👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Au début du jeu, une des missions consiste à repeindre avec du fumier, la superbe demeure mise à neuf d'un vil étranger au motif qu'il est un vil étranger. Outre la valeur plus que douteuse des raisons toujours aussi douteuses qui nous insiste à jeter du caca sur les murs du premier germain venu, cette mission représente bien ce qu'est le jeu. Un jeu beau mais rempli de merde.

Alors oui, le jeu est beau, oui, l'équipe a écouté en partie l'historienne qu'ils ont embauché pour faire des plus qui se rapprochent le plus de la réalité comme ils le disaient si bien dans leurs pubs.

Mais venons en, justement, à cette partie histoire. Vendu comme réaliste, avec du travail rigoureux, etc... Outre le fait que cette obsession de vouloir faire un jeu réaliste historiquement rend souvent un jeu chiant, ( ce qui est le cas ici), en fait le jeu est aussi historique qu'un roman national puisse l'être. Et souffre aussi de choix douteux comme le fait que les pays du XVe siècle sont nommés avec les noms des pays qui existent aujourd'hui. Au début, on en rigole du roi de Tchéquie, puis après on remarque que le jeu est bourré d’approximations pour pas perdre le joueur qui serait trop con de base. Et ce n'est qu'un problème parmi d'autres dans ce type d’incohérences qui tue l'immersion, avec notamment les nobles les plus cools d'Europe. Passons. Peut être que le codex est plus fournit et mieux fait? LOL! Remplis d'articles d'un à deux paragraphes ridicules, on y apprend que dalle et on voit le nationalisme tchèque déborder sur nombre d'articles. Mention spécial à l'Empereur Charles qui est à la limite d'avoir construit Prague en entier avec ses petites mains. Passons, peut être que le scénario est bon!

Ah ben non. Outre les incohérences historiques qui s'incrustent violemment dans le scénario, tel que les promotions sociales offertes deux fois par jour au stade qu'en moins de 4 jours, je passe de connard de fils de forgeron qui a fait tellement de merde que la pendaison était la seule solution pour soigner la connerie du héro à celle d'homme de confiance du seigneur local. On sent le forçage dans le scénario, surtout au moment où l'on tabasse un noble et que l'on est nommé son page ensuite. ALORS QUE DEUX HEURES AUPARAVANT ON TE DISAIT DANS LES ASTUCES DE PAS FAIRE CA!
Le reste de l'histoire, est une histoire de vengeance (originalité/20), qui est bof. On s'y fait un peu chier mais pas trop. Mais on s'y fait chier quand même. Surtout avec les incohérences. Les quêtes annexes sont nazes et mal amenées. Whoua. Qu'est ce que c'est chiant.

"Mais c'est peut être le système de combat qui est bien?". Objectivement, c'est très particulier, certains apprécieront mais beaucoup détesteront. Au passage, lors des combats, soit la différence de level est trop élevé et un des combattants va en défoncer un autre (sauf si vous lui tirer une flèche en pleine tête). Soit vous êtes de niveau équivalent avec de belles armures lourdes et à vous les combats de 30 heures. J'ai apprécié moyennement, car certains combat ressemble juste à un massacre en règle et d'autres sont insupportables, notamment dans les endroits exigus qui n'affecte que vous.

Enfin le jeu est remplis de bug. Je vais en raconter que deux qui étaient rigolo pour ne pas partir sur un mauvais souvenir. A un moment dans le jeu, on me file une chambre dans un château proche de mon seigneur. Je cours m'y coucher suite à une aventure et je suis réveillé à 9 heures du matin par un garde qui me met une amende pour ne pas être avec une torche allumé. C'était rigolo.
J'ai moins rigolé quand 2 jours in game plus tard, je retourne à ma chambre et que je découvre que la porte est fermé à clef car le jeu à oublié qu'il m'avait déjà filé cette chambre.

il y a 3 ans

10 j'aime

5 commentaires

Kingdom Come: Deliverance
roifingolfin
9

L’immersion avec un grand I

Amateurs d’immersion, d’aventure et de réalisme, soyez les bienvenus. Si ces 3 mots vous parlent, alors Kingdom Come : Deliverance risque bien de vous faire chavirer comme il m’a fait chavirer...

Lire la critique

il y a 3 ans

26 j'aime

36

Kingdom Come: Deliverance
Moizi
7

Ma Bohème...

Kingdom Come fait partie de ces jeux que je ne finirai pas parce qu'ils sont trop longs et qu'ils ont fini par me lasser malgré que j'ai beaucoup aimé y jouer. Alors oui le jeu est sorti dans un...

Lire la critique

il y a 4 ans

19 j'aime

Kingdom Come: Deliverance
boulingrin87
8

O Tchèques, O Slovaques !

Au royaume du RPG, Kingdom Come : Deliverance est le quatrième larron de la Trilogie Kickstarter pré-2015. L'outsider. L'enfant maudit. Celui qui n'avait aucune chance face aux poids lourds de sa...

Lire la critique

il y a 3 ans

18 j'aime

3

Veni Vidi Sensi
Théoriciendes_piles
9

Pourquoi c'est bien

Veni Vedi Sensi, c'est le titre de la série de Podcast, du docteur en Histoire qui se cache sous le pseudonyme d'Histony. Semblant à première vue, être juste un énième vulgarisateur d'histoire avec...

Lire la critique

il y a 3 ans

5 j'aime

La République Populaire de Chine
Théoriciendes_piles
8

Voir la Chine actuelle autrement

2ème tome de l'Histoire Générale de la Chine, j'avoue avoir été surpris par celui-ci. M'attendant à voir une énième critique de la Chine contemporaine à base de "Les Chinois, ces communistes...

Lire la critique

il y a 3 ans

4 j'aime

Tyranny
Théoriciendes_piles
8
Tyranny

Le prototype qui fait mouche

Pourquoi prototype? Parce que même si j'ai adoré ce jeu, j'ai eut le sentiment, tout le long du jeu, que celui-ci était une sorte de test, soit pour voir si le nouveau système de combat d'Obsidian...

Lire la critique

il y a 3 ans

4 j'aime