Rien ne s'oppose à la nuit se lit d'une traite, avec avidité je dirais. Pourtant un lourd sentiment de malaise s'installe vite: on est dans du voyeurisme pur. Je ne pouvais m'empecher de me dire: si seulement ce pouvait être une fiction! En effet, au bout d'un moment, j'ai eu l'impression d'etre devant une émission de strip tease, le côté pathétique en plus. On reste jusqu'au bout puisqu'on se demande jusqu'où ira la déchéance (d'ailleurs on le sait depuis la première page).
Delphine de Vigan a un style lourd, on sent la prépa littéraire, les effets de style, revenir sur ce qu'on écrit pour créer une rupture...cela devient vite répétitif, et n'a rapidement plus beaucoup d'intérêt.

Alors bien sur, Lucile a une vie romanesque et triste, on est accablé par la pitié et l'envie de comprendre. Ceci dit, il y a malheureusement cette curiosité malsaine, et puis cette citation de christine Angot (sérieusement, citer Angot, quelle faute de goût) qui place le lecteur dans un récit glauque et voyeur.

Une fois dedans, vous la finirez, cette biographie.
babouchka
4
Écrit par

Le 10 janvier 2012

17 j'aime

6 commentaires

Rien ne s'oppose à la nuit
BibliOrnitho
9

Critique de Rien ne s'oppose à la nuit par BibliOrnitho

Delphine de Vigan écrit sur sa mère. Un texte qui s'ouvre et s'achève avec la mort de Lucile parvenue au bout du chemin, qui ne désire pas aller plus loin mais au contraire de mourir vivante...

il y a 10 ans

22 j'aime

Rien ne s'oppose à la nuit
Elise_Trukovics
9

Allo Maman bobo

Il faut avouer que parler de sa mère est un sujet galvauder, beaucoup d'écrivains couchent sur le papier leurs sentiments à l'égard de leur maman. Comme si la mère, plus que le père portait en elle...

il y a 6 ans

18 j'aime

3

Rien ne s'oppose à la nuit
babouchka
4

Se situer dans la lignée d'Angot...

Rien ne s'oppose à la nuit se lit d'une traite, avec avidité je dirais. Pourtant un lourd sentiment de malaise s'installe vite: on est dans du voyeurisme pur. Je ne pouvais m'empecher de me dire: si...

il y a 11 ans

17 j'aime

6

Half Nelson
babouchka
5
Half Nelson

Critique de Half Nelson par babouchka

On a envie de donner une bonne note, parce qu'on aime ryan gosling, et qu'il est toujours de bon ton d'aimer les petits films indépendants. Cependant, si celui ci part d'une très bonne idée, il tombe...

il y a 10 ans

7 j'aime

1

Indignez-vous !
babouchka
2

Critique de Indignez-vous ! par babouchka

Tant de livres vendus pour si peu de mots! Et quels mots...tellement convenus que jusqu'au bout on se demande quand s'arrête la préface pour commencer vraiment l'analyse. Ce moment ne vient...

il y a 12 ans

6 j'aime

Métamorphose en bord de ciel
babouchka
4

bof

C'est quand même très très niais! Et encore, je ne parle pas du style, assez pénible, trop peu réfléchi. Mais je mets quand même 4, pour l'originalité, parce que ce n'est pas une histoire d'amour...

il y a 11 ans

5 j'aime

1