Livre de Delphine de Vigan · août 2011 (France)

Genre : Roman
Toutes les informations

« La douleur de Lucile, ma mère, a fait partie de notre enfance et plus tard de notre vie d'adulte, la douleur de Lucile sans doute nous constitue, ma sœur et moi, mais toute tentative d'explication est vouée à l'échec. L'écriture n'y peut rien, tout au plus me permet-elle de poser les questions et d'interroger la mémoire. La famille de Lucile, la nôtre par conséquent, a suscité tout au long de son histoire de nombreux hypothèses et commentaires. Les gens que j'ai croisés au cours de mes... Voir plus

Ivan_Zientara

Je n'ai pas envie de le lire

il y a 7 ans

4 j'aime

1

Ornithogaleenombelle

C'est assez surprenant de voir, au détour d'une page, citer la ville dans laquelle je vis actuellement. Ce statut ne sert à rien et je reprends ma...

il y a 6 ans

2 j'aime

5

Yeahmister

Yeahmister

Jj'ai remonté la note car ce livre me perturbe pendant et après

il y a 4 ans

1 j'aime

Elise_Trukovics
9
Okrutt

Critique positive la plus appréciée

Allo Maman bobo

Il faut avouer que parler de sa mère est un sujet galvauder, beaucoup d'écrivains couchent sur le papier leurs sentiments à l'égard de leur maman. Comme si la mère, plus que le père portait en elle...

il y a 6 ans

18 j'aime

3

babouchka
4
babouchka

Critique négative la plus appréciée

Se situer dans la lignée d'Angot...

Rien ne s'oppose à la nuit se lit d'une traite, avec avidité je dirais. Pourtant un lourd sentiment de malaise s'installe vite: on est dans du voyeurisme pur. Je ne pouvais m'empecher de me dire: si...

il y a 11 ans

17 j'aime

6

BibliOrnitho
9
BibliOrnitho

Critique de par BibliOrnitho

Delphine de Vigan écrit sur sa mère. Un texte qui s'ouvre et s'achève avec la mort de Lucile parvenue au bout du chemin, qui ne désire pas aller plus loin mais au contraire de mourir vivante...

il y a 10 ans

22 j'aime

madamedub
8
madamedub

Critique de par madamedub

Delphine de Vigan, que l'on avait pu rencontrer avec "Jours sans faim" ou le plus récent "No et moi" signe un nouveau roman, consacré à la vie de sa mère: "Rien ne s'oppose à la nuit", titre emprunté...

il y a 11 ans

27 j'aime

2

Plume
10
Plume

Critique de par Plume

J'avais lu, entendu, nombres d'éloges sur ce roman et pourtant rien n'aurait vraiment pu me préparer à cette lecture. Nous avons tous une mère : différente, idolâtrée ou détestée, appropriée... et le...

il y a 11 ans

13 j'aime

1

pilyen
8
pilyen

Pour passer une nuit blanche

J'ai abordé la lecture du dernier roman de Delphine Le Vigan avec un peu de crainte. Je n'avais pas vraiment aimé "No et moi" (du coup j'ai fait l'impasse "des heures souterraines") et la rumeur...

il y a 11 ans

9 j'aime

1