Couverture Invisible

Invisible

(2009)
12345678910
Quand ?
7.2
  1. 0
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 14
  6. 35
  7. 67
  8. 72
  9. 33
  10. 5
  • 235
  • 16
  • 59
  • 6

New York, 1967: un jeune aspirant poète rencontre un énigmatique mécène français et sa sulfureuse maîtresse. Un meurtre scelle bientôt, de New York à Paris, cette communauté de destins placés sous le double signe du désir charnel et de la quête éperdue de justice. Superbe variation sur "l'ère du...

Match des critiques
les meilleurs avis
Invisible
VS
Le principe baroque du récif dans le récit

Un presque 4 mains élégant de virtuosité baroque dans la forme du récit, où les velléités littéraires s'entrecroisent à la cadence des hypothèses, faux-semblants et autres aventures. Auster nous refait visiter le Paris que les moins de vingt ans ne peuvent plus connaitre, dresse un pont sur l'Atlantique et nous fait partager des tranches de vies littéraires qui se nourrissent de rapports complexes dans ces creusets romanesques. Un roman sur les regrets, le cynisme, le mensonge, la puissance...

3 1
Avatar Radium Girl
5
Radium Girl
Une mauvaise mayonnaise

Pour réussir une mayonnaise, les ingrédients seuls ne suffisent pas. Le coup de main, la magie de l'alchimie et une implication audacieuse sont les clés du succès. Et c'est, métaphoriquement, ce qui fait défaut à ce roman. Rien ne "prend" malgré tous les thèmes austeriens présents ici : l'inévitable mise en abîme (Auster l'écrivain qui écrit sur un écrivain qui écrit lui-même sur lui-même, bref), la dèche du narrateur, les personnages aux intentions troubles et prisonniers de leurs choix, les... Lire la critique de Invisible

11

Critiques : avis d'internautes (12)

Invisible
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Je ne vois pas...

Sans doute y a-t-il eu une erreur à l'impression... Je ne vois que ça... Cette quatrième de couverture qui sous-tend un récit plein de suspens, au style riche et complexe, un "sommet d'art narratif" ne peut être celle du roman passablement insipide que j'ai lu... Paul Auster a décidé d'écrire son histoire en patchwork, utilisant la mise en abîme et les ressorts de l'épistolaire pour mieux... Lire la critique de Invisible

6 5
Avatar Nathayla
6
Nathayla ·
Critique de Invisible par Plume

Lecture troublante que celle de ce roman ! Je vais toutefois essayer de vous en rendre compte au mieux. Tout d'abord, et ce dès les premières pages, on ne peut que s'incliner devant la virtuosité de la plume d'Auster. Les mots sont puissants, évocateurs tout en restant légers et digestes, une efficacité qui ne retire rien au plaisir procuré par les phrasés ; une partition accessible mais jouée... Lire la critique de Invisible

4
Avatar Plume
6
Plume ·
Découverte
Critique de Invisible par Laura Thieblemont

Décidémment, je ne retrouverai jamais le plaisir éprouvé dans "la musique du hazard" ou "la trilogie newyorkaise". Âmes chastes ou prudes s'abstenir, Auster surfe sur l'érotico-décadent et s'enflamme dans une longue relation fraternelle incestueuse. Clichés parisiens à gogo, le livre est bouclé sur une non fin, qui laisse pantois. Tout cela pour ça! Lire la critique de Invisible

3
Avatar Laura Thieblemont
4
Laura Thieblemont ·
Critique de Invisible par Sophia

Comme toujours avec Auster, l'envoûtement est au rendez-vous, la sauce prend, oui, mais l'histoire racontée est troublante, moins onirique que d'ordinaire, plus fantasmatique, c'est l'histoire d'un auteur qui rate sa vie, qui passe à côté des choses, et rencontre un type totalement barjot. Ce récit d'une vie manquée est trop frustrant pour être véritablement magique, mais on a quand même quelque... Lire la critique de Invisible

Avatar Sophia
7
Sophia ·
Du grand Paul Auster

Avec Invisible, Auster est de retour avec ce qu'il fait de mieux, du récit entre les USA et Paris, des existences étonnantes qui arrivent à des personnes dont le destin aurait pu rester ordinaire. Il y a toujours le plaisir des mots, un univers littéraire, des questionnements universels. Le livre à ne pas louper cet été. Lire l'avis à propos de Invisible

Avatar Semioblog
9
Semioblog ·
Toutes les critiques du livre Invisible (12)
Vous pourriez également aimer...