En cherchant un jeu à jouer sur Switch, j'ai vu qu'on avait Stardew Valley... ce qui m'a fait me souvenir qu'il était déjà dans mon backlog Steam. Ma copine prévoyait de finir Pokemon Arceus, je lui ai laissé la Switch... et elle s'est remis à jouer à Stardew Valley en parallèle de moi quelque temps. Et lorsque j'ai dit que je commençais à y jouer, les gens m'ont fait "ok, on te revois plus."

Car, Stardew Valley est prenant. C'est un fait, au point que je proposerai presqu'il devienne l'illustration du Dictionnaire de "Jeu bouffe temps" mais il y a une photo de Minecraft dans l'illustration.

Année 1 : La lose

J'ai donc passé BEAUCOUP de temps sur Stardew Valley. Surtout que j'ai commencé à faire N'IMPORTE QUOI dès le départ et que je me suis acharné toute la première année à continuer dans mes mauvais choix : je me suis concentré sur les mauvaises tâches, j'ai planté des graines trop tard, mis les granges et les poulaillers dans des endroits peu stratégique. Sans parler de ces journées de pêche entièrement perdue parce que je ne COMPRENAIS PAS COMMENT ON Y JOUAIS !

Dans Stardew Valley, chaque jour est en réalité une course contre la montre, et ce quelque soit votre niveau d'avancée dans le jeu : les jours défilent vite et sont ponctués par un grand nombre d'actions quotidiennes qui vont vous prendre quasiment la moitié de la journée. Au début, c'est juste l'arrosage des plantes, puis lorsqu'on a un arroseur automatique, ça devient nourrir le bétail, puis la transformation de lait en fromage ou l'affinage de frometon ou de vin à la cave.

Rares sont les journées où l'on a vraiment du temps à soit, et on fini bien vite par détester les fêtes de village, qui bien qu'elles soient chouettes et permettent de sympathiser avec la communauté vont vous prendre une journée entière.

Quand bien même on fini pété de thune (dans les années 3 ou 4) il y aura toujours des tonnes des choses plus chères à acheter, vous donnant toujours envie de produire plus. Un article de Canard PC (enfin il me semble) revenait sur à quel point ce genre de jeux marketés comme "détente" sont des véritables jeux de course au pognon. Et encore, je me suis limité à ne pas trop agrandir ma ferme sinon mes journées seraient assez vite répétitives.

Du coup, la première année (et une partie de la deuxième année) furent consacré à moitié à planter et récolter des trucs, et l'autre moitié à donner des cadeaux aux villageois pour qu'ils soient mes potes. J'aurais pu la consacrer à la pêche ou aux missions dans la mine, mais non, j'ai passé mon temps à parler et à donner des cadeaux à tout-le-monde au lieu de n'en donner qu'à quelques personnes triés sur le volet. J'aurais aussi pu faire ça plus tard, en faisant des plats préparés... mais non je me suis lancé là dedans immédiatement, ce qui fait que j'ai freiné ma progression en offrant des yahourt et des fromages que j'aurais pu revendre.

Année 2 : Les villageois sont mes amis

Mais au final, me efforts ont payés car plus de copains = plus de gens qui t'aident en t'envoyant des objets (parfois certains que tu ne peux pas encore produire) des recettes, et surtout, plus on est pote avec eux, plus leur vie change. J'ai vraiment vu la progression de ces gens, et il y avait un moment où je ne pouvais pas entrer dans le village sans qu'une cinématique ne se mette en route.

Mais surtout, j'ai passé pas mal de temps à dragouiller et à maximiser mes chances avec toutes les filles du village (et même les mecs) avant de me décider sur une. J'avais de la sympathie pour Maru, la petite geekette qui aime les étoiles, de la pitié pour Penny, obligée de vivre avec sa mère alcoolique, Abigail m'a bien fait marrer avec ses trips jeux vidéos et gothiques, et Haley m'a.... bah... non, Haley est chiante en fait. La petite danse d'Emily et sa joie de me voir à chaque fois au bar m'a longtemps fait penser qu'elle sera ma promise... mais c'est finalement Leah sur laquelle j'ai jeté mon dévolu : rousse, gentille, avec un tempérament d'artiste. (Ce qui connaissent ma copine vont se marrer : c'est sa description.)

