Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
    Bande-annonce

    Gravity (2013)

    1 h 30 min. Sortie : . Drame, thriller, catastrophe et comédie.

    Film de Alfonso Cuarón avec Sandra Bullock, George Clooney, Ed Harris

    31/12
    Bon je l'ai pas vu au ciné ni en 3d, donc ça doit forcément fausser l'expérience, mais que ce film est ridicule...

    Ouaf ouaf ouaf AHOUuuuuu Ahouuuu....
    Putain la pauvre sandra bullock ruinée à vie par des liftings dégueulasses, on dirait un sims... On atteint le seuil de la vallée dérangeante et j'étais mal à l'aise sur chaque gros plan.

    La musique ignoble qui massacre toute l'ambition du film...
    En tout cas dans le genre, j'ai trouvé appolo 13 bien plus poignant et marquant (et tellement plus crédible aussi, y a-t-il quoique ce soit de scientifiquement cohérent dans gravity ? On se croirait dans un mix mirror edge/mario galaxy).
    A noter que Clooney est particulièrement hilarant, ça casse le délire très sérieux du film.
  • 2
    Bande-annonce

    Le Château de l'araignée (1957)

    Kumonosu-jô

    1 h 50 min. Sortie : . Drame.

    Film de Akira Kurosawa avec Toshirō Mifune, Isuzu Yamada, Takashi Shimura

    30/12
    C'est très très bon, peut-être un peu en dessous de ran forcément, dans un genre très similaire (shakespearien, avec un décor complètement similaire, des collines, et des forteresses, avec en plus l'ajout essentiel d'une forêt magique filmée comme dans rashomon).

    Assez brillant quand même, superbe photo.
    Le reproche c'est un léger manque de rythme, certaines séquences traînent en longueur, mais justement c'est plutôt bien géré pour pouvoir réaccélérer derrière.

    Le final en mode scarface Toshiro Montana est absolument saisissant et flippant (pour le personnage et l'acteur, criblé de flèches réelles!! Sacré psychopathe ce Kuro!).
  • 3

    Charlot musicien (1916)

    The Vagabond

    34 min. Sortie : . Comédie.

    Court-métrage de Charlie Chaplin avec Charlie Chaplin, Edna Purviance, Eric Campbell

    30/12
    Mon Chaplin préféré de sa période "Mutual". Extrêmement drôle, hyper bien foutu et touchant. j'aime beaucoup l'idée d'assommer tous les vilains un par un comme dans le jeu batman arkham asylum et énormément de jeux vidéos, où les gardes débiles sont attirés par la mort d'un des leurs et se font tous avoir. Et puis c'est une jolie comédie romantique, avec un petit côté "la strada".
  • 4

    Charlot patine (1916)

    The Rink

    30 min. Sortie : . Comédie.

    Court-métrage de Charlie Chaplin avec Charlie Chaplin, Edna Purviance, James T. Kelley

    30/12
    Très bon, on découvre que Charlot est un super sportif, et un patineur d'exception. Le début du film est un peu long et hors sujet (comme souvent d'ailleurs) mais une fois qu'on enfile les patins, ça devient potache et sympa comme tout.
  • 5
    Bande-annonce

    Bad Teacher (2011)

    1 h 32 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Jake Kasdan avec Cameron Diaz, Justin Timberlake, Jason Segel

    29/12
    Le vrai souci c'est que le film ne tient pas la distance et s'enfonce dans un conformisme vu et revu et rerevu 1 milliard de fois. C'est même d'une bêtise assez effrayante. C'est dommage parce que toute la première partie est plutôt très bonne, avec Diaz antipathique à souhait qui essaye de se faire un Timberlake autiste, et la concurrence avec Lucy Punch est plutôt savoureuse.
  • 6

    La Voix de la Lune (1990)

    La voce della luna

    2 h 02 min. Sortie : . Comédie et drame.

