Cover Un an dans la vie d'un bédéphile : 2020

Un an dans la vie d'un bédéphile : 2020

Toutes les BD que j'ai lues cette année, dans l'ordre de lecture, avec annotations.
Pour le cinéma, c'est par ici :
https://www.senscritique.com/liste/Un_an_dans_la_vie_d_un_cinephile_2020/2582262

Liste de

105 BD

créee il y a plus de 4 ans · modifiée il y a plus de 3 ans

Watchmen
8.5

Watchmen (1986)

Sortie : novembre 1998 (France).

Comics de Alan Moore et Dave Gibbons

Tonto a mis 10/10, l'a mis dans ses coups de cœur et a écrit une critique.

Annotation :

Fini de lire le 3 janvier :

Pour ma critique de ce chef-d'oeuvre intersidéral, c'est ici :
https://www.senscritique.com/bd/Watchmen/critique/194894964

Perceval et le dragon d'airain - Kaamelott, tome 4
6.3

Perceval et le dragon d'airain - Kaamelott, tome 4 (2009)

Sortie : 25 novembre 2009 (France).

BD franco-belge de Alexandre Astier et Steven Dupré

Tonto a mis 7/10.

Annotation :

Lu le 8 janvier :

Un 4e épisode sympathique, mais qui tend un peu plus que les autres à tourner en rond. Si on retrouve toujours le génie d'Astier pour le comique de situation et ses dialogues craquants, le scénario menace parfois de tourner à vide en multipliant les scènes d'engueulades entre Perceval, Karadoc et Lancelot. Autre petit défaut : on voit trop peu les autres personnages récurrents.
Pour le reste, la lecture est extrêmement plaisante et on a largement de quoi y trouver son compte malgré tout !

Les aventures de Joe le tigre - La jungle en folie, tome 1
6.8

Les aventures de Joe le tigre - La jungle en folie, tome 1 (1973)

Sortie : janvier 1973 (France).

BD franco-belge de Christian Godard et Mic Delinx

Tonto a mis 6/10.

Annotation :

Relu le 9 janvier :

Bon, c'est vraiment pas du grand Godard, mais cela reste assez sympathique. Alternant gags hilarants et gags très convenus, Godard navigue du meilleur au pire et du pire au meilleur, en multipliant les calembours. On sourit beaucoup, mais c'est parfois très forcé, comme humour. Le dessin de Mic Delinx est plutôt sympathique sans être exceptionnel.

Les Aventures de Bison et Ouistiti

Les Aventures de Bison et Ouistiti (2013)

Sortie : 2013 (France).

BD franco-belge de Michel Régnier (Greg)

Tonto a mis 6/10.

Annotation :

Lu le 15 janvier :

Sur le même schéma que Les Mésaventures de Minouche, les éditions Pan Pan redonnent vie à deux récits moyens (22 pages chacun) signés Greg. Même schéma toujours : rien d'exceptionnel dans ces aventures, sans aucun doute à placer au début de sa carrière.

On y retrouve le goût de l'auteur/dessinateur pour l'aventure simple, avec un peu de mystère et d'humour sans jamais rien de renversant. C'est éminemment plaisant à lire, mais pour être très honnête, c'est le genre de récits qui s'oublie assez vite. Le style de Greg manque encore de relief, tant dans le trait, certes déjà reconnaissable mais par trop lisse (la 2e aventure est visuellement plus aboutie), que dans le récit, guère surprenant.
Quelques gags ici et là rappellent tout de même bien qu'on est dans du Greg, même s'il ne leur laisse qu'une place assez limitée. On retrouve en effet par moments un certain sens du loufoque qui fait plaisir : ainsi de ces flashbacks dans la 2e aventure, qui racontent comment la descendance d'un chef gaulois, frappée par une malédiction la plongeant dans une éternelle bêtise, en aurait logiquement fini par inventer... le rock ! De même, on pourra s'amuser du retournement de la première aventure, typique du style de Greg, même si, sans être prévisible, il reste très conventionnel.

