Un récit salutaire même si parfois un peu didactique

Avis sur Uppercut

Avatar EchoDuChaudron
Critique publiée par le

Le récit est fluide et nous immerge totalement dans la tête d’Erwann. Celui-ci a 14 ans, il a été envoyé en internat dans un collège situé sur les hauteurs de Grenoble et destiné aux jeunes ayant « épuisé » tous les autres. Il pratique la boxe et il est fasciné par Rubin Carter, surnommé « Hurricane », cet homme, qui en plus d’être boxeur, est noir comme lui et a été toute sa vie en butte au racisme. Erwann nous parle de lui, de sa famille, de sa vie au collège, de son besoin de boxer, de son impulsivité et de son expérience du racisme dit ordinaire. Après une fugue il va être envoyé une semaine dans un centre équestre, auprès d’un homme qui est justement « un raciste ordinaire ». Cette expérience va peu à peu le faire changer de voie, l’avenir sur semble toujours très flou, mais il essaie de retenir davantage ses poings et de garder sa rage pour boxer.
C’est un jeune garçon mature, attachant, qui attire à la fois l’empathie et la sympathie. Après il y a des scènes plus ou moins réalistes et plus ou moins didactiques. On sent bien que l’auteur veut faire porter à la connaissance des ados certains faits historiques ou d’actualité : l’esclavage, la condition des noirs aux Etats-Unis, la guerre d’Algérie, etc. Malgré cela c’est un récit tout à fait agréable et il est salutaire.

Dès 13 ans.
Histoires de vie.
Thèmes : boxe, racisme, grandir

Sandra

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 295 fois
Aucun vote pour le moment

EchoDuChaudron a ajouté ce livre à 1 liste Uppercut

  • Livres
    Couverture Phobos

    Bon moment de lecture !

    Des romans qui valent le coup d'être lus mais ne vont pas jusqu'au coup de coeur absolu !

Autres actions de EchoDuChaudron Uppercut