    Film de Federico Fellini avec Roberto Benigni, Paolo Villaggio, Nadia Ottaviani

    29/12
    C'est rude là quand même. Y a une ou deux bonnes séquences, notamment quand l'un des persos chevauche sa femme et où la réalisation donne l'impression que l'on est dans un train qui ne cesse d'accélérer, de très jolis décors (magnifiques plans sur les toits de la ville), l'espèce de night club dans un hangar gigantesque, avec de la musique de Michael Jackson...
    Mais en dehors de ça, d'une part je n'ai rien compris au film (ça sent un peu le gâtisme), et puis qu'est-ce qu'on s'emmerde quoi... C'est 2h de gesticulations, et de dialogues plombants abscons. Assez terrible.
  • 7

    Allan Quatermain et les Mines du roi Salomon (1985)

    King Solomon's Mines

    1 h 40 min. Sortie : . Action, aventure et comédie.

    Film de J. Lee Thompson avec Richard Chamberlain, Sharon Stone, Herbert Lom

    27/12
    Franchement je suis cruel sur la note, je me suis bien marré devant ce nanar épique, cet indiana jones du pauvre complètement ridicule, et écrit en dépit du bon sens avec une successions de scénettes sans lien entre elles, et même sans logique (tiens là on va mettre une tribu cannibale qui voudra manger nos héros, là y aura des lions, maintenant on met un train fou...).
    En fait, au bout d'un moment ça devient long et donc assez chiant. Mais y a pas mal de moments épiques et très cons assez jouissifs, un gentil noir du nom de Umpopo, donc ce ne fut pas si atroce à subir.

    Les effets spéciaux sont particulièrement inoubliables avec un effet flamme à chaque fois qu'un personnage meurt en tombant dans une crevasse.

    Les méchants sont aussi complètement ridicules (Herbert Lom, et Rhys-Davies qui ressort son même rôle d'arabe d'indy, mais en mode vilain qui ne meurt jamais).
  • 8

    Charlot machiniste (1916)

    Behind the Screen

    30 min. Sortie : . Muet et comédie.

    Court-métrage de Charlie Chaplin avec Eric Campbell, Edna Purviance, Lloyd Bacon

    27/12
    Assez décevant, pourtant le milieu du cinéma est propice à faire de bons gags, avec des situations originales et cools. Là j'ai presque tout oublié, je me souviens juste que Chaplin fait le con avec des colonnes, et quelques costumes ici ou là... Pas un grand intérêt...
  • 9

    Charlot s'évade (1917)

    The Adventurer

    24 min. Sortie : . Comédie.

    Court-métrage de Charlie Chaplin avec Charlie Chaplin, Edna Purviance, Eric Campbell

    27/12
    Pas mal du tout, un peu de poursuites gardien/prisonnier, un peu de nage et de noyade, quelques gags qui font mouche, bon après j'ai pratiquement tout oublié en dehors de ça...
  • 10
    Bande-annonce

    Le Loup de Wall Street (2013)

    The Wolf of Wall Street

    3 h. Sortie : . Biopic, comédie dramatique et policier.

    Film de Martin Scorsese avec Leonardo DiCaprio, Jonah Hill, Margot Robbie

    26/12
    Film formidable de Marty et de Léo (producteur et initiateur du projet), complètement déjanté, fou, fellinien, et surtout hilarant. Un des meilleurs films de marty. Quel plaisir jouissif !
    Cf ma critique pour en savoir plus.
  • 11
    Bande-annonce

    L'Émigrant (1917)

    The Immigrant

    25 min. Sortie : . Comédie dramatique, romance et muet.

    Court-métrage de Charlie Chaplin avec Charlie Chaplin, Edna Purviance, Eric Campbell

    26/12
    Peut-être un peu surfait, la première partie sur le bateau qui se balance est absolument formidable. La seconde dans le restaurant avec toutes ces histoires d'additions traîne sérieusement en longueur et sent le déjà vu.
  • 12

    Charlot chef de rayon (1916)

    The Floorwalker

    29 min. Sortie : . Comédie.

