👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Dans la lignée de l'Envers et l'Endroit, Albert Camus signe ici son deuxième essai publié en 1938.
Entre l'essai et la nouvelle parfois, l'auteur algérien narre ses différentes visites dans plusieurs lieux et de son état d'esprit de l'époque.
L'oeuvre, très courte, est un appel terrestre. Un appel, à la simplicité. Celle de la beauté du monde, de la jouissance de la simplicité. Un manifeste hédoniste en quelque sorte. Camus nous transporte et nous rappelle à quel point la vie est si belle et si simple. La poésie de ce livre embellit notre vision du monde, Camus appelle à dire Oui. Oui au soleil et à la mer, à cette puissance qui illumine notre être tout entier. À savourer la beauté de notre globe terrestre.


Mer, campagne, silence, parfums de cette terre, je m'emplissais d'une vie odorante et je mordais dans le fruit déjà doré du monde, bouleversé de sentir son jus sucré et fort couler le long de mes lèvres.
Albert Camus, Noces.


La description de ces lieux (Tipasa, Djémila ou encore Alger) font naître chez l'auteur une philosophie si touchante et entreprenante. Le temps influe réellement sur le tempérament de l'auteur à chaque ligne (le vent à Djémila entraîne un chapitre plus sombre que le soleil présent à Tipasa). Le philosophe relève aussi, dans son essai, la nécessité de se déposséder de tout. Notre corps, nos mythes, nos habits, nos espoirs, notre histoire est de revenir à l'essentiel. C'est à dire la vie, tant que cette dernière existe et que "la porte fermée de la mort", pour reprendre Noces, n'intervient pas. La mort viendra, mais d'abord il y a ce passage si tumultueux et exquis de la vie.


J'ai trop de jeunesse en moi pour savoir parler de la mort
Albert Camus, Noces.


Une exaltation lyrique, envoûtante et palpable. Camus l'hédoniste nous propose sa méthode de vie et l'appel, sans condition, à la vie. Celle d'un athée qui, au lieu de chercher ce qu'il y a après la mort, cherche ce qu'il y a pendant la vie. Albert Camus, essaie, avec cette plume si plaisante, de retransmettre l'émotion vécue et ce que le corps a pu percevoir dans ces moments exaltants. Un essai empirique d'un intellectuel qui place non pas son cerveau mais son corps en premier lieu, en premier spectateur d'un merveilleux spectacle, celui que nous distribue le monde.


Car pour un homme, prendre conscience de son présent, c'est ne plus rien attendre.
Albert Camus, Noces.


La jeunesse, ce moteur de la vie que félicite Camus dans son oeuvre. La jeunesse algéroise qui profite de la vie est exemplaire selon l'auteur de l'Etranger. Elle vit au présent. C'est à dire à la meilleure des manières. Aucun recours à une transcendance divine d'une hypothétique future vie, la jeunesse prend conscience du prix inestimable de cette vie unique terrienne. Camus, lui aussi jeune à l'époque, dit Oui à la vie. Il est le reflet de cette jeunesse algéroise hédoniste et épicurienne. Noces est une apologie de cette affirmation universelle à la vie.


Ce peuple tout entier jeté dans son présent vit sans mythes, sans consolation
Albert Camus, Noces.


Un appel dionysien magistralement poétique au spectacle du monde que nul doit se priver. À savourer pour se remémorer la simplicité et l'innocente absurdité, de notre existence dans ce bas-monde.

GustavoFring
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les meilleurs livres d'Albert Camus

il y a 6 ans

12 j'aime

5 commentaires

Noces
ameliehyacinthinus
9
Noces

A la merveille

Par pure curiosité ( et peut être par manque d'inspiration, ou que sais je encore), je me suis mise ces dernières semaines à lire le programme des oeuvres du concours de l'agrégation de lettres...

Lire la critique

il y a 5 ans

10 j'aime

3

Noces
Tobias_Machulski
10
Noces

Grand plaidoyer pour la vie à l'image de l'homme simple d'un pays qui n'est plus...

et qui était l'Algérie française. Camus nous livre la peinture d'un peuple dont il est issu et qu'il adore, un peuple simple "sans religion et sans idoles". Un peuple d'hommes qui vivent pour la vie...

Lire la critique

il y a 7 ans

8 j'aime

9

Noces
Clathy
10
Noces

Le droit d'aimer sans mesure.

Un essai magnifique de Camus qui m'a véritablement transportée. Il m'a fait vivre, aimer cette vie si bien décrite et rendue de nouveau vivante devant nos yeux. Une vie qui est belle parce que finie...

Lire la critique

il y a 8 ans

2 j'aime

1

Noces
GustavoFring
9
Noces

Le mariage avec la vie

Dans la lignée de l'Envers et l'Endroit, Albert Camus signe ici son deuxième essai publié en 1938. Entre l'essai et la nouvelle parfois, l'auteur algérien narre ses différentes visites dans...

Lire la critique

il y a 6 ans

12 j'aime

5

Risibles amours
GustavoFring
9

Naissance d'un génie

7 nouvelles, toutes différentes mais toutes similaires à la fois, voilà ce paradoxe qui rend si attrayant et excitant le livre Risibles Amours quand on le lit. Durant tout le livre, Kundera excelle...

Lire la critique

il y a 6 ans

10 j'aime

L'Envers et l'Endroit
GustavoFring
9

La source de toute une oeuvre

Rédigé en 1935 et 1936 L'envers et l'endroit est la première véritable oeuvre d'Albert Camus, âgé seulement de 24 ans. Dans sa préface, publié elle en 1958, deux ans avant sa mort, l'algérien de...

Lire la critique

il y a 6 ans

8 j'aime