A réserver aux véritables fans de l'auteur/dessinateur, donc, d'autant plus que, visiblement destinées exclusivement à un public de collectionneurs, les éditions Pan Pan ont encore frappé avec un prix prohibitif : 60 €, ça risque de faire un peu cher la découverte, si vous n'êtes pas un passionné ardent de ce cher Greg...

Rataplan contre Number One - Rataplan, tome 6

Rataplan contre Number One - Rataplan, tome 6 (1971)

Sortie : mars 1971 (France).

BD franco-belge de Yves Duval et Berck

Tonto a mis 7/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

Lu le 15 janvier :

une relecture loufoque de l'époque napoléonienne, menée de main de maître par un Duval en grande forme, tandis que Berck - une fois n'est pas coutume - fait preuve d'une belle maîtrise visuelle, son dessin simple étant très évocateur. Le scénario est très bien géré, sachant parfaitement exploiter l'absurde de ses situations, un peu à la manière d'un Goscinny. Bref, on rit, on est largement diverti et arrivé à la fin, on a envie de le relire. Mission accomplie.

Pas de salades - Cubitus, tome 14
6.9

Pas de salades - Cubitus, tome 14 (1986)

Sortie : juillet 1986 (France).

BD franco-belge de Dupa

Tonto a mis 7/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

Lu le 15 janvier :

Un épisode très sympa, où Dupa fait preuve d'une folie délirante et géniale, multipliant les situations cocasses, les bons mots et les absurdités dignes d'une BD. Même si la lourdeur menace parfois d'envahir le récit, Dupa sait toujours se renouveler de manière à surprendre son lecteur et à mener tambour battant son récit jusqu'à la fin, sans aucun temps morts. Le dessin est toujours aussi beau.

Allégro Ford T - Marc Lebut et son voisin, tome 1
6.5

Allégro Ford T - Marc Lebut et son voisin, tome 1 (1968)

Sortie : 1968 (France).

BD franco-belge de Maurice Tillieux, Francis Bertrand (Francis) et Francis

Tonto a mis 6/10.

Annotation :

Lu le 17 janvier :

Bon, je surnote peut-être un tout petit peu, mais je me suis tellement marré que ça le mérite... En s'appuyant sur un très joli dessin de Francis, les deux auteurs s'amusent à multiplier les situations loufoques et les bons mots comme seul Tillieux sait faire. Le découpage en petites aventures, à moitié assumé semble-t-il (aucun titre, aucun signe qu'on change d'aventure, sauf la traditionnelle ellipse temporelle) nuit un peu à la cohérence d'ensemble, mais sinon, c'est vraiment très exactement de la BD comme j'aime ! Elégante et tordante, une délicieuse lecture qui change les idées à merveille.

La Ribambelle gagne du terrain - La Ribambelle, tome 1
7.4

La Ribambelle gagne du terrain - La Ribambelle, tome 1 (1965)

Sortie : janvier 1965 (France).

BD franco-belge de Jean Roba

Tonto a mis 8/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

Lu le 18 janvier :

Un premier tome vraiment sympa ! Le scénario est bien mené et comporte des péripéties vraiment agréables à suivre, rythmées et cohérentes. L'humour nous propose des gags souvent hilarants. On rit donc beaucoup, en s'attachant à des personnages simples, mais très bien croqués. En plus, tous les personnages représentent la diversité à merveille : un Français, un Écossais, une fille, un Noir et deux Japonais. Si c'est pas moderne, ça... La différence avec aujourd'hui étant qu'ici, il n'y a aucun discours moralisateur. Simplement un excellent divertissement, joliment troussé, et très élégant, grâce au trait toujours aussi beau de Roba. A lire.

Le Prince Noir - Chevalier Ardent, tome 1
7.7

Le Prince Noir - Chevalier Ardent, tome 1 (1970)

Sortie : janvier 1970 (France).

