Et vous, vous étiez où quand votre pays est devenu une dictature?

Il y a des livres dont la lecture, sans être particulièrement laborieuse, peut tirer en longueur; il y en a d’autres qui se dévorent plus qu’ils ne se lisent. Little Brother, de Cory Doctorow, tombe clairement dans la seconde catégorie.


Little Brother raconte comment, à la suite d’une attaque terroriste, San Francisco devient une sorte d’État policier sous la coupe arbitraire de Département de la sécurité intérieure américain (Department of Homeland Security, DHS). Il raconte surtout comment un ado (le narrateur) se retrouve mis au secret pendant plusieurs jours parce qu’il se retrouvait au mauvais endroit au mauvais moment — et surtout son combat pour mettre un terme aux agissements du DHS.


Le fait que le protagoniste ait dix-sept ans est probablement le seul indice qui puisse classer ce bouquin dans la catégorie (honnie par les « lecteurs sérieux ») des romans pour ados. C’est une histoire complexe, bien plus en demi-teintes que ce qu’il paraît au premier abord. C’est également la base d’une vraie réflexion politique – certes très américaine, mais dont beaucoup des thèmes sont communs à tous les régimes démocratiques actuels.


On y parle d’Internet, de cryptographie, de sécurité, de terrorisme, de contre-culture; Cory Doctorow, qui est également le rédac-chef du site BoingBoing, connaît son sujet et, en plus, a un style nerveux, qui colle bien au rythme du livre, et agréable. Son protagoniste n’est ni un chouineur surhormoné, ni un Mary-Sue omnipotent et invincible; en un mot, il est crédible, de même que l’histoire. Qui plus est, le glissement totalitaire sous couvert de sécurité nationale qui est au cœur de l’intrigue de Little Brother est décrit avec suffisamment de justesse pour être réellement terrifiant.


Je n’irai pas jusqu’à dire que c’est un livre parfait, principalement parce que l’idée de voir une bande de collégiens (au sens genevois du terme) mettre en échec l’administration américaine est un peu exagérée. J’ai cependant adoré ce livre: Cory Doctorow écrit très bien, on a envie d’aimer ses personnages et son intrigue tient suffisamment la route pour invoquer la suspension d’incrédulité.


Et vous ne savez pas la meilleure? Little Brother est dispo gratuitement au téléchargement sous licence Creative Commons. Gratuit comme dans « bière gratuite ».

SGallay
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à sa liste Top 10 Livres

Le 15 juillet 2015

3 j'aime

5 commentaires

Little Brother
Enorah
10

Critique de Little Brother par Enorah

A l'heure où se pose la question de la protection de nos données personnelles sur Internet avec la récente révélation du logiciel PRISM, ce livre aborde un sujet brûlant. Celui-ci se pose en quelque...

il y a 8 ans

3 j'aime

4

Little Brother
SGallay
9

Et vous, vous étiez où quand votre pays est devenu une dictature?

Il y a des livres dont la lecture, sans être particulièrement laborieuse, peut tirer en longueur; il y en a d’autres qui se dévorent plus qu’ils ne se lisent. Little Brother, de Cory Doctorow, tombe...

il y a 7 ans

3 j'aime

5

Little Brother
zemoko
8

Société sous surveillance

« Little Brother » a été publié en 2008 mais, lu en 2017, il est plus que troublant. Cory Doctorow l’a écrit comme une dystopie se passant dans un futur proche. Il décrit comment une société déjà...

il y a 5 ans

1 j'aime

Sunstone, tome 1
SGallay
8

Je n'aime pas le BDSM, mais...

Vous vous souvenez de la série « je n’aime pas N, mais… »? Eh bien Sunstone, bande dessinée signée Stjepan Šejić, en est une nouvelle illustration, avec en N le BDSM. Principalement parce que...

il y a 7 ans

12 j'aime

The Tick
SGallay
8
The Tick

Les superhéros sont un genre trop débile pour le laisser à des gens sérieux

Arthur n’est pas quelqu’un de normal. Déjà, il vit dans un monde où les super-héros sont une réalité. Ensuite, il est persuadé que le Grand Méchant disparu il y a plusieurs années, est encore en vie...

il y a 4 ans

8 j'aime

1

Eonian
SGallay
8
Eonian

Black-metal choucroute-licorne

Si, il y a dix ans, on m'avait dit qu'un jour j'achèterais du black-metal et qu'en plus, j'aimerais ça, j'aurais ricané. Bon, à l'époque, je ne savais pas non plus que Bathory était du black-metal...

il y a 4 ans

8 j'aime