Liste de

1646 livres

créee il y a plus de 11 ans

 · 

modifiée il y a 6 mois

L'Edda poétique
8.2

L'Edda poétique

Sortie : 15 janvier 1995 (France). Essai, Poésie

livre

King-Jo a mis 9/10.

Résumé : Nés d'une lointaine tradition orale, les textes de l'Edda poétique, traduits ici dans leur intégralité, constituent, avec les autres textes scandinaves réunis dans cet ouvrage, un pan capital de notre patrimoine indo-européen. A plus d'un millénaire de distance, ils nous permettent de découvrir la richesse de l'âme germanique ancienne.Loin d'être des Barbares, ceux qui passèrent à la postérité sous le nom de Vikings formaient une communauté d'hommes qui idéalisèrent leur condition sous forme de mythes et de légendes poétiques. Les dieux et les grands héros du Nord ont ainsi inspiré des " dits ", des lais et des élégies, dont la qualité littéraire rappelle celle des grandes sagas. En des images inoubliables, ces textes nous dévoilent une vision fondamentale de l'homme, de la vie et du monde, un monde imprégné par la toute-puissance du Destin auquel nul n'échappe, qu'il soit dieu, alfe ou homme.

Les Romantiques allemands
8.4

Les Romantiques allemands (1956)

Sortie : 1963 (France). Poésie

livre de Armel Guerne

King-Jo a mis 9/10.

Résumé : Publié pour la première fois sous sa forme complète en 1963, ce recueil mythique rassemblant l'une des plus belles brassées de textes qui se puissent rêver (la plupart en version intégrale), considéré comme l'un des grands livres de son époque, manquerait à tous les amoureux du Romantisme allemand. Hölderlin, Jean-Paul, Tieck, Novalis, les frères Schlegel, Arnim, Chamisso, Hoffmann, La Motte-Fouqué, Kleist- soit les plus grands. Mais l'on découvrira aussi quelques grands ignorés : Wackenroder, Contessa, Bettina von Arnim et la touchante Caroline von Günderoche (la suicidée des bords du Rhin). Sans oublier quelques romantiques tardifs mais de la grande espèce : Eichendorff, Büchner, Grabbe, Mörike... Un florilège unique en notre langue, tant par son abondance que par la qualité des traductions retenues - notamment celles d'Albert Béguin et de Guerne lui-même.

Nouvelles courtoises
7.4

Nouvelles courtoises

Sortie : 1 février 1997 (France). Recueil de nouvelles

livre

King-Jo a mis 6/10.

Résumé : Marqués du sceau de cette élégance qu'on dit " courtoise ", les récits du XIIIe et du premier XIVe siècle réunis dans ce volume sont comme le développement narratif de thèmes, de situations, d'une sensibilité, propres à la poésie amoureuse. Les uns sont occitans, les autres français. Leur réunion fait ressortir les différences d'esprit et de ton, mais aussi la continuité entre les deux littératures de la France médiévale. Certains sont très connus, comme Aucassin et Nicolette. D'autres sont à découvrir. Un perroquet, éloquent messager d'amour, met le feu au château pour ménager à des amants l'occasion d'un bref rendez-vous. L'anneau refusé par une dame est offert à son reflet dans la fontaine. Ces récits ne relèvent pas d'un genre littéraire unique, circonscrit et défini. Mais le même esprit les anime, fait d'une soumission grave et souriante au raffinement des manières et à la violence de l'amour. De tous émane le même parfum ténu et tenace. Leur réunion permet de découvrir une cohérence cachée de l'art littéraire médiéval.

Propos sur le bonheur
7.4

Propos sur le bonheur (1925)

Sortie : 1925 (France). Essai, Philosophie

livre de Alain

Résumé : Voici le jardin du philosophe. On y cueillera des fruits mûris sur le tronc de la sagesse commune et dorés à cette autre lumière des idées. Ils en reprennent leur saveur d'origine, qui est le goût de l'existence. Saveur oubliée en nos pensées ; car on voudrait s'assurer que l'existence est bonne et on ne le peut ; on en déçoit donc l'espérance par précaution, prononçant qu'elle est mauvaise. De là s'étend l'empire de l'imagination déréglée, en quoi Alain, se confiant à la sagesse du corps, restaure la souveraineté claire de l'homme heureux et qui n'attend pas pour l'être, ici et non ailleurs, que l'événement lui donne raison, acteur enfin et non spectateur de soi-même.

