Couverture Phèdre

Phèdre

(1677)
12345678910
Quand ?
7.6
  1. 40
  2. 36
  3. 75
  4. 181
  5. 480
  6. 1039
  7. 2092
  8. 2205
  9. 1180
  10. 722
  • 8.1K
  • 362
  • 1.3K
  • 27

Phèdre, épouse de Thésée, est amoureuse d'Hippolyte, son beau-fils qui a l'intention de quitter la ville retrouver son amour Aricie, un clan ennemi.

Match des critiques
les meilleurs avis
Phèdre
VS
Critique de Phèdre par Anonymus

"Aimer Phèdre, c'est pas facile", aurait pu dire notre (ancien) petit président, s'il avait la moindre idée de l'existence de cette pièce. En fait, ça dépend de tout un tas de trucs compliqués, qui sont le plus souvent dus au hasard : a-t-on eu un bon prof de français, au lycée ? aime-t-on le Grand Siècle et la mythologie ? croit-on en l'universalité de l'expérience tragique ? a-t-on confiance dans le jugement de Proust ? Personnellement, j'ai du mal avec Wagner, mais passons....

63 9
Critique de Phèdre par LadyDylan

J'aime plutôt bien la tragédie, en général. Le monologue d'Antigone (dans la version d'Annhouil) sur ses rouages m'avait ému aux larmes ; je l'avais appris par coeur. Je dis ça pour situer : j'étais plutôt en bonnes dispositions pour la Phèdre, à la base, malgré le cours de français. Je l'avais lu. Moui. Lisant plutôt vite, je ne m'étais pas infligée trop longtemps les tourments de son hésitation. Le pitch n'était pas plus con qu'un autre, surtout de cette époque là, et l'écriture était jolie.... Lire la critique de Phèdre

3

Critiques : avis d'internautes (32)

Phèdre
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
"Phèdre" ou "Quand le drama s'invite à ta surprise-party"

Je pense qu'un mec comme Racine, ça devait pas être facile tous les jours d'écrire. Ouais ça parait vraiment débile comme raisonnement, une énorme énormité, mais laissez-moi m'expliquer : le mec il veut du parfait. Symétrie parfaite, triangle parfait, rupture parfaite, style parfait, intrigue parfaite, tout doit être tellement ciselé pour entrer dans son idéal esthético-narratif qu'à la fin... Lire l'avis à propos de Phèdre

2 2
Avatar Antevre
8
Antevre ·
Découverte
les mots à la bouche

Bon j'édite cette critique aussi. Ca fait partie de mes bonnes résolutions : développer les critiques de mes œuvres préférées. Cela dit, critiquer Racine, ça peut vite tourner court. Donc je ne critique pas Phèdre. Je raconte mon amour pour Phèdre, beaucoup plus simple. Au départ, je n'aime pas cette pièce. Imposée au collège, puis au lycée, en classes de seconde et 1èreL, trop de tirades... Lire la critique de Phèdre

12 8
Avatar EIA
10
EIA ·
Les feux de l'amour version élitiste

Les alexandrins de Racine ont des vertus thérapeutiques pour peu qu'on s'essaie de les comprendre et d'en apprécier le dosage parfait. Ce type a quand même réussi à transformer de banales histoires amoureuses / de cul / de haine en drames poignants. Cette longue pièce n'est même pas si difficile à jouer du fait des rimes et du rythme qui facilitent grandement la mémorisation. Il est vrai que... Lire la critique de Phèdre

13 2
Avatar Emphiris
9
Emphiris ·
La fille de Minos et de Pasiphaé

Il a un adage qui dit que les livres qu'on étudie en classe nous ennuie terriblement, he bien c'est faux avec Phèdre. Au contraire, il est intéressant d'étudier l'art qu'avait Racine pour composer ces terribles alexandrins qui nous émeuvent. Cette pièce est sûrement le chef d'œuvre du roi dramaturge, car elle offre une atmosphère tragique digne des pièces de Sophocle et d'Euripide. Phèdre est... Lire la critique de Phèdre

4
Avatar Mansfield
9
Mansfield ·
Et Racine qui baillait aux corneilles...

Pas la peine de lire cette critique si vous adorez la pièce, je la déteste, ça n'engage que moi et je ne veux pas polémiquer. C'est beau, c'est magnifique, c'est génial. Sans doute. Mais c'est chiant. Je suis désolé de m'en tenir là pour critiquer une telle pièce, un chef d'oeuvre de Racine etc etc mais franchement, cette pièce, je ne peux pas et pourtant j'ai l'habitude de supporter l'ennui.... Lire l'avis à propos de Phèdre

13
Avatar Thomas Husar-Blanc
3
Thomas Husar-Blanc ·
Toutes les critiques du livre Phèdre (32)