Couverture À rebours

Critiques de À rebours

Livre de (1884)

Spleen et Idéal (et ricanements)

C'est donc la non-histoire d'un esthète souffreteux, pleurnichard et pédant, qui se cloître au milieu de ses plantes carnivores, éditions princeps, flacons de parfums et autres tentures et tapis poussiéreux en se lamentant sur la décrépitude de la société, de l'art et du monde en général. Des Esseintes n'est pas un personnage, c'est un type ; s'il attendrit parfois, il faut avouer qu'il agace le... Lire l'avis à propos de À rebours

25 2
Avatar 1821
8
1821 ·

Ce livre pue la mort. Il pue notre destin.

Refermer ces pages et puis s'interroger. Questionner les multiples facettes de ce livre. Être apaisé et torturé à la fois. Vivre la douleur d'un rêve inachevé. Caresser sensuellement les pages d'A rebours me manque déjà. Il n'y a plus ce bruit sourd et cassant qui résonne au creux de mes tempes. J'ai arrêté Huysmans, j'ai mis fin mes rêves. Ou plutôt il me les a dérobés. Ai-je effleuré l'idée... Lire l'avis à propos de À rebours

38 10
Avatar TueReves
9
TueReves ·

Quelques joyaux sur une carapace de tortue

Totalement hilarant en son genre - je crois que les pages où Des Esseintes se prend d'amour pour des plantes imitant des matières manufacturées sont de celles qui m'ont le plus réjoui. Ces affectations de névrosé (avant l'heure, ou le mot) parti vivre en Banlieue pour échapper à Paris, et qui s'enveloppe dans des labyrinthes et des collections improbables frise le surréalisme -... Lire la critique de À rebours

16 3
Avatar Kliban
9
Kliban ·

Monstrueusement beau

Pour fuir la médiocrité d'un monde qui l'aura constamment déçu, des Esseintes s'enferme dans une grande maison de banlieue. De là, il n'aura de cesse d'explorer les livres et peintures qu'il possède jusqu'à épuisement pour la consolation de son âme. Le personnage extrême que nous dépeint Huysmans ne peut trouver de jouissance que dans la recherche de la perfection de son intérieur et la... Lire l'avis à propos de À rebours

14
Avatar NolaBubble
10
NolaBubble ·

Critique de À rebours par Diothyme

Une illustre famille du XIXe siècle s'éteint peu à peu ne laissant qu'un seul descendant en la personne de Jean Des Esseintes. Son père est très absent et sa mère malade, ses parents le confient donc à une éducation jésuite. Personne ne fait preuve d'autorité vis-à-vis du jeune homme et il se permet de n'étudier que les matières qui l'intéressent, délaissant les autres. Ses goûts se portent... Lire la critique de À rebours

6 2
Avatar Diothyme
6
Diothyme ·

La beauté malade

Livre sans intrigue, réduit à un unique personnage retiré du monde dont il méprise la laideur et la bêtise, et à un unique lieu, la maison de Fontenay, où des Esseintes vit retiré. Les journées, les nuits surtout, passent dans une solitude extrême, au milieu des peintures, des gravures, des livres, des tapisseries, des parfums, et des délires des sens. Ce qui frappe le plus dans ce... Lire la critique de À rebours

6 2
Avatar Orazy
8
Orazy ·

Critique de À rebours par unfilmunobjet

C'est un livre extrémiste qui pousse l'analyse esthétique très loin. Une magnifique oeuvre sur la mélancolie et le Mal du Siècle. Alors oui, il faut accepter d'être largué à certains moments par le niveau d'érudition et la presque-absence d'intrigue...mais au delà de cela, c'est un livre raffiné qui déconstruit le monde, le rapport aux choses et à la spiritualité. Dans sa préface, écrite vingt... Lire la critique de À rebours

7
Avatar unfilmunobjet
10
unfilmunobjet ·

Critique de À rebours par -Aymeric-

A rebours est l’alpha et l’omega de l’avant-conversion de J.-K. Huysmans, auteur tourmenté par la crainte de la damnation. A la sortie de l’œuvre, Barbey d’Aurevilly dira qu’il aurait à choisir entre la bouche d’un pistolet ou la génuflexion devant la croix. Huysmans choisira la conversion, trouble, puisque dialectique et passant par une enquête sur le satanisme (Là-bas). L’auteur rompt avec... Lire l'avis à propos de À rebours

2 3
Avatar -Aymeric-
8
-Aymeric- ·

Critique de À rebours par Venantius

Livre très étrange que À rebours. Huysmans écrit dans le style “décadentiste” de la fin de siècle, et cherche à offrir une expérience totale en ce sens—bien que son expérience n'ait pas le caractère radical de celle d'un Lautréamont. Il se passe presque entièrement d'intrigue : le protagoniste, Des Esseintes, passe l'essentiel du roman dans une ascèse d'un genre nouveau, qui conserve du... Lire la critique de À rebours

4
Avatar Venantius
5
Venantius ·

Critique de À rebours par Eggdoll

Il est très facile à comprendre que d'aucuns détestent ce livre. Il n'y a aucune action et aucune histoire. On pourrait presque parler d'énumération de références. La seule action se résume à : vouloir changer d'air, et puis finalement renoncer, car enfin, tout déplacement est odieux au personnage de Des Esseintes. Bref, pour beaucoup, ce livre est une source d'ennui incommensurable. Néanmoins,... Lire l'avis à propos de À rebours

8 7
Avatar Eggdoll
9
Eggdoll ·