Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte

L'entrain et l'ennui.

Avis sur Sur la route

Avatar Caroline  S.
Critique publiée par le

Bilan mitigé. Le plus surprenant dans ce livre est l'alternance de longues périodes d'ennui total, avec des passages d'une énergie et d'une euphorie incroyable. A l'instar de certains des protagonistes, parfois prisonniers de leur toxicomanies, on se sent piégé dans un motif répétitif de montée/descente tout au long du livre; des chapitres entiers qu'on aimerait bien sauter tellement ils sont pénibles et fades, entrecoupés de ces fameux moments jubilatoires, surprenants de par leur rythme effréné, ou tout simplement émouvants, justes, et qui restent pendant longtemps à l'esprit. Par exemple :

Quel est ce sentiment qui vous étreint quand vous quittez des gens en bagnole et que vous les voyez rapetisser dans la plaine jusqu'à, finalement, disparaître ? C'est le monde trop vaste qui nous pèse et c'est l'adieu. Pourtant nous allons tête baissée au-devant d'une nouvelle et folle aventure sous le ciel.

Ce sont ces passages qui permettent de s'accrocher et de poursuivre sa lecture. A lire malgré ses longueurs, pour l'impact que cette oeuvre a eu sur la culture américaine, ainsi que pour son style unique et spontané.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 83 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Caroline S. Sur la route