Livre de Oscar Wilde · 1891 (France)

Genre : Théâtre

Groupe :

Salomé
Toutes les informations

L'histoire est connue et fut représentée de nombreuses fois en peinture : Salomé exigeant la tête de Jean-Baptiste sur un plat d'argent comme récompense d'une danse érotique devant son oncle Hérode. La pièce en un acte d'Oscar Wilde, condamné peu après à deux ans de travaux forcés pour homosexualité, avait de quoi effaroucher les spectateurs et fut interdite en Angleterre. Préparée par Sarah Bernhardt, illustrée par Aubrey Beardsley, mise en musique par Richard Strauss, Salomé reste une pièce... Voir plus

fleurblanche

fleurblanche

Passionnant. L'art qui aboutit dansla sincerite d'une danse

il y a 6 ans

1 j'aime

1

PierreAmo

PierreAmo

la version théâtrale de Jessica Chastain et Al Pacino est exceptionnelle et m'a fait découvrir ce texte

il y a 7 ans

1 j'aime

Owen_Flawers

Owen_Flawers

Lol mais quelle merde. Une bonne comédie, quoique à ses dépens.

il y a 4 ans

Samanuel
8
Samanuel

Critique positive la plus appréciée

Salomé pour l'éternité

Salomé raconte comment la jeune princesse Salomé, fille d'Herodias et d'Hérode-Philippe demande à son oncle, Hérode Antipas, meurtrier de son père et nouvel époux de sa mère, la tête du prophète...

Lire la critique

il y a 11 ans

Cthulie-la-Mignonne
6

Ah ! pourquoi ne m'as-tu pas regardée, Iokanaan ?

Salomé, en voilà une drôle de pièce... Elle se repaît des thématiques symbolistes de l'époque, si bien évoquées par Félicien Rops et Alfred Kubin, entre autres. Et par "entre autres", j'entends...

Lire la critique

il y a 5 ans

ManonetMarieDrunkenn
8

Oscar Wilde, un génie de la littérature

J'ai découvert Oscar Wilde au collège avec Le Fantôme de Canterville. Depuis, je n'ai cessé d'aimer cet auteur pour ses œuvres remarquables dont même les plus courtes marquent longuement l'esprit...

Lire la critique

il y a 7 ans

Alcofribas
8
Alcofribas

Paons, lune et masque

On comprend que « la décollation, qui, par ailleurs, reprend le thème fin-de-siècle du masque en même temps que celui du corps meurtri » (Nathalie Prince, dans Petit Musée des horreurs), ait inspiré...

Lire la critique

il y a 3 ans