Qui a peur de Virginia Woolf ?
7.7

Qui a peur de Virginia Woolf ?

Who's Afraid of Virginia Woolf ?

Sortie : 13 octobre 1962 (France). Théâtre

livre de Edward Albee

King-Jo a mis 5/10.

Résumé : Un couple de quadragénaires se déchire sous les yeux d'un jeune couple. Martha qui va sur ses cinquante ans, fille du grand patron de l'université, est mariée depuis plus de vingt ans à George, professeur d'histoire. Elle est une femme grande et solide, encore belle mais d'une beauté quelque peu ravagée, d'un tempérament quelque peu violent. Lui, plus jeune, grisonnant et portant beau, est d'une intelligence redoutable qui devient, au fil des actes, quelque peu inquiétante.

Alcools
7.7

Alcools (1913)

Sortie : 1913 (France). Poésie

livre de Guillaume Apollinaire

King-Jo a mis 8/10.

Résumé : Poète prosateur et avant-gardiste, Apollinaire a eu une influence essentielle sur la vie culturelle de l'époque. Evoquant des thèmes tels que l'amour, la mélancolie, le désir ou les paysages de l'Est... Ce recueil se divise en deux : une partie dépourvue de ponctuation et l'autre écrite durant son séjour en prison.

Calligrammes
7.4

Calligrammes (1918)

Sortie : 15 avril 1918. Poésie

livre de Guillaume Apollinaire

King-Jo a mis 7/10.

Résumé : Alors que la guerre de 14-18 accable le monde, l'esprit nouveau souffle sur la poésie. Apollinaire ouvre des horizons : du jamais vu et du jamais lu.

La Crise de la culture
7.7

La Crise de la culture (1961)

Between Past and Future

Sortie : 1968 (France). Essai, Philosophie, Politique & Ă©conomie

livre de Hannah Arendt

King-Jo a mis 9/10.

Résumé : L'homme se tient sur une brèche, dans l'intervalle entre le passé révolu et l'avenir infigurable. Il ne peut s'y tenir que dans la mesure où il pense, brisant ainsi, par sa résistance aux forces du passé infini et du futur infini, le flux du temps indifférent.Chaque génération nouvelle, chaque homme nouveau doit redécouvrir laborieusement l'activité de pensée. Longtemps, pour ce faire, on put recourir à la tradition. Or nous vivons, à l'âge moderne, l'usure de la tradition, la crise de la culture.Il ne s'agit pas de renouer le fil rompu de la tradition, ni d'inventer quelque succédané ultra-moderne, mais de savoir s'exercer à penser pour se mouvoir dans la brèche.Hannah Arendt, à travers ces essais d'interprétation critique - notamment de la tradition et des concepts modernes d'histoire, d'autorité et de liberté, des rapports entre vérité et politique, de la crise de l'éducation -, entend nous aider à savoir comment penser en notre siècle.

Poétique
7.3

Poétique (-335)

(traduction Barbara Gernez)

Perì poiêtikês

Sortie : 1997 (France). Essai, Philosophie

livre de Aristote

King-Jo a mis 7/10.

Résumé : Rédigé vraisemblablement autour de 335 av. J.-C., la Poétique d’Aristote est un ouvrage qui a profondément modelé la vision occidentale de l’art. La définition aristotélicienne de l’art comme imitation a fait l’objet de nombreux débats, ainsi que sa conception de la tragédie comme une forme de purification (« catharsis »).

L'Ombilic des limbes
8.1

L'Ombilic des limbes (1925)

suivi de Le Pèse-nerfs et autres textes

Sortie : 23 juillet 1925. Poésie

livre de Antonin Artaud

King-Jo a mis 8/10.

Résumé : Recueil de poèmes où Antonin Artaud livre sa douleur dans un univers de chaos, d'ombre et de déraison.