BD franco-belge de François Craenhals

Tonto a mis 10/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

Lu le 20 janvier :

Que je sois damné si ce n'est pas de la grande BD ! Craenhals est vraiment excellent pour faire revivre le Moyen-Âge et donner de la crédibilité à tous les "clichés" qu'on est en droit d'attendre : jeune premier impulsif, vieux chevalier sage, gentille sorcière marginalisée, méchant prince félon, jolie princesse à sauver de l'ennui... Tout est là, et pourtant, jamais la BD ne bascule dans le ridicule, ni même dans le déjà-vu, d'autant que c'est magnifié par un trait absolument somptueux. Peu de BD au style réaliste m'ont autant convaincu sur le plan graphique que Chevalier Ardent !
L'auteur-dessinateur s'y entend à merveille pour créer des personnages attachants, les plonger dans des situations complexes, les mettre face à des dilemmes insupportables... Ici, tout est assez classique, mais il y a toujours le petit détail qui rajoute quelque chose de grand, notamment dans la scène de combat final, qui se termine sur un retournement non seulement surprenant, mais aussi parfaitement cohérent et profond. A ce niveau-là, ce n'est plus du talent, c'est du génie.

Rataplan et le dernier des maudits-camps - Rataplan, tome 7
5.9

Rataplan et le dernier des maudits-camps - Rataplan, tome 7 (1971)

Sortie : janvier 1971 (France).

BD franco-belge de Yves Duval et Berck

Tonto a mis 7/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

Lu le 22 janvier :

Autre épisodes très sympathique de Rataplan, dans la lignée des Strapontin, par lesquels j'ai découvert Berck (même si l'auteur n'est pas le même). C'est donc assez loufoque, pas toujours très subtil, mais le sourire est très communicatif, et l'aventure est très plaisante à suivre, grâce à des péripéties inventives et un joli dessin de Berck. C'est loin d'être une BD majeure, mais ça se lit très agréablement.

Cubitus, est-ce bien sérieux ? - Cubitus, tome 15
6.8

Cubitus, est-ce bien sérieux ? - Cubitus, tome 15 (1987)

Sortie : mars 1987 (France).

BD franco-belge de Dupa

Tonto a mis 6/10.

Annotation :

Lu le 27 janvier :

Pas méchant, mais un humour beaucoup plus convenu et souvent prévisible que dans les tomes précédemment lus. Cela reste sympathique, mais très oubliable, malgré la qualité évidente des dessins de Dupa.

Les Enquêtes de l'inspecteur Cubitus - Cubitus, tome 22
7.3

Les Enquêtes de l'inspecteur Cubitus - Cubitus, tome 22 (1990)

Sortie : mars 1990 (France).

BD franco-belge de Dupa

Tonto a mis 8/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

Lu le 27 janvier :

Le meilleur tome de Cubitus que j'ai lu jusqu'à présent. Avec un format d'histoire courtes entre 3 et 8 pages, Dupa réussit à instaurer des scénarios loufoques et souvent hilarants, qui, à nouveau, s'approchent grandement des meilleures réussites de Greg. Les bons mots et les situations craquantes s'enchaînent, le tout sur un rythme endiablé, et en s'appuyant sur un dessin qui peut être vraiment somptueux (le château de Transylvanie, impressionnant et inattendu).

Chaud et froid - Gil Jourdan, tome 11
6.7

Chaud et froid - Gil Jourdan, tome 11 (1969)

Sortie : janvier 1969.

BD franco-belge de Maurice Tillieux

Tonto a mis 6/10.