    Court-métrage de Charlie Chaplin avec Charlie Chaplin, Edna Purviance, Eric Campbell

    26/12
    Pas si mauvais, mais effectivement très répétitif, et super confus. Cela dit, l'idée du double de Charlot, et l'inversion d'identité est plutôt bien foutu. Encore une fois Chaplin fait durer son plaisir à dévaler des escalators en sens inverse.
  • 13
    Bande-annonce

    Colonel Redl (1985)

    Oberst Redl

    2 h 24 min. Sortie : . Biopic, drame et historique.

    Film de Istvan Szabo avec Klaus Maria Brandauer, Hans Christian Blech, Armin Mueller-Stahl

    25/12
    Le sujet est passionnant (la chute de l'empire austro-hongrois juste avant l'enclenchement du plus grand conflit mondial de tous les temps), mais le film est franchement chiant comme tout, sinistre, et surtout très compliqué et confus.

    L'impression laissée, c'est que le réalisateur a pris des bouts du bouquin qu'il adaptait, ce qui donne des scènes très écrites, aux dialogues souvent obscurs. Pas évident à suivre, surtout que l'empire est bordélique comme pas permis avec ses 40.000 ethnies.

    Ensuite, l'ascension, puis la chute de ce colonel roturier qui voue un soutien indéfectible à l'empereur, face à tous les parvenus bourgeois qui n'en ont rien à foutre et qui se laissent aller, n'est pas si passionnante.

    Cela dit, la performance de Brandauer est à saluer.
  • 14

    Charlot Pompier (1916)

    The Fireman

    24 min. Sortie : . Comédie.

    Court-métrage de Charlie Chaplin avec Charlie Chaplin, Edna Purviance, Lloyd Bacon

    25/12
    Un charlot très moyen, il ne s'y passe pas grand chose, la première partie du film n'a pas un grand rapport avec le thème. Charlot est dans la cuisine de la caserne et se bagarre avec tout le monde. Par la suite, ça devient assez confus, long et franchement peu intéressant.
  • 15
    Bande-annonce

    Charlot policeman (1917)

    Easy Street

    24 min. Sortie : . Comédie.

    Court-métrage de Charlie Chaplin avec Charlie Chaplin, Edna Purviance, Eric Campbell

    25/12
    Le meilleur des courts-métrages de Charlot vus pour l'instant. C'est assez ambitieux, les décors sont comme toujours utilisés à merveille, les poursuites sont délirantes, les figurants très nombreux, bref c'est très au point et très sympa.
  • 16
    Bande-annonce

    Bons baisers de Russie (1963)

    From Russia with Love

    1 h 55 min. Sortie : . Action, aventure et thriller.

    Film de Terence Young avec Sean Connery, Daniela Bianchi, Pedro Armendáriz

    24/12
    Assez soporifique dans sa première partie, avec un scénario trop complexe raconté un peu n'importe comment. Une succession de scènes inutiles et totalement gratuites (à quoi sert le duel entre gitanes par exemple ?).
    En plus c'est affreusement mou.

    Le scénario s'éclaircit quand l'un des vilains l'explique directement au spectateur pour aller plus vite, un peu faiblard comme technique de narration quoi...
    Après c'est un peu mieux effectivement, mais dans la période Connery, Goldfinger reste bien au-dessus pour moi.
  • 17

    Charlot fait une cure (1917)

    The Cure

    24 min. Sortie : . Comédie.

    Court-métrage de Charlie Chaplin avec Charlie Chaplin, Edna Purviance, Eric Campbell

    24/12
    Bon petit Charlot, avec beaucoup de trouvailles, et d'idées sympas comme tout. Le masseur gigantesque, l'eau contaminée par l'alcool et tout le monde qui devient bourré...
  • 18

    Charlot et le comte (1916)

    The Count

    24 min. Sortie : . Comédie.

