Couverture L'Art de perdre

Critiques de L'Art de perdre

Livre de

Tant de choses semblent si pleines d’envie d’être perdues que leur perte n’est pas un désastre

La vie de mon grand-père (…) si on pouvait la regarder au travers de ses paroles et bien on distinguerait deux silences, qui correspondent aux deux guerres qu’il a traversées. La première, de 39-45, il en est ressorti en héros et alors son silence n'a fait que souligner sa bravoure et l’ampleur de ce qu’il avait eu à supporter. On pouvait parler de son silence avec respect,... Lire la critique de L'Art de perdre

26 31
Avatar No_Hell
8
No_Hell ·

Critique de L'Art de perdre par nico94

Attention : SPOILS Avec « l’art de perdre » Alice Zeniter nous livre ici un roman largement autobiographique et donc inspiré par sa propre histoire familiale, roman portant sur 3 générations de kabyles algériens, harkis et exilés en France. Elle nous entraîne dans une véritable saga et ce livre apparaît comme son œuvre à la fois la plus ambitieuse et la plus réussie. Le grand père... Lire l'avis à propos de L'Art de perdre

9 8
Avatar nico94
8
nico94 ·

Critique de L'Art de perdre par François CONSTANT

« L’art de perdre » écrit par Alice ZENITER est la troublante histoire du silence de deux nations conduisant à la perte de paroles, donc de mémoire, de trois générations, celles d’Ali, Hamid et Naïma. Le premier, montagnard Kabyle, a servi la France en Algérie. Et la France a fait de lui un ‘Harki’, autant dire un pestiféré en France, un homme à taire, à oublier, à enfouir dans une Histoire... Lire l'avis à propos de L'Art de perdre

14
Avatar François CONSTANT
8
François CONSTANT ·

Kabyles et harkis

Trois générations, trois personnages principaux : Ali, Hamid et Naïma. C'est à travers eux, et ceux, nombreux, qui les côtoient, que Alice Zeniter raconte dans L'art de perdre l'histoire d'une famille kabyle, de l'Algérie à la France, de 1930 à aujourd'hui. Un récit fracassé contre les parois de la grande Histoire, à commencer par la guerre pour l'indépendance. Du souffle, la romancière n'en... Lire l'avis à propos de L'Art de perdre

16
Avatar 6nezfil
8
6nezfil ·

Born to lose

Une fresque familiale et historique qui se déroule sur trois générations, entre l'Algérie (la Kabylie, pour être plus précis) et la France, depuis les années 50 jusqu'à notre époque. Il y est bien entendu question de la guerre d'Algérie, puis de l'immigration, ici contrainte, puisque la première génération, plus par hasard que du fait d'un véritable choix, va se retrouver dans le camp des... Lire la critique de L'Art de perdre

12 3
Avatar Marcus31
8
Marcus31 ·

L'art de se retrouver...

Naïma ne va pas bien et son mal vient d'un silence, de mots qui n'ont pas été prononcés et que l'on a tus parce qu'ils faisaient mal. Les dire aurait été remuer le couteau dans une plaie encore à vif. Mais Naïma ne peut se construire sur du vide, elle a besoin de remplir cet espace vacant qui lui donne le vertige et la nausée. Elle veut savoir. Elle veut connaître le passé de son grand-père,... Lire l'avis à propos de L'Art de perdre

12 1
Avatar lireaulit
10
lireaulit ·

La France de mon enfance

Alice Zeniter a écrit le roman que j’ai envie d’écrire depuis mes 18 ans, mais pour lequel je n’avais pas le talent. La France de mon enfance, c’est le titre d’une magnifique chanson d’Enrico Macias. Il y parle de paix fragile, de soleil, d’oliviers. De pleurs et d’absence également. Il y a un peu de tout ça dans La France de mon enfance, aussi. Pourtant né trente-deux ans après... Lire l'avis à propos de L'Art de perdre

9 1
Avatar Quentin Boussarie
9
Quentin Boussarie ·

Impressionnant de justesse

Le parfait mélange entre récit historique, roman et autobiographie. Ce livre a avant tout une utilité sociale majeure. En effet, on sent bien qu'Alice Zeniter s'est donné la tâche de rappeler combien la France a les mains sales en ce qui concerne son passé colonialiste (si on peut vraiment parler de passé) et plus particulièrement, son rapport à l'Algerie dans les... Lire la critique de L'Art de perdre

4
Avatar Lenarines
10
Lenarines ·

Renoncer pour mieux se trouver

Dans ce roman trois générations nous racontent leur Algérie mais aussi, en miroir, leur France. Ali, celui qui a vécu sur et pour la terre d'Algérie, est l'image du déraciné. Réfugié d'un pays sans guerre puisqu'il n'y a que des "événements", produit d'un conflit fratricide qui le laisse sans patrie, il est cette première génération qui subit plus qu'elle choisit et dont le seul refuge est... Lire l'avis à propos de L'Art de perdre

7
Avatar BS44
8
BS44 ·

L'Art d'être

Ce livre a reçu le Prix Landerneau des Lecteurs 2017 (décerné par les lecteurs des Espaces Culturels E. Leclerc) ainsi que le Prix du Monde 2017 et le Prix des libraires de Nancy et des journalistes du Point. Quelqu’un m’a dit : « l'ouvrage que je vous recommande, c'est l'Art de perdre d'Alice Zeniter. […] Je pense que ce roman pourrait vous plaire. C'est un pavé mais il se lit très vite ».... Lire l'avis à propos de L'Art de perdre

7 2
Avatar Philou33
9
Philou33 ·