Annotation :

Lu le 27 janvier :

Le format court ne réussit pas forcément beaucoup à Tillieux... Les 3 histoires recensées ici ne sont pas inintéressantes, loin de là, mais elles sont quand même très en-dessous ce que la saga nous a proposé ailleurs.
"Chaud et froid" : sans doute l'histoire la mieux dosée. En 14 pages, Tillieux élabore un scénario qui finit de manière un peu tirée par les cheveux, mais le tout reste cohérent et les péripéties s'enchaînent bien.
"Le Grand souffle" : avec ses 22 pages, c'est l'histoire qui se rapproche le plus d'une véritable enquête de Gil Jourdan. Néanmoins, Tillieux a été trop ambitieux : il a trop de choses à raconter en pas assez de pages. Toute la séquence "découverte du phénomène et enquête jusqu'au repère du méchant" est carrément bâclée, voire presque passé sous silence. De manière générale, l'auteur a trop recours à la coïncidence et aux inévitables facilités scénaristiques. En revanche, la relation Libellule/Croûton donne lieu à des scènes géniales (les lits pliants, source de gags inépuisable), et l'ambiance générale est très sympa.
"La Maison du mystère" : du potentiel, mais comment veux-tu raconter une enquête potable en 3 pages ? C'est traité complètement par-dessus la jambe, on dirait que Tillieux se fout complètement de son histoire, dommage.

Après, dans l'ensemble, ça se laisse bien lire, le dessin est toujours aussi efficace, les gags aussi drôles et les enquêtes ont un certain potentiel. Dommage d'avoir dû réduire le nombre de pages à ce point...

Pâtée explosive - Gil Jourdan, tome 12
6.7

Pâtée explosive - Gil Jourdan, tome 12 (1971)

Sortie : janvier 1971 (France).

BD franco-belge de Maurice Tillieux

Tonto a mis 7/10.

Annotation :

Lu le 29 janvier :

Ca y est, voilà que Tillieux se met à faire exploser ses personnages comme dans un Kingsman... Je m'y attendais pas, à celle-là. ^^
Des histoires très sympathiques : la 1re est assez anecdotique mais fonctionne bien, en revanche, la 2e est vraiment excellente. Ambiance guerre civile en Amérique du Sud, on se croirait dans Spirou et Fantasio, mais avec les bons mots de Tillieux en plus. Une réussite, qui égale presque les récits longs de Jourdan.

Entre deux eaux - Gil Jourdan, tome 16
7

Entre deux eaux - Gil Jourdan, tome 16 (1979)

Sortie : octobre 1979.

BD franco-belge de Maurice Tillieux et Roland Goossens (Gos)

Tonto a mis 7/10.

Annotation :

Lu le 29 janvier :

Encore quelques récits courts de Gil Jourdan, qui se défendent pas mal. Evidemment, l'histoire de 28 pages est la plus intéressante, mais les trois autres ne sont pas mal non plus, quoiqu'un peu tirées par les cheveux. Mais c'est toujours intéressant de voir que Tillieux ne recule plus devant la mort de ses personnages, ce qui ajoute un peu de gravité à ses histoires, tout en en gardant le ton léger et sympathique. Bref, aucune histoire majeure, mais c'est toujours plaisant à lire.

Les 3 Taches - Gil Jourdan, tome 8
7.5

Les 3 Taches - Gil Jourdan, tome 8 (1965)

Sortie : janvier 1965.

BD franco-belge de Maurice Tillieux

Tonto a mis 7/10.

Annotation :

Lu le 3 février :

Puisqu'il n'existe pas de mauvais tomes de Gil Jourdan, Les 3 Taches ne pouvait être qu'une réussite... Il n'égale certes pas les meilleurs épisodes de la saga, mais nous propose une enquête sympa, qui se suit agréablement, et contient son lot de blagues vraiment drôles, n'hésitant pas à monopoliser une ou deux pages complètes pour un gag. Le duo Skip/Aldo est très amusant, même s'il vole un peu trop la vedette aux 4 personnages principaux. L'enquête en elle-même aurait pu être plus mouvementée, mais tout ça reste très sympa.

Le Serpent géant du lac de l'ombre - Kaamelott, tome 5
6.5

Le Serpent géant du lac de l'ombre - Kaamelott, tome 5 (2010)

Sortie : 24 novembre 2010 (France).