Pour en finir avec le jugement de dieu
7.8

Pour en finir avec le jugement de dieu (1948)

Sortie : 1948 (France). Poésie

livre de Antonin Artaud

King-Jo a mis 9/10.

Résumé : Une création radiophonique du poète français Antonin Artaud qui fut enregistrée dans les studios de la radio française entre le 22 et 29 novembre 19471.

Le Théâtre et son double
7.8

Le Théâtre et son double (1938)

Sortie : 1964 (France). Essai

livre de Antonin Artaud

King-Jo a mis 9/10 et a Ă©crit une critique.

Résumé : Celui qui ne verrait dans Le théâtre et son double qu'un traité inspiré montrant comment rénover le théâtre - bien qu'il y ait sans nul doute contribué -, celui-là se méprendrait étrangement. C'est qu'Antonin Artaud, quand il nous parle du théâtre, nous parle surtout de la vie, nous amène à réviser nos conceptions figées de l'existence, à retrouver une culture sans limitation. Le théâtre et son double est une œuvre magique comme le théâtre dont elle rêve, vibrante comme le corps du véritable acteur, haletante comme la vie même dans un jaillissement toujours recommencé de poésie.

Les radis bleus

Les radis bleus (2005)

Sortie : 2005 (France). Recueil de nouvelles

livre de Pierre Autin-Grenier

King-Jo a mis 7/10.

Résumé : " Toute mon enfance se passa à la recherche de ce grand pot de confiture de radis bleus dont, pour m'humilier sans doute, on m'avait fait miroiter l'extrême douceur. " Désespérant de trouver ces radis bleus, Pierre Autin-Grenier finit par les inventer dans ce journal poétique où se mêlent aphorismes, notes, réflexions, et anecdotes. Un livre d'une grande sensibilité, pour tous les rêveurs fervents, les égarés qu'une certaine littérature parfois console. Voici le livre d'un poète philosophe, entre traité d'espoir et manuel à l'usage de ceux qui savent encore rire...

L'Auberge rouge
6.6

L'Auberge rouge

Sortie : 1831 (France). Roman, Recueil de nouvelles

livre de Honoré de Balzac

King-Jo a mis 7/10.

Résumé : Dans une auberge au bord du Rhin sont réunis par le hasard deux jeunes Français et un riche négociant allemand qui passent une agréable soirée avant d'aller se coucher. Au petit matin, on retrouve le négociant décapité... Dans les brumes de l'Allemagne romantique, l'inspecteur Balzac mène l'enquête !

CĂ©sar Birotteau
7.4

CĂ©sar Birotteau (1837)

Sortie : 1837. Roman

livre de Honoré de Balzac

King-Jo a mis 6/10.

Résumé : Un honnête parfumeur, à la tête d'une entreprise familiale, entreprend sur le conseil d'un notaire véreux de développer son commerce: désireux de couler l'huile de macassar, qui lui fait concurrence, il invente l'eau carminative et la double pâte des sultanes, découvre la publicité et accède à la vente de masse. La maison birotteau survivra-t-elle à ce rêve de grandeur ? césar birotteau (1837), roman sur la bourgeoisie conquérante, sur le commerce et la finance, est aussi l'un des plus grands romans philosophiques de balzac, où l'on apprendra que s le malheur est un marchepied pour le génie, une piscine pour le chrétien, un trésor pour l'homme habile, pour les faibles un abîme"...

Le Chef-d'Ĺ“uvre inconnu
7.6

Le Chef-d'Ĺ“uvre inconnu (1831)

Sortie : 1831 (France). Roman

livre de Honoré de Balzac

Résumé : À Paris, au début du XVIIe siècle, trois peintres devisent de leur art. L'un est un jeune inconnu, promis à la gloire : Nicolas Poussin. Le deuxième, Franz Porbus, portraitiste officiel de feu le roi Henri IV, est, lui, dans la plénitude de son talent et au faîte de la renommée. Le troisième, maître Frenhofer, personnage plein de mystère qui a côtoyé les plus grands maîtres et assimilé leurs leçons, met la dernière main dans le plus grand secret à un bien mystérieux « chef-d'oeuvre ». Il faudra que Gillette, la compagne de Poussin, en qui Frenhofer espère trouver le modèle idéal cherché en vain depuis des années, soit admise dans l'atelier du peintre pour que, y pénétrant derrière elle, Porbus et Poussin découvrent le tableau dont Frenhofer gardait jalousement le secret. Et cette découverte les plongera dans la stupéfaction. Ce «conte fantastique» à la manière d'Hoffmann est aussi une méditation sur le pouvoir de l'esprit dans le domaine de l'art. Il prend naturellement sa place parmi les Études philosophiques de La Comédie humaine.

