"I had a dream of my wife. She was dead. But it was alright."

Avis sur Max Payne 2 : The Fall of Max Payne sur PC

Avatar Jben
Test publié par le
Version PC

Max Payne 2 est une suite plutôt timorée. Parce que les redondances avec le premier opus sont nombreuses : la base du gameplay est similaire, seul le feeling a été grandement amélioré, au point que les fusillades sont jubilatoires au possible aujourd'hui encore, tandis que le sentiment de déjà-vu est assez présent au niveau des artifices dans la narration (toujours de grande qualité, néanmoins), des situations et même des lieux visités. L'amélioration technique est par contre notable, puisque Max Payne 2 reste très agréable à regarder en 2012, porté par des cinématiques bande-dessinées encore plus soignées que celles du premier et une direction artistique photoréaliste de grande qualité (mention spéciale aux deux acteurs choisis pour la modélisation de Max Payne et Mona Sax). Mais s'il s'agit d'une suite paresseuse, il s'agit néanmoins d'un grand jeu.
Moins caricatural dans sa tonalité, plus terre à terre aussi, Max Payne 2 se veut plus noir que son premier qui lorgnait souvent vers la série B (pleinement assumée). Ici, il s'agit avant tout d'une histoire de rédemption tout ce qu'il y a de plus classique : si Max Payne a pris sa revanche sur les meurtriers de sa famille au cours du premier jeu, il s'agit ici de dépasser cet état de fait et de tourner la page. C'est dans ce thème que réside toute la qualité du scénario, minimaliste en soi, de Remedy. L'écriture, plus subtile que celle du premier, distille toujours avec grand soin cette aura de mystère et d'ésotérisme qui éloignent souvent l'histoire du banal polar. Le tout pour une certes très courte durée, mais avec une telle fulgurance, une telle maîtrise du story-telling et un tel savoir faire dans l'usage de son média (et même, d'autres médias, comme c'est là aussi la marque fabrique de Remedy), que Max Payne 2 nous fait regretter l'époque où les jeux cinématique ne se résumaient pas à du grand spectacle orchestré par des ersatz de Michael Bay.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 480 fois
4 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Jben Max Payne 2 : The Fall of Max Payne