BD franco-belge de Alexandre Astier et Steven Dupré

Tonto a mis 7/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

Lu le 5 février :

Un des seuls épisodes à faire directement le lien avec la série, puisqu'il constitue la suite d'un épisode télévisé (hilarant). On y retrouve Perceval et Karadoc dans la suite de leur quête du serpent géant, qui découvrent que celui-ci est plus qu'une anguille.
Sur le dessin toujours aussi élégant de Steven Dupré, Alexandre Astier nous offre une nouvelle variation sur le duo d'antihéros, qui, malgré quelques longueurs, est parsemée de répliques et scènes franchement craquantes. Toujours sympa de voir Astier maîtriser un autre format que la série télévisée, et développer sur papier un univers qui s'adapte toujours aussi bien à tous les formats. Bref, encore une plaisante réussite !

La Piste du Grand Nord - Jerry Spring, tome 6
7.4

La Piste du Grand Nord - Jerry Spring, tome 6 (1958)

Sortie : 1958 (France).

BD franco-belge de René Goscinny et Joseph Gillain (Jijé)

Tonto a mis 7/10.

Annotation :

Lu le 10 février :

Deux histoires sympathiques, mais qui auraient gagné à être développées. J'avoue que j'ai toujours eu un peu de mal avec le graphisme de Jijé. Ce manque de rigueur dans le dessin, notamment au niveau des proportions, est sans doute voulu, mais du coup, malgré certains dessins exceptionnels, je ne trouve pas que ce soit si incroyable que les admirateurs de Jijé ne nous le disent.

La Piste du Grand Nord : une enquête très classique pour innocenter un faux coupable. Rien d'exceptionnel, mais la fluidité du récit est bien garantie, alors même que Jijé ne fait que trois strips par pages (20 pages en tout). Et même s'il y a quelques ellipses un peu trop fortes, le récit se suit bien, et dépayse bien grâce à son final sous la neige.
L'or du vieux Lender : scénario de Goscinny, mais très largement modifié par Jijé, qui n'aimait pas coller à ce qu'on lui disait de faire. L'enquête est plus intéressante, cette fois, avec une fausse piste pas trop mal gérée. Le récit est comme toujours très classique, mais remplit son office.

Deux bonnes histoires, donc, mais qui, toutes deux, vont trop vite. Jijé aurait gagné à en faire un album pour chacune.

Le tibia sacré - Frère Boudin, tome 1

Le tibia sacré - Frère Boudin, tome 1 (1977)

Sortie : janvier 1977 (France).

BD franco-belge de Michel Régnier (Greg) et Claude Marin

Tonto a mis 7/10, l'a mis dans ses coups de cœur et a écrit une critique.

Annotation :

Lu le 21 février :

Etonnante bande dessinée... Le style de Claude Marin, dessinateur surtout célèbre pour ses récits de chez Disney, fait très enfantin, dans le plus pur style Picsou (dont il écrira des récits). Du bon Picsou, hein, c'est un joli trait qui, tout enfantin qu'il soit, est très rigoureux et bien maîtrisé. Et pour autant, le récit de Greg, lui, semble plus s'adresser à un public globalement adulte. Rien de violent ou vulgaire, mais pas mal de blagues semblent quand même assez difficiles à comprendre pour des enfants, notamment du côté des jeux de mots, dont certains sont bien tarabiscotés.
En termes de scénario, Greg se lâche complètement, et en adoptant le mode narratif des chroniques médiévales, fait passer le personnage principal au travers d'un tas de péripéties sans lien entre elles. La séquence finale, notamment, est très savoureuse, dans son antiféminisme qui sonne comme une grosse provocation aujourd'hui (des femmes guerrières qui sont libérées de leurs corvées militaires grâce à l'arrivée de la machine à laver et de la cuisinière, qui leur permettront d'être des ménagères hors pair : hilarant !). Jamais vraiment politisée ou subversive, cette BD est quand même l'occasion pour Greg d'épingler les travers de la société de son époque, et c'est très amusant.
Bref, ça paraît trop naïf de prime abord, mais en fait, c'est vraiment sympa à lire !