L'Élixir de longue vie
7

L'Élixir de longue vie (1830)

Sortie : 1846 (France). Recueil de nouvelles

livre de Honoré de Balzac

Résumé : Le père de Don Juan se meurt. Il donne une fiole à son fils pouvant le faire ressusciter. Don Juan devra faire un choix devant le cadavre de son père.

Gobseck
7.1

Gobseck (1830)

et autres récits d'argent

Sortie : 13 avril 1830 (France). Recueil de nouvelles

livre de Honoré de Balzac

King-Jo a mis 7/10.

Résumé : Balzac a inventé l’argent moderne. Pas celui qu’on convoite ou qu’on amasse, mais cet organisme vivant qui circule et occupe la vie quotidienne, qui détermine les relations personnelles et donne à la société sa dynamique. Dans ces cinq récits, hommes et femmes, riches ou pauvres, tour à tour créanciers et débiteurs, s’égarent dans les miroitements de l’argent, entre passion et déraison financières. Objet d’une quête épique, l’argent bâtit les fortunes et fait tourner le monde. Mais il détruit aussi toute humanité. Entre dénonciation et fascination, Balzac raconte ici la naissance de la société capitaliste qui est la nôtre.

La Maison Nucingen
6.9

La Maison Nucingen (1838)

Sortie : 1838 (France). Roman

livre de Honoré de Balzac

Résumé : La Maison Nucingen est l'histoire d'une faillite truquée qui procure à son auteur une des premières fortunes de Paris, où l'on spécule, on se ruine, on s'enrichit, grâce à la Bourse. Le lecteur se croit transporté dans un temps beaucoup plus proche, car les règles du jeu ne sont pas très différentes. C'est tout l'art de Balzac, historien et romancier des mœurs, qui se retrouve dans ce récit, où l'amour de l'argent règne en maître.

La Peau de chagrin
7.3

La Peau de chagrin (1831)

Sortie : 1831 (France). Roman

livre de Honoré de Balzac

King-Jo a mis 8/10.

Résumé : « Si tu me possèdes, tu posséderas tout. Mais ta vie m'appartiendra. Dieu l'a voulu ainsi. Désire, et tes désirs seront accomplis. Mais règle tes souhaits sur ta vie. Elle est là. À chaque vouloir je décroîtrai comme tes jours. Me veux-tu ? »

Melmoth réconcilié
7.4

Melmoth réconcilié (1835)

Sortie : 1835 (France). Nouvelle

livre de Honoré de Balzac

King-Jo a mis 8/10.

Résumé : Melmoth arrive au moment où le caissier de Nucingen, Castanier, presque ruiné par sa maîtresse, Aquilina, s’apprête à détourner une grosse somme à des fins personnelles. Melmoth propose à Castanier de lui acheter son âme et il lui donne un second rendez-vous où il lui livrera un secret qui lui pèse : la puissance qu’il a obtenue en faisant un pacte avec le diable peut se transmettre pendant cent cinquante ans si quelqu’un autre reprend le pacte à son compte.

Le Père Goriot
7

Le Père Goriot (1835)

Sortie : 1835 (France). Roman

livre de Honoré de Balzac

King-Jo a mis 7/10.

Résumé : Le père Goriot, pitoyable rentier de soixante neuf ans qui mène une vie nocturne énigmatique.

Les Exilés
6.8

Les Exilés (1991)

Sortie : juin 1991.

livre de Théodore de Banville

King-Jo a mis 6/10.

