Hades est un rogue lite créé par Supergiant Games qui sont les papas de Bastion, Transistor et Pyre. Que des jeux que je n’ai pas faits mais dont je n’ai entendu que du bien. C’est donc mon premier contact avec un de leurs jeux, et je dois dire que si leurs autres créations sont aussi soignées que Hades, alors ça va vite devenir un de mes studios préférés.


Car pour une fois, je n’ai pas grand-chose à critiquer sur ce jeu. Ça se voit que ce studio maitrise les jeux d’actions en 3D isométrique. Mais surtout, le jeu est soigné sur tous les points. Que ça soit le gameplay, l’énorme contenu, la musique, la direction artistique, même le lien entre l’histoire et le gameplay. Ça faisait longtemps que je n’avais plus fait un jeu où les développeurs avaient une vision claire de ce qu’ils voulaient réaliser.


Dans ce jeu vous incarnez Zagreus, fils d’Hadès, qui en a marre de l’enfer et veut donc quitter cet endroit. Son père n’est pas de cet avis et fera tout le nécessaire pour mettre des bâtons dans les roues de son fils. Heureusement, les dieux de l’olympe, croyant qu’il veut rejoindre l’olympe, vont venir aider le héros. Mais d’où vient cette envie soudaine de partir de ce misérable endroit ? Le jeu y répondra au fil de vos runs, car ce jeu a une qualité qui est assez rare chez les rogue lite, c’est qu’il propose une véritable histoire continue qui justifie et prend en compte le fait que Zagreus meurt en boucle. À chaque fois que vous mourrez, vous aurez plusieurs pnj à qui parler et qui auront à chaque fois de nouvelles lignes de dialogues. J’ai terminé l’histoire principale et j’en suis dans la trentaine de runs et j’ai encore de nouveaux dialogues qui se débloquent, il y en a franchement beaucoup. Et l’histoire en soi n’est pas inintéressante, elle n’a rien d’extraordinaire mais sa présence fait du bien au jeu. Ca justifie toutes les mécaniques tout en donnant de la motivation au joueur de continuer.


Le jeu se décompose en plusieurs salles à parcourir avec dans, chacune d’entre-elles, des monstres à tuer. Une fois que vous les aurez exterminés jusqu’au dernier, vous aurez droit à une récompense. Après un nombre de salles fixes, vous devrez combattre un boss. Une fois fait, vous changerez de zone. Puis rebelotte jusqu’au boss final si vous ne mourrez pas avant. Si vous mourrez, vous retournez au hub du jeu et devrez tout recommencer. Mais dans ce hub vous pouvez améliorer vos armes et votre personnage ce qui facilitera les prochains runs et réduira la frustration de la mort.


Ce jeu c’est un peu le monde parfait entre le rogue lite et le beat’em all.
Il a tout d’un bta, avec un gameplay hyper jouissif qui est ici assez simple tout en ne l’étant pas trop pour donner suffisamment de marge de progression au joueur. Vous avez un bouton pour dasher, un pour attaquer, pour lancer sa technique, son cast et un pour l’appel qui est une sorte d’attaque ultime. Tous variant selon l’arme que le joueur aura choisie parmi les six disponibles. Chacune des armes permettant d’être modifiées elles-mêmes, pouvant alors encore changer complètement le gameplay. Le joueur a aussi la possibilité d’équiper des trinkets qui lui donnera quelques bonus, comme par exemple un boost de dégâts s’il fait une salle sans se prendre de coups.


Ce qui est déjà pas mal niveau customisation, mais c’est tout ? Bien sûr que non, son côté rogue lite vient donner une énorme diversité au joueur via sa tonne de contenu. Dans chaque salle, le joueur aura la possibilité de choisir entre plusieurs récompenses. L’une d’entre-elles est un bonus offert par les dieux de l’olympe, c’est une des composantes du jeu qui va définir votre build sur une run. Ainsi il y a par exemple Zeus qui ajoute des éclairs qui rebondissent sur les ennemis, Aphrodite qui permet de charmer et d’affaiblir les mobs, Dionysus qui permet de donner la gueule de bois aux monstres et leurs infliger des dégâts toutes les demi secondes, … Une autre récompense de salle est le marteau de Dédale qui vient améliorer votre arme, voire complètement changer une de ses attaques, ce qui peut vous emmener à jouer complètement différemment. Avec tout ça, il y a une tonne de build à faire et à découvrir. Mais surtout, les icones de ces récompenses sont complètement logiques et on les reconnait très vite. C’est quelque chose que j’ai du mal avec la plupart des Rogue Lite, par exemple dans Isaac je n’arrive pas à mémoriser tous les objets différents et je me trompe souvent entre deux d’entre eux. Dans Hades, Le marteau de Dédale apparait comme un marteau, et chaque divinité a sa propre icone. Un éclair pour Zeus, un arc pour Artemis, une coupe de vin pour Dionysus,… Il n’y a pas moyen de se tromper, tout est logique.


Mais ce n’est pas tout, quand vous reviendrez dans le hub du jeu après être mort, le joueur aura la possibilité d’améliorer son personnage avec un miroir. Il y a les améliorations basiques comme des dégâts en plus, de la vie en plus, de l’or en plus, … Mais ce qui a retenu mon attention, c’est surtout des bonus qui réduisent le côté RNG du jeu. On peut ainsi influencer la rareté des bonus divins, ou encore augmenter le nombre de salles qui donnent des bonus, voire même de reroll les choix que donnent les divinités, et pas qu’eux d’ailleurs. Il y a en plus deux versions disponibles pour chaque amélioration, ce qui vient encore étoffer le nombre de build possible.