L'Os à voile - Frère Boudin, tome 2

L'Os à voile - Frère Boudin, tome 2 (1978)

Sortie : janvier 1978 (France).

BD franco-belge de Michel Régnier (Greg) et Claude Marin

Tonto a mis 8/10.

Annotation :

Lu le 28 février :

Encore plus fou et délirant que le 1er tome, ce 2e épisode permet à Greg de se lâcher toujours plus dans les calembours douteux (mais hilarants) et les gags absurdes. Le rôle de l'os miraculeux bascule régulièrement dans le grand n'importe quoi, mais c'est totalement assumé et donne à cette suite un caractère qu'on pourra trouver excessif ou bien généreux, c'est selon.

Passez Muscade - Tif et Tondu, tome 6
6.6

Passez Muscade - Tif et Tondu, tome 6 (1958)

Sortie : 1958 (France).

BD franco-belge de Maurice Rosy et Willy Maltaite (Will)

Tonto a mis 8/10.

Annotation :

Lu 15 mars :

Un bon épisode de Tif et Tondu, mais dont le scénario se révèle parfois un peu trop complexe. On se prend bien à l'histoire, dynamique et sans temps morts, le dessin de Will est comme toujours très réussi, mais il manque cette petite étincelle qui rend l'histoire vraiment mémorable. Sympa à lire, néanmoins.

Astérix gladiateur - Astérix, tome 4
7.3

Astérix gladiateur - Astérix, tome 4 (1964)

Sortie : juillet 1964 (France).

BD franco-belge de René Goscinny et Albert Uderzo

Tonto a mis 8/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

Lu le 17 mars :

Et ben ! Ca fait une éternité que je n'avais plus lu d'Astérix ! Quel plaisir de s'y replonger...
Sans être le meilleur, ce tome illustre tout ce qui fait le génie d'Astérix : les dessins sont déjà au top, Uderzo commence à trouver sa voie définitive, le scénario est bien troussé, les gags sont tous variés et pleuvent... Bref, du grand Goscinny, et de quoi rappeler à quel point Astérix est une saga essentielle ! Je vais continuer à les redécouvrir, moi...

Astérix et Cléopâtre - Astérix, tome 6
7.8

Astérix et Cléopâtre - Astérix, tome 6 (1965)

Sortie : 1965.

BD franco-belge de René Goscinny et Albert Uderzo

Tonto a mis 10/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

Lu le 29 mars :

Astérix et Cléopâtre est sans nul doute mon Astérix préféré. Alors est-ce que c'est parce que c'est le seul à avoir bénéficié d'un parfait sans-faute dans les adaptations cinématographiques (dessin animé comme film) ? Peut-être que ça joue inconsciemment, pourtant je crois que c'est d'abord dû à son exotisme incroyable. Les destinations lointaines sont finalement assez rares pour Astérix, et ici, la maîtrise absolue du trait d'Uderzo nous garantit des dessins somptueux, à la ligne très claire. Mais cet exotisme égyptien permet aussi à Goscinny des blagues hilarantes sur les clichés étrangers, les premières de la saga, et c'est proprement génial. L'humour et la finesse dont fait preuve l'auteur touchent ici un sommet qu'Astérix atteindra certes à plusieurs reprises, mais qui représentent tout ce que j'adore dans cette saga. Personnages hauts en couleur, calembours hilarants, situations loufoques... Alors, tout ça n'est pas rare dans la saga, mais pour moi, Astérix et Cléopâtre est le tome où Goscinny maîtrise tout ça le mieux. Mais bon, ça peut se discuter, tant cette saga compte un nombre incroyable de tomes géniaux.

Astérix chez les Helvètes - Astérix, tome 16
7.5

Astérix chez les Helvètes - Astérix, tome 16 (1970)

Sortie : 9 juillet 1970 (France).

