Couverture Bartleby le scribe

Bartleby le scribe

(1853)

Bartleby the Scrivener : A Story of Wall Street

12345678910
Quand ?
7.8
  1. 0
  2. 3
  3. 3
  4. 8
  5. 25
  6. 71
  7. 216
  8. 277
  9. 159
  10. 59
  • 821
  • 76
  • 479
  • 10

"Je préférerais ne pas" : telle est la réponse, invariable et d'une douceur irrévocable qu'oppose Bartleby, modeste commis aux écritures dans un cabinet de Wall Street, à toute demande qui lui est faite. Cette résistance absolue, incompréhensible pour les autres, le conduira peu à peu à...

Match des critiques
les meilleurs avis
Bartleby le scribe
VS
Melancholia: Requiem for a Scrivener (for us?)

J’aurais préféré ne pas écrire sur cette histoire de Melville, mais mon côté homme de loi l’a emporté l’espace de ce texte. « Né en » ou « néant », telle est la question. D’où Bartleby vient, on ne sait pas, personne ne sait, mais où il va, c’est chose certaine. Bartleby le scribe, c’est avant tout sa célèbre phrase qui a fait des cheveux blancs à bien des traducteurs (ça, c'était pour la lapalissade): "I would prefer not to." et cette...

29 10
D'un vide tel que l'on peut l'imaginer plein

Cette nouvelle sur l'aliénation par le travail, malgré un thème très riche, est très creuse. Elle se lit agréablement puis on comprend déjà à la moitié que l'on a déjà tout lu. Je ne suis pas sensible à ce genre de critique creuse de la condition humaine que l'on peut interpréter comme on le souhaite tellement le vide laisse place à toute interprétation. Montrer que certaines existences s'apparentent à ne pas exister du tout est un des sujets qui me passionne le plus mais il ne m'a pas... Lire l'avis à propos de Bartleby le scribe

1

PostsBartleby le scribe

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce livre ?

Critiques : avis d'internautes (15)

Bartleby le scribe
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Ah, Bartelby ! Ah, humanité !

Étrange récit que celui-ci, et étrange personnage que celui de Barleby. Car ce qui prend dès le départ l’apparence d'une satire sociale se termine en une méditation ô combien désespérée sur l'humanité. C'est un texte qui, bien que court, est tellement riche qu'on n'en finirait pas de le décortiquer et de l’analyser. Et pourtant, il se lit d'une traite, sans donner l'impression au lecteur... Lire l'avis à propos de Bartleby le scribe

4 6
Avatar Cthulie-la-Mignonne
9
Cthulie-la-Mignonne ·
Découverte
Critique de Bartleby le scribe par Kogepan

"Bartleby" est une œuvre bien énigmatique, au travers de laquelle Melville construit une métaphore singulière de la mort par le biais du personnage éponyme qui refuse, consciemment mais sans animosité, de faire ce qu'on lui demande au bureau. Pas seulement pas fainéantise, aussi parce que tout ça, c'est bien vain finalement. Après tout on a tous connu ce sentiment. Mais avec ce court roman... Lire la critique de Bartleby le scribe

14
Avatar Kogepan
8
Kogepan ·
Avis Karaziel, Bartleby, le scribe indomptable…

Bartleby le scribe, parue en 1853 est une nouvelle d'Herman Melville d’une soixantaine de pages captivante et énigmatique. Petite description... L’avoué (homme de loi ou juriste) de Wall Street obtient une promotion et décide donc d’embaucher un nouveau scribe en la personne de Bartleby, venu de nulle part, mais qui lui semble compétent et équilibré au point de pouvoir être son bras droit et... Lire l'avis à propos de Bartleby le scribe

10
Avatar Karaziel
9
Karaziel ·
Critique de Bartleby le scribe par GwenDo

Ce court roman de Melville (70 pages) est une petite curiosité. Plus que cela : une petite merveille ! Son style fluide et efficace propose une subtile alliance d’humour, d’absurde et de mélancolie. Bartleby est de ces héros qui touchent par leur humanité, leur simplicité et leur part de mystère. Découvrir Bartleby, c’est s’attacher à lui, d’une manière inexplicable et indéfectible ; c’est... Lire la critique de Bartleby le scribe

5
Avatar GwenDo
10
GwenDo ·
Esquive et résistance.

Il y a une espèce de contrariété que j'éprouve à chaque lecture de la - très radicale - politesse « I would prefer not to », qui jamais n'est complétée d'un quelconque post-scriptum. Si Bartleby s'exprime parfois, il ne s'explique jamais, et j'en ressors toujours un peu plus rembruni. Sans avoir à mobiliser quelque érudition, il s'établit bien vite pour le plus... Lire la critique de Bartleby le scribe

3
Avatar Raphaël
10
Raphaël ·
Toutes les critiques du livre Bartleby le scribe (15)
Vous pourriez également aimer...