L'Assassin du roi

L'Assassin royal, tome 2

Royal Assassin

1996

3.8K

288

205

7.8

Livre de Robin Hobb (Megan Lindholm) · 8 février 1999 (France)

Genres : Roman, Fantasy

Traducteur :

Arnaud Mousnier-Lompré

Groupe :

L'Assassin Royal
Toutes les informations

Fitz, le bâtard royal, a survécu à sa première mission meurtrière, mais son contact avec la mort lui a laissé d’inaltérables séquelles. Revenu à Castelcerf, il retrouve celle qu’il a aimée, mais ne peut lui déclarer sa flamme sous peine de la condamner irrémédiablement. Car autour de lui, la cour fourmille d’intrigue, les menaces se resserrent, la mort rôde. Il a pourtant quelques alliés dans la place : un prince qui lui fait découvrir les mystères d’une magie toute puissante, un maître... Voir plus

WeaponX

WeaponX

"Sais-tu comme il est facile de suivre un homme en qui on a confiance Fitz?" Ses yeux croisèrent les miens. "Mon prince, je le crois"

il y a 5 ans

2 j'aime

Leon9000

Leon9000

"Et mon arme, c'est lui."

il y a 2 ans

Jah_Egregius

Jah Egregius

En plus d'avoir l'édition 1999 la plus laide du monde (époque des couv' en image de synthèse/3D de merde) la reprise est super chiante, un peu comme...

il y a 5 ans

Hypérion
9
Hypérion

Critique positive la plus appréciée

Émois et poisons de l'âme

Peut être mon tome préféré de l'ensemble du cycle de l'Assassin royal (dans le découpage français du cycle il s'entend). Suite directe du premier tome, on retrouve Fitz exactement là où on l'avait...

il y a 10 ans

archibal
5
archibal

Critique négative la plus appréciée

Assassin's creed light

Le premier tome avait déjà pas mal de longueurs mais étant donné qu'il devait mettre en place un univers ça passait. Pour ce deuxième opus l'intrigue stagne, la situation est à peu de choses près la...

il y a 5 ans

Apostille
9
Apostille

Entre peur, folie et espoir...

Le premier tome avait entrouvert une porte sur l'univers d'un enfant bâtard dont l'existence, honnie par certains, appréciée d'autres, semblait promise au service d'un monarque afin d'accomplir ses...

il y a 6 ans

Thomas_Noacco
7

Bon, mais rien d'exaltant

Une suite qui n’est pas mauvaise en soi, mais qui tire en longueur. . . Alors que le premier volet nous avait laissés sur une fin trépidants, nous retournons sur notre adolescent qui a du mal à...

il y a 7 ans

simulacre
4
simulacre

le roi du remplissage

Entre les longueurs, les atermoiements interminables, l'histoire d'amour cul cul la praline et jamais surprenante et le vif qui s'enfonce de plus en plus dans le risible. Il est difficile de...

il y a 2 ans