BD franco-belge de René Goscinny et Albert Uderzo

Tonto a mis 8/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

Relu le 19 avril :

Ce n'est sans doute pas le meilleur tome d'Astérix, mais il reste excellent, grâce au scénario original concocté par Goscinny. Ce dernier s'amuse évidemment des clichés nationaux sur les Suisses, sans jamais s'en moquer pour autant, ce qui donne lieu à d'hilarants gags. Sa mécanique narrative et humoristique est donc parfaitement rôdée, et merveilleusement rehaussée par le trait sans failles d'Uderzo. Bref, c'est du Astérix, c'est toujours aussi bon !

Histoire sans héros
7.8

Histoire sans héros (1977)

Sortie : 1977 (France).

BD franco-belge de Jean Van Hamme et Dany

Tonto a mis 7/10.

Annotation :

Lu le 22/04 :

Une BD de survie sympa, qui s'appuie sur de bons personnages et un scénario efficace signé van Hamme. Le dessins de Dany est très bon, et donne bien vie aux différents personnages, c'est assez élégant.
Après, j'avoue que j'en attendais plus. Le récit passe très vite, et vu le nombre de personnages, il aurait mérité d'être étiré sur plusieurs tomes pour pouvoir développer certains points. C'est peut-être aussi à cause de l'identification que tout le monde fait à tort avec Lost. Oui, ça commence avec une histoire d'avions écrasés et de passagers qui doivent s'entraider pour survivre, mais c'est tout, et il y a plein d'autres histoires qui sont similaires. Lost tient avant tout par son mystère permanent. Ici, il y a rien de surnaturel, ce qui n'est pas forcément plus mal, mais il manque cette petite part de mystère qui aurait pu rehausser la BD pour en faire un chef-d'oeuvre. Du coup, le scénario est trop classique, et développe une intrigue tellement simple qu'elle se retrouve dénuée de toute surprise.

Cela dit, qu'on ne me fasse pas dire ce que je n'ai pas dit. Histoire sans héros reste une bande dessinée très solide, avec un récit simple mais efficace. On s'attache assez bien aux personnages et on suit agréablement l'histoire, portée par un beau dessin. C'est juste un peu trop classique pour moi, j'aurais aimé être surpris à un moment où à un autre.

Histoire sans héros : Vingt Ans après
7.1

Histoire sans héros : Vingt Ans après (1997)

Sortie : avril 1997 (France).

BD franco-belge de Jean Van Hamme et Dany

Tonto a mis 5/10.

Annotation :

Lu le 22/04 :

Mouais bon, cette suite n'a rien de honteux en elle-même, mais elle n'a pas grand intérêt, ni en tant que suite d'Histoire sans héros, ni en tant que simple bande dessinée. Elle déroule un scénario très conventionnel, sans grande inventivité, jusqu'à une fin qui multiplie les coups de théâtre de manière très artificielle. C'est pas spécialement catastrophique, mais j'avoue ne pas du tout être rentré dans cette histoire (sauf au début, avant qu'on nous expose la situation réelle), et ce n'est pas en convoquant les nazis une nouvelle fois que Van Hamme y arrivera. N'empêche, heureusement que les nazis ont existé : sans eux, il y a un nombre incalculables d'auteurs qui auraient été en panne d'inspiration... C'est un peu triste de voir à quel point on se sent obligé de ressasser toujours la même chose.

Même au niveau du dessin, c'est décevant : Dany ne s'est pas amélioré avec l'âge, et son trait est bien moins bon dans ce 2e tome, les proportions ne sont plus toujours respectés et les personnages se déforment au gré des cases. Après, ce n'est pas catastrophique, là non plus, mais on n'est clairement pas au niveau du Dany de vingt ans avant...

Bref, ce n'est pas un navet, mais ça reste une suite inutile (on s'en serait douté) et surtout une bd décevante au vu des potentialités de son scénario.
Lost peut dormir tranquille, la bande dessinée n'est pas prête de lui ravir son génie...

Mark Trent - Voyages dans le temps

Mark Trent - Voyages dans le temps (1959)

Sortie : 1959 (France).

BD franco-belge de Raymond Poïvet

Tonto a mis 7/10.