C'est d'ailleurs un poil triste, puisqu'après le mariage votre moitié n'aura plus vraiment de storyline autre que de faire des bébés, vous préparer le repas ou vous aider à la ferme une fois de temps en temps. Et j'ai tendance à me dire que si les filles ont d'assez bonne storyline, les mecs en comparaisons puent un peu la merde (entre l'ancien alcoolique que l'on cherche à relever, le footballeur, le rockeur et le mec qui n'aime RIEN, être leur pote tenait parfois du sacerdoce.)

En tout cas, j'ai bien aimé échanger des anecdotes avec ma compagne de ma vraie vie, celle-ci découvrant à travers ma partie, des passages qui lui ont échappé. Et celle-ci me donnant quelque conseil (avant que je finisse inévitablement par aller sur le Wiki... ultra fourni et disponible en français. Bravo la commu.) J'ai aussi re-regardé la vidéo de Monsieur Plouf sur Stardew Valley et c'était rigolo (même si lui ne s'est intéressé qu'aux villageois qu'à la deuxième année.)

La deuxième année c'est aussi celle où je me suis investi en allant à la mine, me permettant d'avoir de l'or et de pouvoir crafter mes outils. C'est d'ailleurs rigolo, ces derniers temps des tonnes de jeux se présentant comme des "Stardew Valley like mais avec une partie RPG" ont été annoncés sur Switch... alors que le jeu de base a aussi cette composante RPG.

Année 3 : Où j'ai découvert que c'était loin d'être fini

Combien de temps ai-je perdu dans le jeu à réarranger mon inventaire, tout ces objets trouvés ou produits qui peuvent servir pour un échange ou un craft mais que j'ai foutu dans des coffres. Combien de fois me suis-je rendu devant une boutique pour m'apercevoir que j'avais laissé l'objet qu'il me fallait dans un coffre et que le temps que j'aille le chercher, la boutique serait fermée ?

Mais enfin, cette année 3, j'avais fini le donjon. Et les missions du centre communautaire. Joie. Avant de m'apercevoir qu'il y avait UN AUTRE DONJON dans le désert. (Je me doutais bien qu'il fallait que je trouve de l'Iridium quelque part.) Et j'ai donc continué à enchainer les missions.

Le jeu n'a commencé à ne me filer une pointe de lassitude que vers l'Année 4, tant j'avais TOUJOURS quatre ou cinq missions en attente : quand ça n'est pas une mission pour un habitant, c'est des objets pour le centre communautaire, ou des objets à trouver pour le craft, ou des plantes à faire grandir pour réussir une recette de cuisine. Et c'est la grande force de Stardew Valley : il ne donne jamais a s'ennuyer, les missions sont habilement déguisées et jamais obligatoire. Si vous voulez vous donner à fond dans la pêche, cool. Si vous préférez explorer les donjons, le jeu vous laissera le faire. Et en plus de ça, les efforts sont souvent récompensés par des cut-scene ou des succès.

Et de toute façon, y a toujours une ferme dont il faut s'occuper et des trucs à récolter.

Année 4 : les aventures tropicale.

Et pouf, j'avais enfin un équipement complet en Iridium et je m'apprètait à rencontrer Mister Qi dans la grotte du désert que j'ai découvert qu'il y avait une île entière... avec plein de nouvelles quêtes, un nouveau personnage auquel il faut être copain, des tas de choses à faire et même... une nouvelle ferme. (Cet ajout étant arrivé avec la mise à jour 1.5)

Cette fois-ci, cela a été fait avec les soluces du wiki sous les yeux (trouver toutes les noix dorées n'étant pas vraiment instinctif) et on sent que c'est un add-on qui a été ajouté ensuite : nouveaux personnages, autre système, nouveaux poissons, etc... D'ailleurs, une fois la porte du QG de Mister Qi ouverte, il y a même la possibilité d'accéder à des missions incroyablement balaises mais permettant de créer des objets de fou pour farmer encore plus. (J'ai réussi à créer un réservoir durant l'année 5.)

