Un silence assourdissant

Avis sur Hitman 2: Silent Assassin sur GameCube

Avatar Samish
Test publié par le
Version GameCube

(partie effectuée sur la compilation HD de la Xbox 360)

Grand fan d'infiltration devant l'éternel (j'ai derrière moi plusieurs Splinter Cell, Metal Gear Solid, etc... et plus récemment l'excellent Styx) je dois dire que j'attendais beaucoup de la saga Hitman, censée être l'une des figures de proue du genre. Hitman 2, en particulier, est réputé comme étant l'un des tous meilleurs de la franchise.

...

Eh bien tu parles d'une déception !
Permettez moi s'il vous plait d'exposer mes arguments. J'ai conscience d'être seul contre le monde mais laissez-moi une chance avant de me fusiller.

Attaquons-nous d'abord à la surface : de quoi a l'air Hitman 2 ? Comment sonne-t-il ?

1/ Aspect Esthétique

Sans même avoir à replacer Hitman 2 dans le contexte de l'époque, force est de constater que les graphismes sont plutôt réussis. Les décors sont variés (St Pétersbourg, Japon, buildings d'affaires, Afghanistan, etc...) et dépaysants. Les modèles des différents personnages sont très corrects, Hitman lui-même étant assez stylé.

Je serai beaucoup moins élogieux sur l'animation. Les déplacements de notre personnage sont étranges, très chaloupés. Notre façon de tirer les cadavres est ridicule. La caméra nous fait strafer de manière bizarre. Pour ce qui est des ennemis : c'est plutôt correct quand ils ne se rentrent pas dedans ou se retrouvent bloqués par un coin de meuble.
Et je n'ai pas parlé de l'absence totale d'animation faciale pendant les dialogues ! Ca fait très très cheap.

Quid de la bande son, qui semble faire l'unanimité ?
Dans l'absolu elle est correcte (même si j'ai l'impression qu'elle est en basse définition au moins dans la version HD), mais je suis absolument catégorique, il s'agit de la bande-son la plus HORS-SUJET que j'ai jamais entendue dans un jeu-vidéo. On est en train de jouer à un jeu d'infiltration, et on est constamment suivi par une véritable FANFARE de cuivres, grandiloquente au possible. Sérieusement ? L'agent 47 est en fait le Prince Ali ? Pendant les phases d'action, quand on est repérés, je veux bien (et encore !), mais quand on se faufile et qu'on essaye d'être discret, ça la fout mal. J'aurais dû la couper complètement, c'est une possibilité offerte dans les options, mais je n'y ai pas pensé sur le coup.

Et oh joie, les doublages sont eux aussi aux fraises. L'agent 47 passe encore, mais tous les autres personnages semblent tirés tout droit d'un nanar malaisien. Les PNJ sont particulièrement agaçants, avec leurs lignes mal jouées qui se répètent en boucle.

Bref, graphiquement on a affaire à un jeu très correct, dommage que la musique soit si horripilante et le doublage à côté de la plaque. Passons au gameplay.

2/ Une infiltration lente et pénible

C'est sans doute à partir de là qu'on se rend compte qu'Hitman 2 a mal vieilli. Les contrôles sont d'une lourdeur à peine croyable. La circulation dans les menus, la gestion de l'inventaire, et les interactions avec l'environnement sont tout sauf naturelles.

Et notre personnage est lent. Mais leeeeeeent. L'agent 47 marche à 2km/h, et il trouve le moyen de se "faufiler" ou tirer des cadavres plus lentement encore (un demi kilomètre heure max, à vue de nez !). Sa vitesse de croisière est un véritable supplice. Quand on essaye d'être discret, on avance plus lentement que la plupart des PNJ, ce qui signifie qu'il est quasiment impossible de les rattraper pour les étrangler. Et quand on le peut c'est teeellement lent qu'on a envie d'éclater de rire ou d'éclater sa manette. Regardez-moi ça si c'est pas comique ! (à 3m30)
On peut courir, certes, mais cela rend immédiatement la plupart des PNJ suspicieux, donc on évitera.

Bref le jeu teste notre patience à chaque instant, mais pas de la bonne manière ! Dans les faits, on est constamment frustré que les choses n'aillent pas plus vite. Surtout que le jeu est un Die and Retry dans ce qu'il y a de plus pur ! Les premières fois où l'on est laché dans un niveau, il est très difficile de savoir quoi faire. Heureusement que l'on a une carte qui nous montre l'emplacement des ennemis, sinon on ne s'en sortirait pas du tout. On recommence donc encore et toujours les mêmes segments, en espérant que "cette fois ça passe", que "cette fois l'IA soit moins tatillonne", que "cette fois on ne tire pas à côté en alertant toute la base". Si encore on pouvait faire des sauvegardes rapides de manière illimitée cela pourrait passer, mais on ne peut en faire que 7 par missions même en mode normal.

Parce que oui, voilà autre chose : notre super Agent 47, la légende des tueurs à gage, n'est pas capable de viser de manière précise. Ses tirs ont une dispersion folle, même quand on essaye de jouer à la première personne pour être plus précis. Il tremble quand il tient un sniper et se refuse à utiliser un trépied pour stabiliser sa visée (qu'il est difficile de tirer sur un ennemi en mouvement). Au corps à corps ce n'est pas beaucoup mieux, et la fameuse corde de piano semble hasardeuse, on donne des coups de couteau dans le vide, et on n'arrive même pas à chloroformer les PNJs désarmés.
Et puis il est quand même drôlement mal préparé, notre bonhomme. Il ne pense jamais à prendre plus d'un ou deux anesthésiants pour toute sa mission, c'est chiche. Et à part le pistolet silencieux, les autres armes (nombreuses !) sont inutiles parce qu'elles font du bruit et ne manqueront pas de rameuter tous les ennemis aux alentours.
Pfff.