Annotation :

Lu 22/04 :

Une bonne BD de SF à l'ancienne, dessinée et scénarisée par Raymond Poïvet, qui a clairement le coup de crayon d'un maître ! Le dessin est vraiment joli, un peu trop statique parfois, mais réaliste sans l'être trop.
Dommage que le récit ne fasse que 26 pages, car certains moments passent trop vite, mais sinon, l'ensemble a un gros potentiel qui est plutôt bien exploité par l'auteur. Le concept des voyages vers le futur est très classique mais il se montre tellement bien mené que la plupart du temps, on est incapable d'annoncer les péripéties qui vont suivre et on ne sait absolument pas où l'auteur va nous mener... Un très bon point.
Bref, malgré quelques ellipses mal maîtrisées et un classicisme qui sent parfois un peu la poussière (non dans le récit, mais dans le ton), c'est sympa à redécouvrir, mais à laisser aux fans hardcore du genre.

Jamais édité en album, cette BD peut se lire ici :
https://alex-ipad4.wixsite.com/archives-bd/mark-trent

Les Idées d'Achille Talon cerveau-choc !  - Achille Talon, tome 1
6.9

Les Idées d'Achille Talon cerveau-choc ! - Achille Talon, tome 1 (1966)

Sortie : janvier 1966 (France).

BD franco-belge de Greg

Tonto a mis 8/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

Lu le 23/04 :

Tout début des aventures du célèbre personnage de Greg, ce 1er tome contient déjà tout ce qui fait le génie de la saga. Ces gags en une page multiplient avec une aisance déconcertante les bons mots, les situations craquantes et les chutes absolument imparables dont Greg est capable. Le dessin est déjà très affirmé et caractéristique de ce que l'auteur développera par la suite. Un prologue très réussi à une des sagas les plus folles du neuvième art.

S.O.S. Bagarreur - Alain Brisant, tome 1
8.2

S.O.S. Bagarreur - Alain Brisant, tome 1 (1985)

Sortie : juillet 1985 (France).

BD franco-belge de Maurice Tillieux et René Follet

Tonto a mis 9/10, l'a mis dans ses coups de cœur et a écrit une critique.

Annotation :

Lu le 23/04 :

Ben ça alors ! J'y croyais pas trop en ouvrant la BD, je pensais que ça allait un peu m'ennuyer, et en fait, c'est très rare qu'une BD me tienne en haleine à ce point-là... Magnifique dessin de René Follet, et magnifique scénario de Maurice Tillieux. Avec Tillieux au scénario, j'aurais dû m'en douter !
En tous cas, c'est vraiment de la très grande BD, avec beaucoup d'héroïsme mais aucun héros (tous sont motivés par l'appât du gain ou l'orgueil), et un récit haletant dont il est impossible de se détacher un seul instant.
Hitchcock existe en bande dessinée, il s'appelle Tillieux.

Le Temple aux tigres

Le Temple aux tigres (1954)

Sortie : 1954 (France).

BD franco-belge de Michel Régnier (Greg)

Tonto a mis 6/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

Lu le 25/04 :

Une BD des tout, tout débuts de Greg. Alors bon, on reconnaît assez difficilement la patte de Greg, qui commence tout juste à s'affirmer, mais déjà, quelques gags et la manière de raconter l'histoire nous permettent de discerner le génie en gestation.
Rien de très exceptionnel, ni dans le récit, ni dans l'humour, mais Greg a l'intelligence d'imaginer un récit d'aventure humoristique à la Tintin, ce qui lui permet de justifier l'incohérence apparente de certaines péripéties par l'humour mais aussi de laisser tomber passagèrement l'humour pour se concentrer sur l'histoire sans qu'on ressente le moindre manque.
Le dessin, lui, est très naïf, typique des débuts de Greg et d'une BD en voie de disparition dans les années 50. Rien de commun avec son futur trait, et rien d'incontournable, mais c'est une ligne claire assez charmante tout de même, quoique très désuette.

Tonto

Liste de

Liste vue 913 fois

27
6