau d'écriture est ici bien plus élevé que ce que Ubisoft nous a habitué ces dernières années, les quêtes annexes proposent pour la plupart d'excellentes intrigues et mettent souvent en scène des personnages haut en couleur qui pour la plupart sont des figures historiques.

Hérodote, Socrate, Alcibiade, Périclès , tous les personnages historiques sont bien écrits, excellemment caractérisé et surtout bien mis en avant (la durée de vie pharaonique du jeu aidant grandement à l'attachement qu'on peut éprouver à leur égard)

Les points positifs

  • Un des meilleurs mondes ouverts conçus à ce jour. Beau, varié et d'une rare richesse. La liberté de mouvement totale, jusqu'à dans sa mécanique d'escalade sur tous types de surface aidant grandement à l'appréciation d'un tel terrain de jeu.
  • Une narration ambitieuse qui raconte une histoire allant au-delà de celle du héros principal qui représente finalement la facette presque intimiste de cette Odyssée
  • Les choix moraux dans les dialogues et leurs conséquences.
  • L'écriture atteint enfin un très bon standard de qualité. Un plus se ressentant grandement dans la qualité des quêtes annexes et des personnages que l'on rencontre
  • Les combats sont extrêmement dynamiques et offrent plusieurs styles de combat selon l'arme de prédilection (plus de 5 types d'arme avec chacun un moveset qui lui est propre)
  • La personnalisation. Une tonne d'armures toutes plus stylisées les unes que les autres qui en plus sont prises en considération par les cinématique !
  • Le Mode exploration qui fera plaisir aux fans de RPG ayant fait leurs premiers pas sur Morrowind (Indications minimum, obligations de lire ou écouter pour se diriger dans le monde. Un délice)
  • Le Culte du Kosmos et sa traque. Grisant.
  • L'intégration de la mythologie grecque.

Les points faibles

  • L'Intelligence artificielle en infiltration, toujours au ras des pâquerettes
  • Les forts, une mécanique qui s'essouffle.
  • Des ennemis qui peuvent s'avérer être de véritables éponges à dégâts lors que l'écart de niveau est trop important, surtout dans les difficultés les plus élevés.
  • Overdose de loot.
  • Les grandes batailles de conquête, décevantes.
  • Le jeu est évidemment gigantesque mais on ne peut lui excuser ses quelques tares techniques provoquant freezes et autres petits bugs (même si certains hardwares sont moins touchés que d'autres)

Conseillé pour, entre autres :

  • Les fans de RPG
  • Les joueurs intéressés par l'Histoire et la Mythologie de la Grèce Antique.
  • Les fans de la saga et spécialement ceux fatigués par l'ancienne formule, désormais révolue.
  • Les personnes ayant adorées The Witcher 3 mais qui n'ont rien trouvé de similaire pour se mettre sous la dent.
Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 5366 fois
74 apprécient · 7 n'apprécient pas

CanKrum a ajouté ce jeu à 1 liste Assassin's Creed Odyssey

  • Jeux vidéo
    Jaquette God of War

    Bilan : Top des jeux vidéos 2018

    Liste objectivement très subjective incluant tous les jeux sortis en 2018. Je choisis de ne pas inclure les remasters et autres...

Autres actions de CanKrum Assassin's Creed Odyssey