👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Précédemment dans Max Payne...
Chapitre 1 -> http://lc.cx/Zdrn
Chapitre 2 -> http://lc.cx/Zdr7

Max Payne.

Dix ans depuis la dernière fois. J'y croyais plus. Personne t'avait oublié, personne t'attendait. Fini de curer les ongles de New-York la putain. Quand t'es parti, la ville s'est probablement écroulée dans sa fange. Elle a dégringolé en silence puis s'est déversée sous les trottoirs. L'arrivée au Brésil, ça a dû te faire un choc. Du soleil. La seule étoile que tu voyais jamais. Pas assez courageuse pour jeter ses feux sur ta mine résignée. Ici, même les coins de rue oubliés du monde connaissent la canicule.

Le costard fait illusion auprès de tes nouveaux collègues. Garde du corps, en voilà une reconversion. Comment t'en vouloir d'être las des macchabées ? Mais nous, on sait d'où tu viens. Ce look de parvenu, c'est sincère, aucune couverture. Tu veux juste gagner ton beurre, pas te payer un yacht. Pourtant, c'était juste une étape vers ta nouvelle mutation. Boule à zéro et barbe fournie, marcel en sueur et saleté apparente. La négligence des plus grands. Tu vas la retrouver, cette fille. Et te frotter à la pègre locale. Cette fois, c'est ton boulot, pas une affaire personnelle.

D'ailleurs, ta colère a disparu. A une époque, elle te rongeait les veines au point de recharger tes batteries entre deux calmants. Dix ans, Max. Tes créateurs t'ont abandonné, ils étaient à bout. Même ton système biologique en a été affecté. Finie, la guérison par la violence. Tu dérouilles comme tout le monde. Mais tes réflexes ont pas bougé malgré la bouteille, les aubes tardives et la peur de lâcher prise. Aveuglé par des strobes, avalé par les effluves d'un immeuble en ruines ou seul contre tous dans un aéroport, tu lâches rien.

Tu n'affrontes pas de dragons mais c'est tout comme. La voilà, ta nouvelle vie. Sculptée dans le sang mais motivée par la survie, plus par le chagrin. A New-York, tu as descendu quatre à quatre les marches menant aux Enfers et aujourd'hui, tu remontes les eaux du Styx, épuisé mais droit. Le petit fonctionnaire devenu bras armé de la justice, les mains sales et la peau dure. La peur, l'amour et les remords, tu les connais par coeur. Ils t'ont déjà mis en pièces. Désormais, tu vis avec. Max, c'est douloureux de te voir mais exaltant de te retrouver. Welcome back.

Fritz_the_Cat
8
Écrit par

il y a 7 ans

22 j'aime

8 commentaires

Max Payne 3
Plug_In_Papa
7
Max Payne 3

Great bald of fire

Après avoir perdu sa famille, la nouvelle femme qu'il aimait, sa réputation, ses illusions il ne restait plus grand chose à Max Payne, flic New-Yorkais accro aux médocs, à la souffrance et à la...

Lire la critique

il y a 10 ans

64 j'aime

42

Max Payne 3
Nooky
5
Max Payne 3

Critique de Max Payne 3 par Nooky

Max Payne 3, on l'aime ou on le déteste, ou alors on l'aime et on le déteste. Premièrement, coté ambiance on est carrément à coté de la plaque et à des années lumières de ce mélange si exquis qu'on...

Lire la critique

il y a 10 ans

26 j'aime

6

Max Payne 3
Fritz_the_Cat
8
Max Payne 3

Man on Fire

Précédemment dans Max Payne... Chapitre 1 -> http://lc.cx/Zdrn Chapitre 2 -> http://lc.cx/Zdr7 Max Payne. Dix ans depuis la dernière fois. J'y croyais plus. Personne t'avait oublié, personne...

Lire la critique

il y a 7 ans

22 j'aime

8

Lucy
Fritz_the_Cat
3
Lucy

Le cinéma de Durendal, Besson, la vie

Critique tapée à chaud, j'ai pas forcément l'habitude, pardonnez le bazar. Mais à film vite fait, réponse expédiée. Personne n'est dupe, le marketing peut faire et défaire un film. Vaste fumisterie,...

Lire la critique

il y a 8 ans

219 j'aime

102

Le Loup de Wall Street
Fritz_the_Cat
9

Freaks

Rendre attachants les êtres détestables, faire de gangsters ultra-violents des figures tragiques qui questionnent l'humain, cela a toujours été le credo de Martin Scorsese. Loin des rues de New-York,...

Lire la critique

il y a 8 ans

211 j'aime

10

Eternal Sunshine of the Spotless Mind
Fritz_the_Cat
9

La Prochaine fois je viserai le coeur

Ca tient à si peu de choses, en fait. Un drap qui se soulève, le bruit de pieds nus qui claquent sur le sol, une mèche de cheveux égarée sur une serviette, un haut de pyjama qui traîne, un texto...

Lire la critique

il y a 7 ans

208 j'aime

34