Bagatelles pour un massacre

1937

256

428

20

6.9

Livre de Louis-Ferdinand Céline · novembre 1937 (France)

Genre : Essai
Toutes les informations

« Le monde est plein de gens qui se disent des raffinés et puis qui ne sont pas, je l'affirme, raffinés pour un sou. »

BaleineDesSables

C'est un peu raciste quand même.

il y a 2 ans

5 j'aime

Jazzy_Cro_Magnon

Lisez le, rien que pour le passage sur Monsieur Ben Cinéma....

il y a 1 an

3 j'aime

3

TartineDeBeurre

Si vous avez jamais lu Céline, aller plutôt lire Guignol's Band ou le Voyage, genre respectez vous un peu avant de cliquer sur "envie de le lire"...

il y a plus d’un an

2 j'aime

Kurios
8
Kurios

Critique positive la plus appréciée

Plonger en retenant sa respiration

Difficile de noter un livre pareil. D'emblée, il faut préciser que s'il fallait évaluer l'ouvrage uniquement sur le plan moral, c'est évidemment le zéro qui s'imposerait, tant les positions de Céline...

Lire la critique

il y a 12 ans

Shaman
8
Shaman

Ah quel génie ! Ah quel salaud !

Et oui car aujourd'hui, on ne peut pas dire aimer Céline sans préciser que l'homme était épouvantable, qu'il était la pire crapule antisémite, un moins que rien. Il est de bon ton d'admirer le Voyage...

Lire la critique

il y a 10 ans

Baragne
8
Baragne

Si Céline est si méchant, c'est peut-être simplement parce qu'il souffre.

Céline décide de critiquer le pourvoir. Pour Céline, les juifs possèdent le pouvoir. Alors Céline décide de critiquer les juifs. La lecture est ardue, les multiples répétitions rendent son style plus...

Lire la critique

il y a 10 ans

GoodGoy
10
GoodGoy

Jazzy_Cro_Magnon vous salue

"SC vous n'êtes que des : Sapajous ! .... Faquins ! ... Bois sans soif ! ... Anthropopithèques ! ... Moules à gaufres ! ... Sabordeurs ! ... Coloquintes sans vitamine ! ... Scolopendres de fosse...

Lire la critique

il y a 7 mois

ClementLeroy
10
San Bardamu

Le sentimentaliste exaspéré, et écoeuré..... Du très grand Céline !

Bonjour à tous, Me voici aujourd' hui, avec le livre maudit de Céline. Je suis de ceux qui aiment constater les choses sans intermédiaire. Rien ne me gonflent plus que les pères la morale, les...

Lire la critique

il y a 7 ans