D'ailleurs une petite parenthèse :

3/ l'IA est épouvanstrophique

En tout cas ça y est : je crois avoir trouvé un nouvel entrant dans mon top 5 des pires Intelligences Artificielles. En principe les adversaires sont censés devenir suspicieux quand on est trop proches d'eux ou quand notre comportement est étrange (course, port d'une arme, etc...). Dans les faits il est IMPOSSIBLE de déterminer si notre déguisement va passer ou si on est assez loin des gardes avant de tenter l'aventure. Parfois on peut froler les patrouilles sans qu'elles nous disent quoi que ce soit, parfois on nous repère à dix kilomètres de manière abusive. Parfois notre déguisement est impénétrable, parfois il ne sert à rien. Parfois les ennemis nous voient à travers les murs ou à l'arrière d'un camion, parfois pas. C'est la loterie ! Et si jamais vous avez le malheur d'être repéré, l'alerte générale s'ensuit presque immédiatement, et tous les ennemis du niveau rappliquent pour vous tirer dessus sans négocier. Cela n'a absolument AUCUN SENS. Les comportements des IA sont grotesques, imprévisibles, et fondamentalement défectueux. Regardez ce youtuber qui se fait griller par une PNJ dans un jacuzzi alors qu'il est loin et derrière une fenêtre. Encore une scène comique.

Retournons à présent au gameplay.

4/ Une infiltration lente et pénible (partie 2)

On a beaucoup vanté les mérites de hitman 2 en mettant en avant les différents moyens de parvenir à ses fins pour remplir un contrat. Mais honnêtement... c'est un peu exagéré. L'idée est bonne mais l'application est pauvre. On a certes souvent deux ou trois façons de finir un niveau, mais la plupart du temps ça ne vole pas bien haut et cela a un côté très artificiel. On sent vraiment trop que l'on est dans un jeu. Par exemple on arrive dans une cuisine, et juste à côté il y a un poisson toxique. Sous-entendu : "place ce poisson" dans le plat de ta cible. Subtilité !

Et puis mince, l'infiltration est tellement lente, difficile et frustrante, que l'on conseille souvent sur le net d'y aller en mode rambo sans se préoccuper du reste. Après tout, la visée de l'agent 47 n'est pas très précise, mais l'IA ne peut pas faire grand chose. Donc on pourrait effectivement finir la plupart des niveaux de cette manière, mais où est l'intérêt ? N'est-ce pas un aveu de faiblesse de la part de Silent Asssassin en tant que jeu d'infiltration ?

A la longue, on ne s'embête plus non plus à épargner les civils qui sont sur notre chemin, parce qu'ils peuvent donner l'alerte à tout moment et parce que notre chloroforme ne les met KO que dix minutes avant de ne plus faire effet (en général ils courent direct pour dire qu'ils se sont fait attaquer).

5/ Un petit mot sur l'histoire

Très étrange, la narration du jeu. Dans les premiers niveaux, on comprend que l'on est un hitman à la retraite et que notre objectif est de libérer un prêtre qui a été enlevé et qui se trouve être notre ami. Cependant cette problématique est vite évacuée comme l'Agence nous demande d'effectuer des missions pour elle si on veut qu'elle nous donne un coup de main. Et... on n'entend presque plus jamais parlé du père Vittorio. Bizarre. Cela vide complètement les enjeux derrière nos missions. On se retrouve à tuer des généraux, des mafieux, des yakuzas, dont on n'a rien à faire, pour le compte d'une agence pour laquelle on ne travaille plus.

Conclusion

A mes yeux, Hitman 2 est un très mauvais jeu d'infiltration. Peut-être pouvait-il passer pour révolutionnaire à son époque, mais avec le recul, difficile de nier qu'il a extrêmement mal vieilli. Les contrôles sont pénibles, notre personnage est lent et incompétent, la musique est à se pendre, l'IA est trop irrégulière ce qui rend l'expérience difficile et frustrante. Le jeu n'a rien pour lui à part ses graphismes et son pitch initial.
Je suis peut-être un peu sévère sur ma note, mais dans mon échelle le 4/10 est décerné aux jeux bofs, que l'on se force à finir. Hélas, à aucun moment je n'ai pris du plaisir à jouer à Hitman 2, et comme je n'ai même pas réussi à me forcer à le finir, je le mets un petit cran en dessous.

Quoi qu'il en soit j'espère avoir exposé suffisamment bien mes arguments. Merci d'avoir lu jusqu'au bout :)

EDIT : contre toute attente, j'ai largement préféré Hitman : Contracts.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1030 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

Samish a ajouté ce jeu à 1 liste Hitman 2: Silent Assassin

  • Jeux vidéo
    Cover Anthologie Gamecube

    Anthologie Gamecube

    Au final, la Gamecube, bien qu'en compétition avec la Xbox 360, reste ma console préférée. Grande pourvoyeuse de fun, qui...

Autres actions de Samish Hitman 2: Silent Assassin