C’est bien d’avoir une multitude de build possible, mais dans un rogue lite normalement vous ne pouvez pas choisir sur quel build vous allez partir au début d’une run. C’est là que Hades propose certains trinket permettant de choisir le premier dieu que vous rencontrerez. Ça vous permet ainsi de diriger votre build vers une certaine divinité et réduire encore l’aspect RNG. Il m'est déjà arrivé de vouloir partir sur un dieu mais n'ayant pas eu ce que je voulais, je n'ai pas pu faire ma run avec ce dieu. Mais comme il y a énormément de builds qui fonctionnent dans ce jeu, j'ai choisi de prendre un autre dieu par la suite et ça a donné un build tout aussi fort que celui que je souhaitais à la base.


Et c’est peut-être un des problèmes que j’ai avec Hades, il donne tellement de possibilité au joueur que le jeu devient un peu trop facile après un moment. Car une fois que vous connaissez les patterns et les différents builds qui fonctionnent, il n’y a plus grand-chose qui va vous faire perdre votre run. Heureusement, le jeu introduit assez vite le pacte des châtiments. Ce dernier propose plusieurs challenge et difficultés supplémentaires pour rendre le jeu plus difficile. Il y a même la possibilité d’augmenter la RNG en réduisant le nombre de choix que donnent les divinités. Le joueur peut ainsi paramétrer ses runs à sa guise. Il faut savoir que l’augmentation de la difficulté via le pacte des châtiments est un passage obligatoire si vous voulez continuer à améliorer votre personnage et vos armes, car sinon les boss ne droperont plus les ressources nécessaires.


Voilà pour le gameplay du jeu, je pense que c’est le meilleur gameplay auquel j’ai joué en 2020. C’est jouissif tout en fournissant énormément de possibilités de customisation au joueur, j’adore tout simplement. Je n'ai jamais été frustré par une mort, à chaque fois c'était de ma faute car j'avais mal choisi mes améliorations, ou tout simplement car j'avais mal joué.
Sinon le jeu est magnifique, autant les décors que le character design, j’étais même en admiration devant certains portraits. Petit exemple : celui de Nyx. De même pour la musique, surtout que la transition entre les phases de combats et d'explorations sont très soignées. Le jeu est une réelle réussite sur tous ses aspects. Il est même entièrement doublé, chaque dialogue correspond au dieu en question, il y a des petites histoires secondaires,… C’est riche en contenu et vous en aurez pour des dizaines voire centaines d’heures si vous voulez faire le 100%. Je suis quelqu’un qui aime généralement critiquer le moindre petit détail, mais ici j’ai vraiment dû mal à trouver quelque chose. La seule chose que j’aurais aimé, c’est d’avoir plus de boss. Il y en a déjà pas mal, mais j’aurais aimé avoir une vraie rotation de boss comme dans Isaac.


à la place de juste un reskin avec des patterns différents. Heureusement il y a la mesure d’urgence du pacte des châtiments qui donne de nouveaux patterns aux boss, spécialement au dernier qui devient excellent


En conclusion, je dirais que Hades est un excellent jeu. Je le recommande à tous les fans de bta, car comme je l’ai dit, il y a vraiment moyen de réduire l’aspect rng du côté rogue lite. Mais si vous êtes fans des bta et des rogues lite… qu’est-ce que vous attendez pour y jouer ? Foncez.

Xeldar
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Les jeux avec les meilleurs boss, Les meilleures musiques de boss et Les meilleurs jeux vidéo de 2020

Le 29 décembre 2020

6 j'aime

Hades
Benetoile
9
Hades

Chef d'oeuvre de l'action

Critique publiée à l'origine sur Etoile-et-Champignon.fr Au premier coup d’œil, Hadès évoque un rejeton de Diablo, et pas simplement parce qu’il y est question de parcourir les enfers : le dernier...

Lire la critique

il y a 2 ans

29 j'aime

Hades
Llanistar
10
Hades

Souffrir l'enfer... Pour un peu d'air pur.

Trois moires, trois surprises J'ai fait partie des premiers acheteurs d'Hadès. C'était écrit par les Moires ; Un jeu de SupergiantGames (studio dont les créations sont toujours artistiquement au...

Lire la critique

il y a 2 ans

9 j'aime

Hades
Ezhaac
8
Hades

Fausse critique et racontage de vie

Si vous êtes déjà fan de rogue-lites, alors vous pouvez passer votre chemin et reprendre une activité normale. Sinon, accrochez-vous parce qu'on va casser du sucre sur les grands noms du milieu. Je...

Lire la critique

il y a plus d’un an

6 j'aime

2

Sekiro: Shadows Die Twice
Xeldar
9

Le Dark Souls pour weeb

Sekiro est le nouveau jeu de Hidetaka Miyazaki, le créateur des SoulsBorne. On y retrouve donc énormément d'éléments similaires entre Sekiro et les Souls, mais c'est aussi un jeu très différent, une...

Lire la critique

il y a 3 ans

18 j'aime

12

The Legend of Heroes: Trails of Cold Steel IV
Xeldar
4

Trails of disappointment

Je suis très déçu, je trouve le jeu beaucoup trop long. Tout l'acte 1 et 2 est presque inutile, ce qu'on y fait est inintéressant et est juste un prétexte pour prolonger le jeu. Mais surtout c'est la...

Lire la critique

il y a plus d’un an

14 j'aime

10