Quelle aventure ! J'étais d'emblée séduit par l'ambiance, les graphismes, le personnage et surtout les animations. L'histoire est classique mais très efficace. Les musiques permettent d'entrer très vite dans le jeu. Mais c'est surtout l'équilibre entre les phases de plates-formes, de shoot et d'exploration qui en font un très bon jeu (même s'il y a trop de phases de tir et pas assez d'énigmes à mon goût :o). J'ai fini le jeu 3 fois. What else ?
sseb22

Écrit par

Critique lue 631 fois

4

D'autres avis sur Uncharted: Drake's Fortune

Uncharted: Drake's Fortune
Amrit
6

Surprenant in extremis !

En débutant Uncharted, j'avais clairement envie de me plonger dans un bon jeu d'action-aventure dépaysant, péchu, à la prise en main immédiate et qui me ferait vivre une intrigue digne des vieux...

le 21 avr. 2011

26 j'aime

6

Uncharted: Drake's Fortune
Wyzargo
5

Gundiana Jones

Rien n’est immuable, même dans le microcosme des jeux vidéo. Les hommes partent, les entités restent. Et malheureusement pour Naughty Dog, ça n’a pas été pour le meilleur (un peu comme Rareware)...

le 18 sept. 2016

17 j'aime

2

Uncharted: Drake's Fortune
angel25
4

Que c'est chiant !

Uncharted est connue comme l'une des grosses exclues de la ps3, même à l'époque, j'avais l'intuition que ce jeu n'était pas pour moi mais je ne pensais pas que c'était à ce point. Ayant la console...

le 17 juil. 2015

16 j'aime

12

Du même critique

Total Recall : Mémoires programmées
sseb22
6

Comment gâcher un vrai travail de fond

Ayant prévu d'aller voir le film, je me suis repassé l'original de 1990. J'ai d'ailleurs écrit sa critique Par conséquent, les différences et les ressemblances m'ont sauté au visage. Et je pense que...

le 16 août 2012

70 j'aime

21

Piège de cristal
sseb22
9

Die Hard de cristal

J'ai toujours été un fan de cette série (bon, surtout les premier et troisième :o). Je dois avouer que le film est marqué "années 80" (cigarette à l'aéroport, arme dans l'avion, les vêtements,...)...

le 23 nov. 2010

63 j'aime

13

La Vie des autres
sseb22
9

D'une justesse désarmante

Berlin Est, 1984. Georg Dreyman est dramaturge et vit avec son actrice principale, Crista-Maria. Officiellement, Georg est fidèle au Parti mais le ministre de la culture le fait quand même surveiller...

le 24 mai 2011

57 j'aime

5