De l'acceptation d'un conjoint plus niais que soi

Avis sur Ruy Blas

Avatar LIgnoranceEtLaMisere
Critique publiée par le

« Madame, sous vos pieds, dans l’ombre, un homme est là
Qui vous aime, perdu dans la nuit qui le voile ;
Qui souffre, ver de terre amoureux d’une étoile ;
Qui pour vous donnera son âme, s’il le faut ;
Et qui se meurt en bas quand vous brillez en haut ».

Parce qu’il serait malaisé de tenter de critiquer l’œuvre de Victor Hugo, immortel parmi les immortels, Ruy Blas reste un compromis satisfaisant. Sans être Hernani, la pièce est imposante ; sans être Quasimodo, Ruy Blas reste un indéniable chantre du romantisme.

Imaginez plutôt ; un laquais, épris de la Reine d’Espagne, endosse, à la faveur d’un complot orchestré par un seigneur en disgrâce à la Cour, l’habit d’un noble pour séduire la souveraine. Le stratagème est un succès ; Ruy Blas, inconscient du piège dont il est le vecteur, coule une passion heureuse avec Doña Maria, reine de son état, fragile, pure et naïve. A ceux qui oseraient prétendre que Ruy Blas est un ouvrage classique, exaltant les valeurs héroïques contemporaines comme Le Cid de Corneille avant lui, quelques précisions s’imposent.

http://lignoranceetlamisere.com/ruy-blas-victor-hugo-1838/

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 701 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de LIgnoranceEtLaMisere Ruy Blas