👋   Pour votre plus grand bonheur, SensCritique déménage ses serveurs. Du coup, ça va peut-être un peu bugger. Déso pas déso.
Couverture Nana

Nana

(1880)
12345678910
Quand ?
7.4
  1. 3
  2. 11
  3. 19
  4. 42
  5. 106
  6. 291
  7. 673
  8. 662
  9. 251
  10. 123
  • 2.2K
  • 105
  • 796
  • 35

Dans les dernières années du Second Empire, quand Nana joue le rôle de Vénus au Théâtre des Variétés, son succès tient moins à son médiocre talent d'actrice qu'à la séduction de son corps nu, voilé d'une simple gaze. Elle aimante sur scène tous les regards comme elle attire chez elle tous les...

Match des critiques : les meilleurs avis Nana
VS
Avatar ClementLeroy
9
La chair est triste, hélas.... Un grand roman !

Bonjour à tous, « Elle devenait une force de la nature, un ferment de destruction, sans le vouloir elle-même, corrompant et désorganisant Paris entre ses cuisses de neige, le faisant tourner comme des femmes, chaque mois, font tourner le lait. » "Toute une société se ruant sur le cul..." "Un personnage complètement obscène", c'est ainsi que Zola parlait de Nana. Elle l'est! Elle est obscène, ridicule, frivole, charmante, charmeuse, lubrique, dépravée, naïve, simple. Oui...

4
Nope.

Je ne sais pas pourquoi je n'ai pas accroché à ce livre. Probablement parce que, bien que j'aime le théâtre, je déteste les livres qui racontent des pièces, au moins autant que ceux qui racontent des soirées interminables où il ne se passe rien. Tout ça pour dire que je me suis arrêtée au premier tiers du livre, juste après la soirée chez Nana qui m'a tuée d'ennuie, quand j'ai vu qu'on repartait encore au théâtre. Erreur de ma part ? Sûrement, Nana avait l'air tout à fait... Lire l'avis à propos de Nana

PostsNana

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce livre ?

Critiques : avis d'internautes (15)

Nana
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Belle peinture.

D'après moi, un livre c'est une rencontre et comme le disait Marcel Proust « La lecture est une amitié. ». Si j'avais essayé de lire ce livre il y a un an je suis persuadée qu'il ne m'aurait pas autant plu. Tout ça pour dire aux lecteurs qui n'ont pas "accroché" : Réessayez. Parce que ce livre en vaut la peine ! On retrouve dedans une critique de la bourgeoisie sans pour autant être face à... Lire la critique de Nana

10 2
Avatar AlexCarson
10
AlexCarson ·
Critique de Nana par KarimMiske

Ce livre raconte le suicide de la partie de l'aristocratie qui ne supporte pas l'idée de renoncer à son rang, à ses privilèges passés en se fondant dans la grande bourgeoisie. Une jeunesse dorée magnifique et odieuse qui refuse l'idée, à ses yeux, insupportable de bassesse portée par Tancrède dans "Le guépard" : « pour que tout reste comme avant, il faut que tout change... » Quoi de plus beau... Lire l'avis à propos de Nana

7 2
Avatar KarimMiske
8
KarimMiske ·
"À neuf heures, la salle du théâtre des Variétés était encore vide."

Zola poursuit dans ce neuvième tome des Rougon-Macquart sa description du Second Empire. Son thème de prédilection, la putréfaction du corps social (terme qu'il emploie à plusieurs reprises), prend ici pour terreau l'aristocratie, et en partie la très grande bourgeoisie. Nana, bien sûr, est celle par qui le scandale arrive, par qui la propagation se fait. Ce livre est donc la parfaite... Lire l'avis à propos de Nana

2 3
Avatar cecile0187
7
cecile0187 ·
Critique de Nana par Zofhiel

Ce n'est pas un livre à lire par petits bouts dans les transports : beaucoup de personnages donc on s'y perd un peu quand on reprend sa lecture à brûle-pourpoint. Surtout qu'avec la liseuse, faire des aller-retours dans le livre pour re-situer, ce n'est pas pratique. D'ailleurs, je commençais à me poser la question de passer à une autre lecture, quand enfin, tout a semblé avoir un sens et du... Lire la critique de Nana

3
Avatar Zofhiel
7
Zofhiel ·
Découverte
Avec Nana c'est pas pour toujours

9ème tome des Rougon-Macquart, on retrouve ici Anna la fille déjà très dévergondée de Gervaise, la blanchisseuse de l’Assommoir. Son plan semble avoir réussi, après avoir pas mal galéré de bordel en bordel, elle fréquente enfin les hommes les plus fortunés de Paris, se fait un nom, et croque à pleine dents la fortune de ses amants. Tel un parasite tueur, elle doit régulièrement... Lire la critique de Nana

2
Avatar alb
7
alb ·
Toutes les critiques du livre Nana (15)
Vous pourriez également aimer...