Et quelque fois je lis comme un grand livre

Avis sur Et quelquefois j'ai comme une grande idée

Avatar Manu Coundouris
Critique publiée par le

C'est la première fois que je me fais avoir par un livre; et pas dans le mauvais sens du terme. C'est tout d'abord la couverture qui a titillé mon œil de Lynx grâce au splendide travail de la maison d'édition "Monsieur Toussaint Louverture" dont je parlerai après. Le petit autocollant "chef d'œuvre" m'a également fait m'arrêter même si bon, on peut également le coller sur un roman de Marc Lévy (Pardon Marc..). Excellemment noté un peu partout, c'est donc sous mon bras musclé que ce pavé est sorti de la librairie. Bon je vous le dit tout de suite, ça a été une claque. C'est un roman exigent avec moult changements de narrateurs mais Ken Kesey distille à chaque fois assez d'indices pour que l'on ne se perde pas. L'histoire est assez complexe en ce sens qu'elle implique beaucoup de personnages (principaux et secondaires) mais l'écriture très cinématographique (enfin, c'est mon avis) est un autre élément qui permet de toujours s'y retrouver. Je ne vous pitch donc pas l'histoire mais si vous chercher un roman aussi exigeant que gratifiant, foncez. Certaines scènes de ce livre resteront longtemps gravées dans ma rétine et donc pour le coup, il mérite amplement son autocollant "Chef d'œuvre". Place maintenant à la maison d'édition: La première chose qui m'a frappée, c'est le "merci" juste à côté du prix sur la jaquette arrière. Ce n'est peut-être pas grand-chose mais j'ai moins de scrupules à donner mon argent à une maison d'édition qui me remercie au préalable. Ensuite, la qualité de l'objet est quasi parfaite pour un livre "de poche"; le soin et l'attention apportés à ce roman fait vraiment du bien. On sent tout de suite que les éditions "Monsieur Toussaint Louverture" aiment les livres et ne se moquent pas du lecteur et ça, franchement, c'est assez rare que pour être signifié. Bon, je leur fait de la pub mais vous, amoureux des livres, tâtez le de vos mains expertes et vous comprendrez ce que je veux dire. (et si la maison d'édition lit ma critique et qu'elle veut me remercier pour mes compliments, elle peut m'envoyer plein d'autres livres; merci d'avance)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 306 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Manu Coundouris Et quelquefois j'ai comme une grande idée