à boire et à manger

Avis sur L'Utopie

Avatar Moizi
Critique publiée par le

Bon l'Utopie ça fait genre depuis la troisième que j'en entends parler, que mes profs me le conseillent et bien cinq ans que je l'ai dans ma bibliothèque... je suis un type prenant son temps.

Alors je ne vais pas dire que je suis déçu ou autre, mais c'est exactement ce à quoi je m'attendais, on ne m'avait pas menti sur la marchandise, une description très factuelle des us et coutumes, des lois sur l'île d'Utopie. Alors la question est : qu'est-ce-que ça vaut ? Ben ça vaut que ça suce pas mal Platon et que lui et moi sommes en froid, mais bon ça me fait dire qu'il faudrait peut-être que je laisse une seconde chance à la République, l'idée du roi philosophe ne me déplaît pas.

Cependant, si l'idée globale de l'Utopie est chère à mon coeur, je pense que ce qui me plaît aujourd'hui n'est pas du tout ce qui m'aurait plu à l'époque où il m'avait été conseillé. J'aurai aimé l'idée d'égalité, l'absence d'argent (bon c'est toujours le cas), alors qu'aujourd'hui j'apprécie l'idée d'esclavage, le fait que ça soit une forme de patriarcat, etc. Pas que j'ai changé de bord ou autre, mais juste que mes idées politiques se sont affinées et si je suis tout comme les utopiens contre les débauches de richesses, quelque part je me suis mis à aimer l'autorité (mais seulement lorsqu'elle ne s'applique pas à moi).

J'aime l'idée du partage des tâches, que tout le monde doit faire de l'agriculture, c'est bien ça. Que les seuls métiers sont des métiers utiles. Qu'il n'y a pas d'avocat, que les lois sont simples, etc. C'est que des bonnes choses tout ça et comme conclut More, je souhaite que mon État s'en inspire... (sauf que nous on est dans le contraire total).

Bref c'est très intéressant, même si forcément il y a des choses avec lesquelles je ne suis pas d'accord, notamment sur la religion à laquelle il faudrait se référer tout le temps pour penser sagement... putain tu la sens l'influence platocienne (et chrétienne) ?

Sauf que depuis mon adolescence c'est mon rapport à ma propre liberté qui a changé, je ne veux pas qu'on me dise ce que je dois faire, à quelle heure, etc. Je pense certes qu'on doit le dire à la masse, parce qu'elle doit être dominée, mais moi ne me faites pas chier, foutez-moi la paix et laissez-moi vivre seul avec mes poules et mes carottes.

Je vois les influences du bouquins et ce qu'il a influencé en partie et c'est vraiment une pièce maîtresse, cependant elle est un peu trop moralisatrice pour moi, elle veut trop oeuvrer pour le bien, or comme le disait Nietzsche, les socialistes à force vouloir ôter la souffrance, vont aussi ôter la joie. L'un de va pas sans l'autre, si on édulcore tout, ben forcément on édulcore aussi le bien. Mais bon dans une vision chrétienne on est récompensé dans l'au-delà... mais encore faut-il y croire...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1138 fois
6 apprécient

Autres actions de Moizi L'Utopie