    Court-métrage de Charlie Chaplin avec Eric Campbell, Charlie Chaplin, Edna Purviance

    24/12
    Pas mal, mais assez oubliable. Reste une scène assez drôle sur la façon de manger sa pastèque. Les 6 gagmen de Chaplin ont fait du bon travail.
  • 19
    Bande-annonce

    L'Homme qui tua Liberty Valance (1962)

    The Man Who Shot Liberty Valance

    2 h 03 min. Sortie : . Western, drame et action.

    Film de John Ford avec John Wayne, James Stewart, Vera Miles

    23/12
    Pas grand chose à redire, et pourtant c'était pas gagné, le film date quand même de 1961, et on a plus l'impression de faire un retour vertigineux aux 40's. Le film monte en puissance tout du long, au début je me demandais comment ça allait tenir sur un postulat aussi simple et light.
    Et finalement le tout prend de l'épaisseur, les relations entre les personnages sont intéressantes avec un triangle "amoureux" assez brillant.

    Et puis c'est quand même une réunion de légendes assez jouissive: de Stewart à Wayne, à Van Cleef, à Marvin, et à Carradine.
    Très bien foutu, avec une très jolie mélancolie finale.

    Cela dit il faut être honnête, sur le même thème, ça n'atteint jamais le tiers du quart du niveau d'un Il était une fois dans l'ouest.
  • 20

    Charlot usurier (1916)

    The Pawnshop

    25 min. Sortie : . Comédie.

    Court-métrage de Charlie Chaplin avec Albert Austin, Wesley Ruggles, Eric Campbell

    23/12
    Simple, mais efficace avec des gags très cons mais qui marchent et qui n'ont pas vieilli d'un pouce.
  • 21

    Charlot rentre tard (1916)

    One A.M.

    24 min. Sortie : . Comédie.

    Court-métrage de Charlie Chaplin avec Charlie Chaplin et Albert Austin

    23/12
    Un one-man show délirant et potentiellement exaspérant, où Charlot lutte contre tous les éléments du décor de sa (vaste) baraque avec son escalier mou qu'il prend un malin plaisir à dévaler dans tous les sens, et le fameux lit diabolique.
  • 22
    Bande-annonce

    Salvador (1986)

    2 h 02 min. Sortie : . Drame, guerre et thriller.

    Film de Oliver Stone avec James Woods, James Belushi, Michael Murphy

    20/12
    Assez effrayant au départ, c'est-à-dire que ça fonce à toute allure dans tous les sens, les dialogues fusent, la situation géopolitique est hyper complexe, on ne comprend pas grand chose, Stone ne prend pas vraiment son spectateur par la main.

    On se retrouve projetés dans des lieux, avec des personnages, sans trop savoir où l'on est, ni avec qui. Assez déroutant.
    Et progressivement le film sur des bases assez classiques (le journaliste qui part avec des potes se bourrer la gueule et se taper des putes en amérique du sud), le tout devient cohérent, lisible, et de plus en plus prenant, et passionnant.

    Les scènes atroces se succèdent, sans jamais verser dans le voyeurisme, le film n'est même pas manichéen, fidèle à la réalité, et les personnages prennent une sacrée épaisseur (Belushi plus habité à jouer dans des films bidesques, est ici génial et drolissime), jusqu'à ce final absolument bouleversant. James Woods y est comme très souvent parfait.

    A notes que les scènes de guerre sont bluffantes de réalisme, et réalisées de main de maître, avec un nombre de figurants hallucinant. Un film qui finit par prendre aux tripes donc, et qui est finalement beaucoup plus ambitieux et casse gueule que Platoon. Peut-être le meilleur de Stone ?
  • 23
    Bande-annonce

    Man on Fire (2004)

    2 h 26 min. Sortie : . Drame, action et thriller.

    Film de Tony Scott avec Denzel Washington, Dakota Fanning, Radha Mitchell

    19/12
    Mon 5 est plutôt généreux, j'avais envie de vomir tout le long.
    La réalisation est atroce, mais finalement assez raccord avec l'état mental de Denzel. Quand la situation est calme, Scott fait moins le fou en salle de montage, par contre quand ça s'énerve, là c'est un déluge de filtres, de zooms, de plans ne durant pas plus d'une demie seconde... Atroce.