La Littérature et le Mal
7.5

La Littérature et le Mal (1957)

Sortie : 1957 (France). Essai, Littérature & linguistique

livre de Georges Bataille

King-Jo a mis 9/10.

Résumé : « La littérature est l'essentiel, ou n'est rien. Le Mal - une forme aiguë du Mal - dont elle est l'expression, a pour nous, je le crois, la valeur souveraine. Mais cette conception ne commande pas l'absence de morale, elle exige une "hypermorale". La littérature est communication. La communication commande la loyauté : la morale rigoureuse est donnée dans cette vue à partir de complicités dans la connaissance du Mal, qui fondent la communication intense. La littérature n'est pas innocente, et, coupable, elle devait à la fin s'avouer telle. L'action seule a les droits. La littérature, je l'ai, lentement, voulu montrer, c'est l'enfance enfin retrouvée. Mais l'enfance qui gouvernerait aurait-elle une vérité ? » Georges Bataille. Table des matières : - Emily Brontë - Baudelaire - Michelet - Blake - Sade - Proust - Kafka - Genet

Correspondance
8

Correspondance (2000)

Sortie : novembre 2000 (France). Culture et société

livre de Charles Baudelaire

King-Jo a mis 7/10.

Critique d'art
7.5

Critique d'art (1992)

suivi de Critique musicale

Sortie : 1992 (France). Essai

livre de Charles Baudelaire

King-Jo a mis 8/10.

Résumé : Longtemps la cirtique d'art fut considérée, dans l'oeuvre de Baudelaire, comme d'importance secondaire. Aux éblouissements de l'inspiration poétique, ne pouvait-on pas opposer la nature essentiellement alimentaire d'un labeur que le poète lui-même définissait comme un "remplissage de colonnes"?Or dans ces écrits sur la peinture et la musique, se déploie une pensée esthétique autonome. Avec les "Salons" notamment s'élabore chez Baudelaire le rapport spécifique qu'entretiennent perception, souvenir et expérience esthétique. C'est ici que naissent ces correspondances sans lesquelles il n'est, pour lui, de poésie possible. Esthétique et poétique se rejoignent pour célébrer le culte baudelairien des images.

Les Fleurs du mal
8.2

Les Fleurs du mal (1857)

Sortie : 25 juin 1857. Poésie

livre de Charles Baudelaire

King-Jo a mis 10/10.

Résumé : Une oeuvre sous forme de recueil de poèmes divisé en six parties : Spleen et idéal, Tableaux parisiens, le Vin, les Fleurs du mal, Révolte et la Mort.

Les Paradis artificiels
7.8

Les Paradis artificiels (1860)

Sortie : 1860 (France). Essai, Poésie

livre de Charles Baudelaire

King-Jo a mis 9/10.

Résumé : Essai où le poète narre son observation des effets du haschich et de l'opium sur ses amis, notamment au sein du club des Hashischins.

Le Spleen de Paris
8.2

Le Spleen de Paris (1869)

Petits poèmes en prose

Sortie : 1869 (France). Poésie

livre de Charles Baudelaire

King-Jo a mis 9/10.

Résumé : Recueil posthume de poèmes en prose de Charles Baudelaire publié en 1869 et établi par Charles Asselineau et Théodore de Banville.

Mythologies
7.5

Mythologies (1957)

Sortie : 1957 (France). Essai

livre de Roland Barthes

King-Jo a mis 9/10.

Résumé : Notre vie quotidienne se nourrit de mythes : le catch, le striptease, l'auto, la publicité, le tourisme... qui bientôt nous débordent. Isolés de l'actualité qui les fait naître, l'abus idéologique qu'ils recèlent apparaît soudain. Roland Barthes en rend compte ici avec le souci - formulé dans l'essai sur le mythe aujourd'hui qui clôt l'ouvrage - de réconcilier le réel et les hommes, la description et l'explication, l'objet et le savoir. " Nous voguons sans cesse entre l'objet et sa démystification, impuissants à rendre sa totalité : car si nous pénétrons l'objet, nous le libérons mais nous le détruisons ; et si nous lui laissons son poids, nous le respectons, mais nous le restituons encore mystifié " Roland Barthes