Un entretien avec Alain Badiou (le philosophe).
Une belle définition de l'amour en quelques pages agréables à lire. Badiou y développe l'idée (attirante) que le communisme peut être considéré comme l'amour minimum.
Faire le pari du collectif plutôt que celui de l'individualisme. Comme le collectif commence à partir de... deux, les couples seraient tous communistes. J'appelle de suite l'Élysée pour avoir confirmation.
arnorien
8
Écrit par

Le 10 octobre 2010

1 j'aime

Éloge de l'amour
ChatDeMontaigne
2

Critique de Éloge de l'amour par ChatDeMontaigne

Tout le long de la lecture j'ai imaginé Alain Badiou manger des profiteroles.

il y a 6 ans

2 j'aime

Éloge de l'amour
arnorien
8

Critique de Éloge de l'amour par arnorien

Un entretien avec Alain Badiou (le philosophe). Une belle définition de l'amour en quelques pages agréables à lire. Badiou y développe l'idée (attirante) que le communisme peut être considéré comme...

il y a 12 ans

1 j'aime

Éloge de l'amour
Plokijun
5

Inoffensif

Cet ouvrage d'Alain Badiou en compagnie de Nicolas Truong (journaliste du Monde qui était à l'époque de la parution du livre responsable du « Théâtre des idées » au festival d’Avignon) dont le nom...

il y a plus d’un an

1 j'aime

5

Journal d'un corps
arnorien
9

Critique de Journal d'un corps par arnorien

Pennac ne fait pas dans la finesse ici. Loins les sentiments du narrateur, loin le journal intime en forme de logorrhée émotionnelle. Juste un homme qui écrit sur son corps, ses surprises, sa...

il y a 10 ans

10 j'aime

Fictions
arnorien
10
Fictions

Ensemble hétérogène et merveilleux

A la lecture de ces nouvelles, la première chose qui frappe est l'inégalité de l'ensemble. Deux livres composent ce recueil et leurs différences sont notables. Dans le premier, Le Jardin Aux...

il y a 11 ans

9 j'aime

The Walking Dead
arnorien
8

Critique par épisode

PREMIER ÉPISODE : Après avoir vu le premier épisode, voilà ce qui en ressort. Les choix qui ont été faits sont les bons. Ce premier épisode a un rythme inégal et c'est tant mieux. Tout comme dans la...

il y a 12 ans

7 j'aime

3