👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Comment tomber dans le piège du "classique" en 1 leçon…

Le livre m’étant littéralement mis entre les mains, j’ai enfin pu commencer Le meilleur des mondes. Grande réputation, souvent cité au même niveau que 1984, j’en attendais d’autant plus que j’emporterais 1984 sur une île déserte (cf Babelio).

Mais la rencontre a très mal commencé. Le début est trèèèès laborieux, plein de descriptions techniques, de personnages arides et peu (pas) intéressants. Mais bon. C’est un classique et puis je vais toujours jusqu’à la fin.

Heureusement, le Sauvage apparaît, personnage extérieur à cette société quelque peu spéciale, mais aussi fascinante que dérangeante. Petite note d’espoir, le personnage est intéressant, le point de vue neuf, bref il se passe quelque chose.

Et…. le soufflet retombe. Ça se remet à tourner en rond, les personnages autour du Sauvage redeviennent peu intéressants. Et j’arrive à la fin avec grand soulagement.

Vous l’aurez compris, je suis complètement passé à côté. Lu sur quelques pages, reposé pour plusieurs jours, repris pour quelques pages, reposé pour plusieurs jours,… L’immersion a été quasi-nulle.

La facette dystopie est très intéressante, aucun souci là-dessus. Comme tout livre du genre elle invite à la réflexion (sexualité, bonheur, drogue, stabilité sociale, tout y passe), a son originalité qui la distingue nettement d’un 1984. Là, chapeau. Mais sur tout le reste,… le scénario est décousu, les personnages j’en ai déjà parlé et le style m’a laissé de marbre. Le fond est riche mais la forme rebutante.

Ça ne peut pas fonctionner à chaque fois. D’autant plus dommage, que je voulais vraiment l’aimer celui-là.
MrAmeni
4
Écrit par

il y a 8 ans

53 j'aime

3 commentaires

Le Meilleur des mondes
VGM
6

Pas la meilleure des lectures

J'ai tellement de livres à lire, et tellement de classiques à emprunter à droite à gauche que je suis rentré depuis maintenant un bout de temps dans une phase où je n'achète presque plus de livres,...

Lire la critique

il y a 7 ans

59 j'aime

16

Le Meilleur des mondes
MrAmeni
4

Critique de Le Meilleur des mondes par MrAmeni

Comment tomber dans le piège du "classique" en 1 leçon… Le livre m’étant littéralement mis entre les mains, j’ai enfin pu commencer Le meilleur des mondes. Grande réputation, souvent cité au même...

Lire la critique

il y a 8 ans

53 j'aime

3

Le Meilleur des mondes
EvyNadler
7

La liberté c'est l'esclavage.

Est-ce que "Le meilleur des mondes" est véritablement une dystopie ? Une utopie renversée qui tendrait vers le chaos, l'esclavage et l'absence de bonheur ? Car la question qui se pose est beaucoup...

Lire la critique

il y a 7 ans

45 j'aime

16

Fondation foudroyée - Le Cycle de Fondation, tome 4
MrAmeni
8

Critique de Fondation foudroyée - Le Cycle de Fondation, tome 4 par MrAmeni

Fondation foudroyée, ou Tome 4 du cycle de Fondation a été écrit 29 ans après l’écriture du 3e tome. J’ai débuté ma lecture en ne sachant pas trop à quoi m’attendre, et même légèrement sceptique au...

Lire la critique

il y a 9 ans

9 j'aime

La Voie magique - L'Assassin royal, tome 5
MrAmeni
8

Critique de La Voie magique - L'Assassin royal, tome 5 par MrAmeni

Bizarre de parler de ce tome à part du tome précédent quand il ne s’agit que d’un seul livre (oui, j’ai déjà du le dire). Mais cette division artificielle se fait encore plus sentir lorsqu’on aborde...

Lire la critique

il y a 9 ans

7 j'aime

Le Feu dans le ciel - Les Chevaliers d'Émeraude, tome 1
MrAmeni
6

Critique de Le Feu dans le ciel - Les Chevaliers d'Émeraude, tome 1 par MrAmeni

Les Chevaliers d’Emeraude… saga de fantasy jeunesse connue. Anne Robillard est même présentée comme la « J.K. Rowling québécoise » selon la quatrième de couverture. J’étais dans de bonnes...

Lire la critique

il y a 7 ans

6 j'aime