Une affaire qui ne roule pas

Avis sur Roadmaster

Avatar Guillaume L.
Critique publiée par le

Une nouvelle (il y en a peu) déception avec Stephen King pour ma part, après La petite fille qui aimait Tom Gordon. Le hasard veut que les livres aient été publiés à 4 ans d'intervalle.

Sauf qu'ici, en plus de sortir du Maine, je trouve que l'auteur sort surtout de l'aspect humain qui est d'habitude très bien traité dans son œuvre. J'ai eu l'impression de lire quelqu'un qui a imité le style de King pendant 440 pages mais sans aucune substance. Le roman aurait pu être un petit livre de 120 pages sympa, mais là c'est beaucoup trop long.

Les personnages ne sont pas spécialement attachants, la Buick qui n'en est pas une ne fait pas peur (alors que King sait faire ça d'habitude avec des choses anodines) et les allers-retours dans le temps mêlés aux changements de narrateurs forment une manière extrêmement superficielle de gonfler un roman sans aucune matière derrière. On s'ennuie, on espère que ça va vite se terminer, et ça dure, ça dure, ça dure...

Cela dit, le seul truc que je ne reprocherai pas à ce bouquin, c'est que d'après la note de l'auteur en fin de livre, ça lui a fait du bien de l'écrire. Je l'ai trouvé bien plus en forme sur les deux romans des années 2010 que j'ai lu que sur ce début d'années 2000 vraiment pas très convaincant pour moi (c'est-à-dire Roadmaster, Territoires et La petite fille qui aimait Tom Gordon au moment où j'écris ces lignes).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 25 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Guillaume L. Roadmaster