👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Crâne rasé, fusil au poing, Max reprend du service. Toujours aussi accro à l'alcool et aux antidépre

Lorsque les premières images de Max Payne 3 ont circulé sur la Toile, nous avons tous été surpris par le nouveau look de ce flic abîmé par l'alcool. Avec son crâne brillant, dépourvu de cheveux et son marcel blanc tout crasseux, Max tranchait sérieusement avec le long imper noir et la coupe en brosse auxquels nous étions habitués... Forcément, cette nouvelle dégaine nous a laissés croire que Max changeait son fusil d'épaule. Que notre héros torturé laissait derrière lui scotch, whisky et antalgiques. Et donc, que ce nouveau volet s'écartait sensiblement du sel et de l'ambiance qui ont tant marqué les deux premiers épisodes. Inquiétudes légitimes, puisque Remedy, en charge des deux premiers opus, n'avait pas été retenu pour le troisième. Rassurez-vous, il n'en est rien. Si Max a évolué, c'est dans le bon sens. Car c'est tout simplement un petit bijou d'action que nous ont pondu les équipes de Rockstar Games.

Max, c'est Brasil



Pour son grand retour - et son baptême du feu, aussi sur console next-gen -, Max s'est mis sur son 31. Comprenez par là que cette suite est une réussite sur le plan graphique. Elle est esthétiquement soignée et donne force détails... Un exemple : le stade des Galatians FC, club fictif de Sao Paulo où, au détour de vestiaires parfaitement modélisés, le joueur tombe nez à nez, avec le lieu de culte de la star locale, un certain Claudio ! Réaliste. C'est d'ailleurs le mot d'ordre d'un jeu qui multiplie avec brio les changements de décor, passant de bâtiments luxueux d'un Brésil rompu aux caprices de la jet-set aux ruelles étroites, et malfamées des favelas. Max et ses différentes versions (rasé, pas rasé, mal rasé, clean, bourré ou encore complètement stone) crèvent littéralement l'écran. Un statut que notre flic sur le déclin doit à l'excellent travail de motion capture réalisé avec l'acteur James McCaffrey (Viper, Rescue me : Les Héros du 11 Septembre). La doublure des précédents jeux réalisé encore un travail d'exception et prête aussi sa tête à Max, dotant celui-ci d'une vraie bouille et d'expressions des plus authentiques. Bref, le résultat est saisissant et soutient parfaitement une réalisation technique de haute volée.

snake74500
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 6 ans

Max Payne 3
Plug_In_Papa
7
Max Payne 3

Great bald of fire

Après avoir perdu sa famille, la nouvelle femme qu'il aimait, sa réputation, ses illusions il ne restait plus grand chose à Max Payne, flic New-Yorkais accro aux médocs, à la souffrance et à la...

Lire la critique

il y a 10 ans

64 j'aime

42

Max Payne 3
Nooky
5
Max Payne 3

Critique de Max Payne 3 par Nooky

Max Payne 3, on l'aime ou on le déteste, ou alors on l'aime et on le déteste. Premièrement, coté ambiance on est carrément à coté de la plaque et à des années lumières de ce mélange si exquis qu'on...

Lire la critique

il y a 10 ans

26 j'aime

6

Max Payne 3
Fritz_the_Cat
8
Max Payne 3

Man on Fire

Précédemment dans Max Payne... Chapitre 1 -> http://lc.cx/Zdrn Chapitre 2 -> http://lc.cx/Zdr7 Max Payne. Dix ans depuis la dernière fois. J'y croyais plus. Personne t'avait oublié, personne...

Lire la critique

il y a 7 ans

22 j'aime

8

Alan Wake
snake74500
9
Alan Wake

Dans l'antre de la folie de ces montagnes hallucinées, la lumière est autant un refuge qu'une camiso

Très, voire trop humain, Alan Wake n'est pas le héros type du jeu vidéo. Caractériel, parfois misanthrope, ouvertement torturé, peut-être même complètement à l'ouest, il réussira tout de même...

Lire la critique

il y a 6 ans

2 j'aime

Deus Ex: Invisible War
snake74500
9

Les meilleurs jeux sont parfois les plus exigeants. Témoin, ce Deus Ex : Invisible War très élitiste

Rétif. C'est un peu le premier qualificatif qui vient à l'esprit. Deus Ex : Invisible War est un jeu rétif, c'est-à-dire pas docile pour deux sous. Long à apprécier, long à dompter, certainement...

Lire la critique

il y a 6 ans

1 j'aime

Deus Ex: Human Revolution
snake74500
9

Fervent défenseur de la saga ou nouveau venu dans le monde cyberpunk, choisissez votre camp dans cet

On ne peut approcher certains jeux que de façon respectueuse. Deus Ex, monument du genre cyberpunk, est de ceux-là. Révéré par un public de joueurs PC qui n'ont jamais eu le cœur de désinstaller leur...

Lire la critique

il y a 6 ans

1 j'aime

1