Ha, et j'ai ouvert un cinéma aussi. C'était rigolo, même si son utilité (maximiser l'amour que les villageois vous porte) était un petit peu limité pour moi qui ai atteint le pallier maximum avec eux depuis plusieurs années.

Année 5 : l'année de trop

Arrivé à la fin de l'année 4 et le début de l'année 5, ce fut le moment où je me suis dit qu'il fallait que je lâche le jeu. J'en étais à 75% de succès, et je me suis dit que j'essayerais d'atteindre les 80% et basta : Les nouvelles missions de Mr Qi semblaient bien trop balaises, les poissons légendaires semblaient bien trop chaud à attraper et il y a plein de succès à la con auquel je ne me risquerait pas (finir les jeux d'arcade du bar qui sont injouables.)

Mon but était surtout de finir le développement de l'île tropicale (avoir un peu tout construit, permis au gamin de l'île de se développer psychologiquement) et finir la mission consistant à envoyer un objet de chaque production. Et puis... j'ai commencé à tuer des monstres pour passer le temps, et donc envie de finir la guilde des aventuriers... et puis j'ai pêché des poissons pour passer le temps et je me suis rendu compte qu'avec le bon matos, pêcher des légendaires était pas si difficile que ça.

J'étais reparti pour une année nouvelle entière, la moins passionnante de toute, ou pour le coup, ça commençait à devenir parfois répétitif, mais le côté "accro aux succès Steam" m'a poussé à relancer le jeu sur tout le mois de novembre.

Année 6 : L'année de la FIN

J'ai passé 5 jours dans l'année 6 : j'ai fini la misssion où il faut nourrir une grosse marmotte, (le personnage est limite un easter-egg) planté quelques trucs (des fois que je me remettrais au jeu) et j'ai pêché LE poisson qu'il me fallait (aka le poisson légendaire) et attendu la récompense le lendemain.

Voilà, fini, normalement, j'y touche plus

Jeu fini à 88% (selon l'évaluation In Game) avec 87% des succès

233,9 heures de jeux.

le-mad-dog
9
Écrit par

Le 29 novembre 2022

4 j'aime

Stardew Valley
OrCrawn
9

Critique de Stardew Valley par OrCrawn

Je suis en train d'achever ma première année. Les animaux sont en train de piocher dans mes réserves de foin, j'ai réussi à planter des racines malgré l'épais manteau neigeux, et je découvre de...

il y a 7 ans

22 j'aime

2

Stardew Valley
Gally
6

Je ne sais plus quoi faire de mon pognon...

Après 80h de jeu réparties sur 3 jours (ou presque...), je m'ennuie. Tout est devenu routine. J'ai acheté tous les bâtiments, planté toutes les graines, exploré les mines, dorloté mes animaux, réparé...

il y a 7 ans

20 j'aime

9

Stardew Valley
Makks
8

Puits sans fond

La formule employée par Stardew Valley est redoutable. Les premières heures sont un peu laborieuses. On passe son temps à abattre des arbres, à dégager le terrain, à biner et à arroser case par case...

il y a 6 ans

17 j'aime

3

Un chien andalou
le-mad-dog
8

Arrêtez de dire que vous ne comprenez pas ce film !

Un Chien Andalou faisant parti d'une liste de films à voir qu'avait ma copine, je l'ai donc revu. Et c'est limite un passage obligé dans les études sur le cinéma. (Le film était gratuit sur YouTube à...

il y a 26 jours

68 j'aime

Marvel's Iron Fist
le-mad-dog
4

Pourquoi c'était moyen.

J'ai eu deux fois mal au cul la semaine dernière : La première fois en me pétant le coccyx, la seconde, en me matant l'intégrale de la première saison d'Iron Fist que j'ai regardé "faute de mieux"...

il y a 6 jours

52 j'aime

11

Undertale
le-mad-dog
9
Undertale

Je confirme, ce jeu vaut toute la hype qu'il a autour de lui.

OUI, nous sommes en janvier 2016 et au moment où j'écris cette critique et il est difficile de se débarrasser des fans envahissants d'Undertale, déclaré pour certains "jeu à la fanbase la plus...

il y a 7 ans

41 j'aime

4