    Mais le gros problème, c'est que c'est surtout effroyablement chiant, basique, (raciste?), ennuyeux, simpliste. Une vengeance comme on en a vu 450, avec un propos au fond religieux complètement assommant.

    J'arrête définitivement de voir des films de Tony Scott.
  • 24

    Typhoon Club (1985)

    Taifû kurabu

    1 h 55 min. Sortie : . Drame.

    Film de Shinji Sômai avec Yuichi Mikami, Shigeru Benibayashi, Toshiyuki Matsunaga

    18/12
    Le 3 est sévère, surtout que j'ai apprécié la première partie, même si je n'y comprenais rien et que je me suis fait un petit peu chier.
    J'espérais que dans la seconde tout ce bordel finirait par se recouper et faire sens.

    Mais en fait non, j'ai trouvé cette second partie absolument atroce, chiantissime comme pas possible à base d'une succession de plans séquences où il ne se passe strictement rien. Seule une scène façon terminator/scream m'a un peu sorti de la léthargie.

    Sinon si vous voulez voir des gamins qui dansent pendant 40 minutes comme des autistes, ça pourra peut-être vous intéresser.
  • 25
    Bande-annonce

    Casse-tête chinois (2013)

    1 h 57 min. Sortie : . Comédie, drame et romance.

    Film de Cédric Klapisch avec Romain Duris, Audrey Tautou, Cécile de France

    17/12
    Cruelle perte de temps. Le 5 est très généreux, ça pourrait encore descendre...
    Tout le long du film je me disais "mais putain qu'est-ce qu'on a à foutre".

    Et chaud mais sans même voir le film j'ai pu prédire son histoire, alors que je n'en connaissais rien si ce n'est le vague teaser.
    Sinon j'aime bien comme Klapisch essaye de faire un film dans l'ère du temps en chopant quelques trucs visuels ringards, type la partie google street view.

    J'aime bien aussi le concept de l'écrivain à succès mais fauché, incapable de se payer un avocat, qui fait le barman à la cool à ses heures perdues, et tous ses potes qui bien qu'ils ne branlent rien (on dirait encore des étudiants même à 40 piges) ont les baraques les plus prisées de new york.

    On sent vraiment pas le film faux, artificiel, en dehors de toute notion de réalité..

    Et limite la problématique bobo de Xavier est assez indécente.
    Ma vie ne va pas d'un point A à un point B, et la vie c'est vraiment compliqué, pauvre chou, quelle misère.
  • 26
    Bande-annonce

    Les Raisins de la colère (1940)

    The Grapes of Wrath

    2 h 09 min. Sortie : . Drame, historique et road movie.

    Film de John Ford avec Henry Fonda, Jane Darwell, John Carradine

    16/12
    Un peu déçu, ça reste solide, mais c'est surtout le début du film qui a beaucoup de classe, de style et d'intérêt.
    Après ça dérive dans un road movie social hyper mollasson et pas super passionnant.
    Bof.
  • 27
    Bande-annonce

    La Revanche de Freddy (1985)

    A Nightmare on Elm Street Part 2 : Freddy's Revenge

    1 h 27 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de Jack Sholder avec Mark Patton, Kim Myers, Robert Rusler

    15/12
    Bon ben c'est consternant. Que ça fasse pas peur admettons.
    Que ça soit pire que l'épisode 3 admettons.
    Mais pourquoi ne se passe-t-il strictement rien sur 1h30 si ce n'est une succession de séquences pseudos horrifiques et horriblement répétitives, et qui ne produisent aucun sens ni aucune logique ?
    Pourquoi doit-on se taper comme héros une endive inexpressive n'osant pas faire son coming-out et qui n'apporte de toute manière rien au récit ?
    Enfin peut-on parler de récit ?
    Ce film c'est le néant intersidéral, après à deux trois moments le côté so gay m'a un peu fait rigoler, avant de replonger dans le sommeil illico...
  • 28
    Bande-annonce

