Passion silencieuse

Avis sur Lettre d'une inconnue

Avatar Sarah Beaulieu
Critique publiée par le

Il est difficile de ne pas s’attacher à Zweig, à ce style à la fois fluide et dense, à sa maîtrise stupéfiante de la conduite d’un récit. Tout autant qu’à ces personnages dont il aime parler; des caractères violents, à la limite parfois de la caricature, et qui pourtant échappent à la déformation involontaire des natures trop passionnées.

C‘est un mélange de passion et de folie; douloureuses et muettes. L’attente et le désir, l’un toujours après l’autre, dans un temps qui semble long car il se répète. Finalement, il ne se passe pas grand-chose. La jeune fille de la lettre, devenue femme, n’a pour unique pensée que celle de son amour, de cette vénération immodérée pour un homme qu’elle ne croisa que peu de fois, et qui inspira pourtant sa vie, ou plutôt son absence de vie. Car l’existence de l’héroïne de Zweig n’a plus lieu d’être en-dehors de ces seuls fantasmes. C’est une femme qui n’a de véritable caractère que dans sa passion unique. Passé ce trait qui, en mettant ainsi en relief les fadeurs de la jeune femme, pourrait d’abord agacer, le récit est une merveille. Il est facile de retrouver chez cette femme, toute faible qu’elle paraisse d’abord, des attitudes et des jugements qui, peut-être, auraient été les nôtres. Et on finit par admirer la constance de ses sentiments, au-delà de sa déraison, sans doute pour sa déraison.

Je ne vois de talent véritablement essentiel pour un écrivain que l’empathie.
L’écriture de Zweig a ceci de remarquable qu’elle sait trouver son écho chez ceux qui le lisent. C’est un sondeur discret de l’âme humaine.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 465 fois
3 apprécient

Autres actions de Sarah Beaulieu Lettre d'une inconnue