    Recherche Susan désespérément (1985)

    Desperately Seeking Susan

    1 h 44 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Susan Seidelman avec Rosanna Arquette, Madonna, Aidan Quinn

    14/12
    Petite merveille, à mi chemin entre After Hours de Scorsese, Les Nuits de Cabiria de Fellini, et Veuve mais pas trop de Jonathan Demme. On peut également penser aux aventures de Tintin (l'oreille cassée en particulier), avec cette série de quiproquos et cette recherche de bijoux volés par des bandits. Le thème de l'échange d'identité est brillamment mis en scène, et le personnage de Rosanna Arquette perdu dans un univers bobo chic (avec des personnages aux fringues/coupes de cheveux atroces) qui va se mettre en quête d'aventures, est extrêmement attachant.

    Madonna n'a qu'un petit rôle et joue plutôt très bien (comme dans Dick Tracy d'ailleurs). En fait, globalement tous les acteurs, des premiers au seconds rôles sont énormes (Turturro, Aidan Quinn...)

    Le film est un régal, visuellement chatoyant avec ces couleurs pétantes des 80's, ces décors magnifiques de sombres ruelles new-yorkaises. Le scénario est extrêmement complexe, ambitieux, et totalement rodé et au point. C'est totalement maîtrisé, précis, rendu simple, et donc jouissif à souhait.

    Surtout c'est drôle, frais, léger, souvent hilarant (le mari de Rosanna Arquette notamment, dans une scène délirante façon "a serious man" des frères Coen), avec quelques très jolies scènes romantiques au milieu de tout ça.

    Enfin, Will Patton compose un rôle de tueur/gangster absolument inoubliable, avec sa coiffe déplumée, son air de demeuré rôdant dans tous les coins de la ville, à la recherche de la fameuse Susan.
  • 29
    Bande-annonce

    Vivre dans la peur (1955)

    Ikimono no kiroku

    1 h 43 min. Sortie : . Drame.

    Film de Akira Kurosawa avec Toshirō Mifune, Takashi Shimura, Minoru Chiaki

    14/12
    Kurosawa retombe dans ses travers avec un film bien chiant, et bien lourd.
    Mais bon depuis les sept samouraïs, il a quand même pris beaucoup de bouteille, et contrairement à ces contes moraux précédents, ça a enfin un peu de gueule et ça ressemble à quelque chose formellement.

    Sinon ça s'étire sur 1h43 où il est question d'argent, et de testaments, et de plein de trucs parfaitement inintéressants.

    Cela dit, le personnage de Mifune qui sombre dans la folie est bien rendu, et le final du film est très réussi et assez touchant malgré les longueurs et le désintérêt global que le film m'a procuré.
  • 30
    Bande-annonce

    Legend (1985)

    1 h 34 min. Sortie : . Aventure, fantasy et romance.

    Film de Ridley Scott avec Tom Cruise, Mia Sara, Tim Curry

    13/12
    Le physique de Tom Cruise est ici particulièrement suspect, puisqu'il ressemble à Milla Jovovich.

    J'aurais trouvé ça à chier et du niveau de Labyrinthe ou Kalidor, sans deux trois belles scènes qui montrent qu'il y a quand même un type doué derrière la caméra.

    Genre la scène où la voix caverneuse conseille à darkness de se faire la princesse, et qu'on la voit par la suite courir au ralenti dans les salles du château, dont l'une avec des colonnes gigantesques avec un design presque à la alien.

    Et la scène de danse, très inquiétante et envoûtante.
    Sinon le problème de ce type de films c'est qu'ils ont la méchante tendance de prendre les enfants pour des cons, et qu'ils ne racontent pratiquement rien!! Du coup les enjeux sont à la fois simplistes et inexistants, et on s'en fout...